vendredi 11 février 2011

Viva l'Aviva


On dirait du Fugain sur la route du Nord. Vive la vie, va ! Un stade de verre en forme de vague, vert. Vers lequel se tourne les regards. Le quinze de France y joue du gros. Y joue gros. Confirmer son succès écossais aux petits points. Surfer la houle, séduire la foule. Souder les âmes et les hommes dans la perspective d'un "Crunch" à Twicks, dans quinze jours. 25-22. Ouf ! Nous suivons ça ici de l'intérieur, comme si vous y étiez, comptez sur moi... Franchement, trois essais encaissés, je ne suis pas furieusement optimiste pour la suite... Et vous ?

12 commentaires:

Antoine a dit…

On dit qu'un optimiste est un pessimiste qui n'a pas toutes les informations. Alors, que nous cachent ces Irish qui pourrait gâcher la bonne humeur des joueurs français qui se disent raisonnablement optimistes (cf. l'Equipe du jour) ? Un esprit de revanche, le retour de certains cadres ? Sur ce point, certains nous promettent la fête d'Heaslip demain...wait and see...

Frederic a dit…

17h29.. Galthié sur F2 n'a pas osé : Heaslip marque en coin et il a annonce "c'est sa fête"...

On doit être au moins deux à relever !!

Antoine a dit…

Effectivement. Bon une équipe de France plus disciplinée qu'intelligente. Ca suffit à battre d'inconstants Irlandais. Mais on va souffrir à Twickenham. Grand slam pour la bande à Jonno ? Je vais mettre quelque penny dessus.

Ritchie dubliner a dit…

19h15 heure irlandais. Salle de presse. My job is over. Les papiers envoyés. J'attends le reste de la troupe qui usine. Lièvremont était fumasse et il a gueulé comme un putois dans le vestiaire. Chabal sentait la clope. Et on a failli perdre ce match sur une connerie de fin de match. Une connerie de Chabal qui lâche le ballon au lieu de le passer...

Antoine a dit…

Les français se sont ingéniés à remettre les irlandais dans la partie. Manquer d'intelligence à ce point, c'est incroyable. bon j'attends de lire ce qu'en pensent Richie, PMB et leurs collègue.

Tiger chabalisé a dit…

Et que dire du jeu au pied de... Jérôme Thion ;-)
Allez, bonne Guinness Richie, tu l'auras plus mérité que l'hirsute des abribus...
Au fait, s'il veut que j'lui donne un cours de maintien en société, rapport à un édito qui lui a déplu, c'est quand y veut, où y veut, maintenant qu'il est parisien...

Ritchie dans la mousse a dit…

Putaing, les copains, l'impression qu'on est nulle part, quoi... On se regarde tous, ici, en salle de presse, on cherche à savoir ce qu'il y a de bon à retirer et on peine à trouver...
Pas d'attaque, pas de défense, une mêlée, certes, mais c'est suffisant. Un buteur, Parra, mais qui n'est pas le meilleur demi de mêlée qui lui s'appelle Yachvili...
Mais vous lirez le Requenna, fameux, sur la dernière minute...

matthieu a dit…

Allez, cette victoire fait plaisir, non ? Malgré son lot de bévues françaises.
Le match n'a jamais passé la seconde, vous ne trouvez pas ?
L'Irlande, elle, doit se faire du mouron. Tous ces points forts fondent comme neige au soleil. Des vieux avants à la faute et une touche trop contrée, des centres qui s'emmêlent un peu et se font griller sur une attaque on ne peut plus classique des français, la première du genre depuis... par un apprenti du poste.
Sommes-nous à une contradiction près ? Une équipe rererecomposéé, en manque de repères... A l'orée d'aller à Twickhenam, se frotter à des anglais plutôt balaises, sûr d'eux, ça ne vous rappelle rien ? Allez, un effort ! 14 years ago.
Seront-nous plus royalistes que le roi ?
Normalement non, normalement.
Carpe diem.
A+ les amis.

Ritchie cherche philosophe a dit…

Retour en France... Les joueurs tricolores, dans le hall d'orly, faisaient la gueule à cause du ttire de une de L'Equipe "Oui, Mais". Ils ont la mémoire sélective. ils ses ont fait défoncer par leur coach dans le vestiaire à l'issue du match, il leur a donné 4 sur 10 comme note générale, mais c'est toujours après les journaleux qu'ils en ont... nous sommes les boucs-émissaires priviligiés de ces messieurs... Y'a pas quelqu'un qu'à écrit un trfuc censé sur les bouc-émissaires, récemment ?

Ritchie qui ne tend pas l'autre joue a dit…

Ca y est , j'ai trouvé. il s'agit de René Girard. Il semblerait que les boucs-émissaires soient utiles en société. L'arbitre sur un terrain, le journaliste pour le fait social, l'étranger pour le chomage, etc...

Seb version politica et cinéma... a dit…

Cela me rappele vaguement le Melenchon contre les journalistes,et la Marine le Pen contre les étrangers!!Au lieu de chercher des boucs(en train de les critiquer objectivement),et de bégayer leur rugby,ils feraient mieux d'aller voir "Le discours d'un roi".4/10 la note de leur psy,c'est mauvais signe avant un crunch qui pourrait resssembler à une dense version "Black Swan".

Ritchie a dit…

Le "discours d'un roi", il faut le souhaiter à Thierry Dusautoir...