lundi 29 juin 2009

The End, my friend


C'est la fin. D'Aujourd'hui Sport. Mais pas d'une belle idée. Z'étions conviés au pot de départ. Petits fours et champagne tiède, puis bière fraîche, saucisson et fromage. Vodka aussi, pour les plus anéantis. Emotion. Au revoir qui sont des adieux. Aujourd'hui Sport fut un aiguillon. Une façon de traiter le sport au plus près du décalage. Sans autre concession que celle d'intriguer, de surprendre. Un journal en contre-pied. Je m'y suis éclaté deux mois et demi durant le Tournoi. Ce petit diablogue pour rendre hommage à une chouette rédaction, que la Comme Fou (n'est-ce pas Le Tigre ?) a renforcé. Ciao.

13 commentaires:

Rosa a dit…

Que du sensationnel, on ne veut que ça...mais il ne faut pas décourager!
La photo es toute petite...
On ne reconnait personne!

Ritchie honnête a dit…

Parce que c'est plus qu'un groupe, plus qu'une équipe. Tous nous formions un. Et c'est ce qui a fait la force de ce journal.
Ca c'est l'explication philosophique.
Mais en fait elle est toute petit parce que je l'ai reçue comme ça ;-)

G.E. a dit…

A toi de jouer maintenant (en tout cas au rugby)!

Frederic a dit…

Je suis toujours surpris par le nombre de personnes qu'il faut pour faire tourner une rédaction... même quand elles sont toutes petites (en nombre de pixels, I mean...)

Mea Culpa (à partager avec quelques dizaines de milliers de sportifs sur canapé...), je n'ai jamais acheté ni lu Aujourd'hui Sport :-( ... (à moins que je ne refourgue mon "mea culpa" au gars du marketing qui n'a jamais réussi à m'expliquer qu'il y avait un journal de sport différent à apprécier... ?)

En tout cas, la musique du générique de fin est très classe...
http://jiwa.fr/#track/1889076

Richard à Saint-Ouen a dit…

2009, grosse année... Aventures, expériences, mouvements, voyages, échanges... Et nous ne sommes qu'à la fin juin... Aujourd'hui Sport (janvier, février, mars) Whaaaoooouu... Inoubliable. Genre "les Bronzés au Washington Post"... Disjonctage permanent... Impossible à oublier... Et ceux qui l'ont pas lu, ce "poil à gratter sur la grand'mare des canards" ont perdu quelque chose...

Rosa a dit…

Eh oui, je comprends bien qu'on peut avoir envie de tirer la langue a plein de choses et des gens...!
Mais bon, les beaux jours sont là!

G.E. a dit…

Et qu'est-ce que ça fait du bien un peu de soleil!!

G.E. a dit…

Kikapri la photo?

Ritchie objectif a dit…

Ké photo ? Celle du tirage de langue ou celle de la folie Saint-Ouen ?

Antoine a dit…

C'est Ritchie Kamaté l'objectif pour lui tirer la langue comm'aori ?

Ritchie y'aka a dit…

C'est la vie, c'est la vie !
c'est la mort, c'est la mort !

N'est-pas ?

Christian des alpes a dit…

C'est l'amour aussi...

Ritchie point final a dit…

Quel épilogue ! Et ceci clos l'exercice...