samedi 23 mai 2015

Jeantet va-t-en guerre

Si vous aimez la littérature, pure, et je sais que c'est votre cas. Si vous aimez les phrases courtes, denses, riches. Si vous aimez les mots qui se frottent, se touchent, grattent et mettent le feu à votre imagination comme deux silex lancent la flamme. Si vous aimez Beckett et Gracq. Si vous aimez sortir du boulevard du bruit le temps de quelques pages pour entrer dans le monde de silence intérieur. Alors achetez et lisez "Nos guerres indiennes", signé Benoit Jeantet aux éditions publie.net. Sans attendre. Et revenez vite m'en écrire des nouvelles sur ce blog. Il est question de Missoula par ici, du Montana de chez nous, c'est ferme et animaux, souvenirs et nostalgie, amour et beauté sans gloire, île de Ré mineure et naissance d'une passion. Du Jeantet au meilleur de sa forme, le jarret sec, le rythme soutenu, la tournure enlevée. Le genre de livre dont il faut garder quelques pages pour le soir, et qu'on ne voudrait jamais terminer même si le plaisir est prolongé. J'attends de savoir ce que vous en pensez.

samedi 2 mai 2015

Vous et le toit

Vous avez été nombreux à demander des nouvelles des enfants du Népal. Les voici. Le personnel encadrant est parvenu à récupérer, au péril de sa vie, tous les matelas après le séisme de Katmandou dans l'école fissurée par le tremblement de terre. Après trois nuits sous la pluie dans des tentes de fortune et sous la table de ping-pong, les enfants sont parvenus à prendre la route, direction Pokara, leur nouveau lieu de vie. La route était défoncée, des villages entiers engloutis. Après dix heures de voyage (normalement, il en faut six)en bus, les enfants étaient heureux de découvrir leur nouvelle école-internat mixte. Elle est situé à côté d'un temple tibétain. Ils ont dormi sur leurs matelas, par terre, mais sous un toit. Ils étaient souriants sous leur "toit sous l'Himalaya". Ils manquent de tout le reste, nourriture, meubles, livres, mais ils sont heureux. A méditer sous nos latitudes de nantis. Et surtout à suivre car ils auront encore besoin de nous... Nous en reparlerons bientôt.

mardi 28 avril 2015

Saufs, les enfants

Ami(e)s de la Comme Fou, vous qui aviez apporté votre obole pour la construction de la nouvelle maison des enfants à Pokara sous l'égide de l'APEK, voici quelques nouvelles. L'accès à la maison (collège internat mixte) de Gokarna (banlieue de Katmandou) est interdit. Depuis la séisme, les enfants dorment dehors sous la pluie, entourés de moustiques, menacés d'épidémine. Et sans eau potable. Mais ils sont tous saufs. Mercredi 29 avril à l'aube, ils seront transportés vers Pokara en bus (8 heures au minimum), non sans difficultés et dangers vu l'état de la route. La maison construite grace à nos contributions à Pokara (Hemja, un peu à l'extérieur de la ville) n'a heureusement pas été endommagée. Les enfants vont donc s'installer dans leur nouvelle maison mais il va falloir racheter le matériel pédagogique et les meubles, détruits lors du séisme. L'encadrement est très touché par les manifestations de soutien qui émanent de tous. Mina devrait partir le 1er juillet avec ses amis pour aider à la construction d'une serre. Si vous avez des livres en Anglais, n'hésitez pas, car il faut reconstruire une bibliothéque et la garnir. Toute aide est la bienvenue.

lundi 13 avril 2015

Let's délire

La FFR lance l'appel du 25 juin. Il faut sauver le soldat bleu. Et pour cela envisager, même si c'est imparfait, l'avenir au présent. Je suis allé me renseigner à la Poste de chez moi : une lettre recommandée avec accusée de réception coûte 5 euros. On l'a écrit un peu plus bas. Imaginez un peu, pour 5 euros, tout ce qu'il est donc possible de faire. Ce petit billet, c'est le meilleur rapport qualité-prix ovale, je vous l'assure. Et je sais que personne ne va se priver d'envoyer du courrier rue Jean de Montaigu à Marcoussis, adressé au bureau présidentiel. Alors, pourquoi pas vous, ami(e)s de la Comme Fou ? Pourquoi ne rédigeriez-vous pas, chacun, un plan de jeu et un projet de staff technique, ici, sur ce blog ? Sans dec ?! Vincent Moscato va le faire ! Robbie Deans va le faire ! Fabien Galthié l'a sans doute déjà fait ! Freddy Bellini aussi... Peut-être même Jean Dujardin, pour occuper les espaces bleus... Allez, ne soyez pas timides : j'attends vos idées, vos projets, vos élucubrations, votre génie pour faire avancer la machine XV de France et la lancer jusque dans les étoiles. Qui peut faire mieux que PSA ? Visiblement tout le monde, hein ? Mais qui a assez de ressources pour propulser le rugby français dans la galaxie ? Mes ami(e)s, soyez com, soyez fou, soyez comme fou. J'ai hâte de vous lire. Vous avez jusqu'au 25 avril. En attendant, let's délire...