mercredi 2 novembre 2011

Charlie Bravo

C'est une fatwa ou quoi ? L'ironie caustique immolée, Charlie Hebdo mangé par les flammes... Après s'en être pris à l'armée, à l'église catholique, à la droite, à la gauche, à Mitterrand, à Sarko, à l'extrême droite, voici maintenant qu'il n'est pas possible de tordre l'islam... Depuis quand on n'a-t-on plus le droit de rire du premier dieu venu sans risquer une brûlure au deuxième degré ? Du coup, pas question de jeter un voile pudique sur cet "attentat" mais pour autant ça sent la récupération politique à plein nez. Les gars de la Marine vont en faire leur feuilles de choux gras. Ce qui est le plus inquiétant, c'est que dans certains quartiers et certains arrondissements parisiens, il n'est plus possible d'acheter Charlie. Pas parce qu'il n'y en a plus à vendre mais parce que les marchands de journaux craignent des représailles s'ils le vendent. C'est ça, moi, qui me fait peur. Charlie Hebdo aujourd'hui et quoi demain ?

25 commentaires:

Gilles2 révolté a dit…

EH oui les amis, c'est ça la vraie vie. Un Arabe à la Seine, de l'huile de vidange au Châtelet, un cocktail Molotov chez Charlie... tout cela, c' est la même chose, les mêmes gens!!!
Quand je vous dis que les croyants dogmatiques, doctrinaires, ignorants du moindre doute, confits en certitudes sont le vrai danger...

Antoine a dit…

Un confit en certitudes qui flambe un canard avec un cocktail, voilà une cuisine bien peu ragoûtante...

Gilles2 presque à table a dit…

Ah Antoine, toujours droit à l'essentiel..! Puisque confit il y a et que l'heure est grave, as-tu déjà goûté à cette merveille qu'est le confit de porc?

Antoine a dit…

J'ai déjà goûté ça il y a quelque temps. Un goût de reviens-y.

Ritchie a dit…

Là, c'est plutôt le conflit de port.

Gilles2 paysan de la mer a dit…

Dans tout homme il y a un porc qui sommeille, mais une femme dans chaque port...

Ritchie a dit…

Je pensais au port du voile... Même s'il y des voiles dans chaque port

benoit a dit…

Hé oui, voici l'un des corollaires de la mondialisation, elle a un certain nombre d'avantage, n'en déplaise aux populistes de tout poil, Marine, Arnaud M, Mélanchon-chon-chon, oui l'un des corrollaires de, à savoir le communautarisme, plus le monde fait mine de s'ouvrir et plus les communautés saisies d'angoisse se replient sur elles-mêmes, et voilà. Moi ce qui me navre, et me navre vraiment, c'est qu'à part Charlie, on ne trouve trace d'aucun humoriste pour aborder le sujet de L'islam. C'est très grave. Non seulement le courage de certains pose question. Celui des radios, des chaînes qui n'ont jamais aussi bien porté leur nom. Celui de cette époque qui a le tort immense de vouloir enfermer chacun des pauvres chiens que nous sommes dans une niche censée nous convenir, par atavisme supposé, après étude de marché, ah mais de quel choeur advertissant sommes-nous la cible. On retrouve d'ailleurs cette manie forcénée du nichage, du ciblage, du regroupe-toi avec ceusses de ta tribue, une autre forme, et bien plus pernicieuse celle-ci, de communautarisme, dans le secteur, j'emploie le mot à dessein, culturel, au cinéma, par exemple, Quand Sautet faisait des films "pour tous",aujourd'hui,mais c'est pas d'hier, regardez un peu le déplacement de sens et surtout de cible ( la cible s'est fragmentée en tout un tas de microcibles et ce depuis que le monde et la société sont devenus publicitaires, rien de plus que ça, rien de moins que ça), de la qualité française c'est, quand on a de la chance, soit qu'on est supposé appartenir à la tranche des CSP-plus, Desplechin, et sinon, Besson ou ses séides à tous les étages etc...Bien sur, j'exagère. Enfin dans certains( pas tous) discours de producteurs ( pas tous)....Voilà.

Frederic a dit…

Sans rapport direct, quoique...

Je viens de voir que les commentaires fielleux sous la dernière chronique d'Expert de Ritchie n'étaient toujours pas taris... la violence est une "valeur" en hausse...

benoit a dit…

Le rapport direct c'est le communautarisme, Fred...et la lâcheté de beaucoup sur ce sujet " clivant" comme on dit. Pour le vivre, ici, et je t'assure que les choses empirent, parfois je me dis que même discuter de ça...c'est presque dangereux, alors...hein...Le jour où un type comme Canteloup fera un sketch sur les mollahs, là peut-être que, mais bon...

Allo Papa Charlie ça tangue haut. a dit…

La voile c'est aussi un sport d'équipe.
Claude D.
(cliquer sur Allo...)

Antoine quelque peu impatient a dit…

Au boulot ce matin, avec une petite motivation supplémentaire : dans 3 jours, c'est le Crazy ruck !
Prenez des vitamines, pas question de tomber malade jeudi.

Ritchie a dit…

Plus que trois jours avant le Crazy Ruck...

Ritchie a dit…

Antoine, sans lire ton message, nous étions sur la même longueur d'onde. Des bords de Seine.

Tiger charia bien qui charia le dernier... a dit…

Les amis, depuis trois jours, ma femme et mes enfants sont porteurs d'un virus exécrable. Depuis trois jours et jusqu'à jeudi, j'ai banni tout contact physique avec ma moitié et ma progéniture afin de ne pas rater ce rendez-vous des épicuriens de l'ovale (et du reste).
En attendant, et pour ne pas monopoliser l'espace épistolaire de notre hôte, vous pouvez lire, en cliquant sur mon nom, mon propre commentaire sur la question soulevée ici par Ritchie. Les vôtres, de commentaires, sont les bienvenus aussi.
À jeudi!

Ritchie a dit…

Plus que deux jours... Ca commence à me démanger...

Ritchie a dit…

Tenez, juste pour le souvenir, 4520 pages lues sur Comme Fou pendant le mois d'octobre, coupe du monde oblige.

benoit a dit…

Moi j'ai chopé une de ces bronchites, ah la vache, mais je me soigne et du coup, même soigné, je ne peux être en contact avec la classe où que donc, ce que vous savez,bref, si vous n'avez pas peur des microbes, voilà, quoi. Dès 11h je serai dispo...A vous de voir. si vous redoutez la contagion, mais en principe, re bref, je resterai devant mes écrits à mourir comme le jeune ver de terre. Je ne suis pas un mec compliqué.

Cher Antoine, a dit…

A vos grogs, et en piste, une lettre à Antoine, en guise de préambule...

Ritchie a dit…

Ah ah, si Benoit est malade alors voilà la bonne nouvelle, l'agréable paradoxe, et moi qui relisait Canetti hier soir pour trouver le sommeil serein, le flambeau dans l'oreille, rien de mieux que la parole, le flux musical de l'échange, la modulation... Vivement jeudi, dirait Séb. Quant à Claude, le clin d'oeil à Antoine, son Antoine mais aussi le nôtre est un délice (LeNôtre, un délice)... Une pierre dans le jardin... Oui, bon, d'accord, je sors...

Antoine en automne a dit…

Il est des maladies qui tombent à pic. Benoît, désolé pour les enfants de l'école (leur certificat d'études attendra un peu), bien heureux pour les enfants du ruck, qui se réuniront, j'en suis sûr, sous le patronage bienveillant et néanmoins éthylique du grand Antoine...
Benoît, tu feras l'école buissonnière en cette vieille de coupe d'Europe, et nous pourrons tous ensemble parler de nos humeurs vagabondes, avec Richard, le garçon d'honneur de notre crazy ruck, puis nous flânerons Rives gauche et partagerons enfin quelques alcools de nuit.
Chouette programme, non ?

Tiger Maître d'Hôtel a dit…

Bon, les amis : la réservation du crazy ruck "Up and (Down) Under" est faite pour 9 convives à partir de 12h30. Al Dar. Table habituelle.
Comme je n'arriverais que vers 13h30, j'ai pris la liberté de commander pour vous. Ritchie, le champagne est au frais et les mezzés... pressé d'arriver.
Je m'en pourlèche les babines et les neurones d'avance!
À demain !!!

Ritchie a dit…

Il devrait bien rester un peu de champagne pour toi, le Tigre...

Ritchie a dit…

Tiens, c'est bizarre, depuis quelques temps, mon blog s'est bloqué. Impossible d'y ajouter quoi que ce soit. Bizarre. Piratage. Saturation. Est-ce le sujet qui fache et donc quelqu'un m'aurait planté la machine ? Enquête...

Ritchie a dit…

J'appelle Juanito...