samedi 10 octobre 2015

Saké alternatif

Ce qui est gênant, ou pas, c'est qu'ils ne parlent pas anglais. Ou alors très peu. Et très mal. Les dirigeants japonais se meuvent dans les institutions ovales comme godzilla dans un magasin de porcelaines. Pas grand chose à en tirer et à n'y rien comprendre. Il faut un traducteur (ou trice) qui, la plupart du temps, n'y connait rien au rugby. A l'arrivée, galimatias au saké.

On a quatre ans pour comprendre le japonais. Le compte à rebours de l'édition 2019 a été lancé hier mercredi, à 19 h 30, devant Westminster, heure de Big Ben. Dans un joli préfabriqué. Cent personnes, sans M. le Maire, sans M. le président Lapasset. Un discours bref, pas de souvenirs à ramener. On apprendra juste que le logo "Coupe du monde IRB" sera changé. Normal, on joue désormais World Rugby.

Côté Juice, 3 milliards d'euros attendus pour l'économie nippone. Côté rugby, les dirigeants font déjà la promotion de la compétition avec les photos de la victoire contre l'Afrique du sud à Brighton, devenue leur senteur lumineuse. Trois heures plus tard, les Australiens à l'entraînement nous infligeaient le tribal et ridicule Thunderstruck d'AC/.DC, avec son intro à la Bach bien mieux visitée et éruptive chez Van Halen. De la merde, donc, sono à fond dans Twickenham. Leur style rugbystique, aux Wallabies, est bien meilleur que leurs goûts musicaux. Les Néo-Zélandais choisiront-ils Back in Black après leur démonstration de vitesse et d'adresse face aux Tongiens, vendredi, à Newcastle ?

16 commentaires:

Antoine a dit…

Alors que certains promettent Highway to hell à PSA et ses joueurs...

Seb en Ovalie... a dit…

T'as raison mon Antoine métal, moi demain je serai de tout mon chœur derrière ses coqs, en mode "Shoot to Thrill" !!

Ritchie a dit…

En fait, c'est Stephen Larkham qui choisir la musique d'accompagnement de l'entraînement pendant les 15 mn autorisées à la presse, lors du galop du capitaine. Je peux vous assurer que la sono de Twickenham est au point. Impossible de se parler. En plus, c'est le plus mauvais morceau d'AC/DC, ce Thunderstruck. Une vraie daube, moitié electronique moitié mauvais classique et un peu de riff. Le plus mauvais moment de cette World Cup. Heureusement, le rugby...

Antoine a dit…

Moi c'est l'arbitrage de certains qui commence à me Lacey un peu...

Seb en Ovalie... a dit…

Cher Antoine en fan de Dionysos je rajouterai juste que "Tes lacets sont des fées"...Ritchie notre meilleur Tintin reporter je comprends qu'avec ce titre qui fait jazzer (ou pas justement !)et la sono du temple tu es "l'oreille cassée"! Oui Heureusement le rugby en attendant, tu es "Le maître de musique"...

benoit a dit…

On voit bien que vous pouvez pas saké le rock australien...Mais promis, les garçons, je ne le répéterai pas en dehors d'ici.

Lost in translation, alors, comme ça, Richie...Hé-hé-hé...

Ritchie a dit…

Hé, hé... Je prépare 2019, moi...

Seb en Ovalie... a dit…

En écoutant Tokyo hotel (Lost in translation 2 ! lol ) je sors...

Ritchie a dit…

Ne t'inquiète pas, Seb, je ne vais pas te brider sur ce blog que tu animes de tes commentaires grand écran.

Sylvie a dit…

Konishiwa Sayonara et Samuraï c'est mon seul bagage, nippon ni mauvais mais oui je l'avoue je suis très japoniaise . Donc j'ai googlé et j'ai trouvé le site de tes rêves pour les 4 prochaines années Ritchie : Kanpaï .Avec quelques généralités sur la langue comme celle-ci " à la différence d'autres langues asiatiques, le japonais n'est pas une langue tonale et sa prononciation est relativement facile à maîtriser (90% des sons de la langue japonaise se retrouvent en langue française, contre 30% à l'inverse !)." tu vois c'est facile ! Le plus fascinant reste cependant le chapitre "insultes" je te laisse aller voir le sens du mot "onore" tout à fait déconcertant . Par exemple Thunderstruck c'est du kuso de bakayaro - du very kuso même ! - chikushô ! Du coup AC/DC c'est des konoyaro ( ah là la 1ère syllabe est un indice...) et on a envie de leur dire "damare" .. bon tout ça je vous l'écris en katakana parce que mon azerty n'a pas les caractères japonais sinon vous pensez bien que je me serais fait un plaisir ! Merci de votre attention, aligatô (gozaimasu)plutôt voire même sankyû - si ! si ! ce n'est pas une blague !!
Encore un détail mais qui a son importance, il va falloir faire aussi de la gym Ritchie parce que le japonais ça se parle avec le corps : quantité de courbettes doivent accompagner le discours . Donc l'échine souple hein ? Je sens que tu vas adorer !

Vincent aka snoring-idiot, etc a dit…

Sylvie! Oh my Sylvie! Merci de la petite faiblesse inhabituelle à laquelle tu t'es laissée aller en lui gaspillant ta première phrase. Tu nous as habitués à tellement mieux ... que ça m'ote la restriction de venir me mêler à des échanges de telle qualité. Temporairement, je rassure Richard The Great '... Et même fugitivement car je n'ai en fait rien à dire qui vaille sur le Japon, le saké, ni même le théâtre du nô ou la stratégie de la Juice Corp dans sa conquête de l'Orient.

Mais continuez vos échanges que je suis avec passion down-under, aside. Merci en particulier à toi, Gariguette qui apporte, en plus de références au grand Willie ou Turner ou autres unis douce part de féminité... But remember, Gobe, with a stiff chin !

Ritchie a dit…

et maintenant direction Gloucester pour JaponUSA. Et en terminer, ou plutôt ouvrir, avec cette belle aventure japonaise made in Jones. Je vous réserve aussi pour le début d'aprem une chronique oeucumenique déjantée. Sans doute mon plus fort souvenir hors Brighton. Stay tuned comme disait Jimmy.

Sylvie a dit…

Et voilà et voilà! Les jeux de mots à deux yens sont donc bien réservés à la mâlitude ! Hé bien non Vince, je réclame le droit de dire et écrire autant de bêtises que ces messieurs de la plume c'est diablement régressif et donc délicieusement universel . En plus j'étais très contente d'être japoniaise, fière et nipponne !
Donc en vrac sur l'arbitrage je dirais Owens the saint et Peyper honni.
Sur Ritchie/ Tintin : avec la World Juice Rugby le voilà au pays de l'or noir à la recherche des crabes aux pinces d'or . Pour le Lotus bleu on attendra 4 ans quand les Blossoms seront Big in Japan . Oui je cite Alphaville ! Ben y'en a qui ont osé Tokyo hotel alors .....
Geisha va mieux comme ça ? Sinon j'ai fait un petit commentaire sur Blake - sans Mortimer - et là pas de jeux de mots attention génie ! ( et la petite voix me souffle : " sans bouillir ? " ..... incurable ! ) Bons matchs à tous :-)

Vince, (au moins...) a dit…

Géniale Gariguette ! Tout simplement géniale !

Ici il est 5h et qq du matin et je me suis réfugié dans la salle de bain. En vain, mes éclats de rire à te lire ont réveillé ma tendre, qui goûte peu le rugby, à peine l'humour trop matutinal et en fait en vœux un peu/beaucoup à mes correspondants, pour le temps que je leur consacre ... Alors, Imagiiiiiiiiiiiiiine (accent brésilien de ma belle fille, dans tous les sens du terme) quand l'honorable correspondant s'appelle Sylvue et qu'elle a les yeux bleus ....

Encore de l'humour à 2 réais (et demi, à cause de l'inflation), st'eup, Gobe!

Vince, (encore...) a dit…

Ritchie, faut il trembler d'effroi ou s'exercer les papilles dans l'attente de ta prochaine livraison œcuménique, à la sauce Chef Richard, ça promet des assemblages de saveurs et de text(ur)es déroutants ...
Comme ici les dimanches c'est churasco obligatoire, j'opte pour la version papilles...
À midi pour nous, y a aussi match sur ESPN, sauf que 2 ou 3 yankees ont leurs habitudes dans la même pousada et que pour eux, dimanche, c'est foot US, toute l'aprem...
J'ai pu négocier hier, qu'ils nous abandonnent la première demi heure de leur set ! Mais pour les Jappies faudra trouver un autre set...
A vida não é sempre justa !

PS: les livraisons œcuméniques et la picanha, je les préfère ´bleu' ou 'saignant'...

Ritchie a dit…

Vince, tu nous fais voyager all over.
Oeucuménique au vrai sens du terme.