mercredi 8 avril 2020

Ce qu'ils en disent

"Penser, écrivions-nous avec Christophe Schaeffer dans l'avant-propos du Dictionnaire des Penseurs, c'est établir un lien avec l'existence." Du coup, demeurer confiné a ceci d'intéressant qu'il est possible de réfléchir sans être interrompu. Aussi, j'aimerais partager avec vous la réaction d'une soixantaine des penseurs à l'annonce - certes encore incertaine - du déconfinement, chronique dont la conception, que vous le sachiez quand même, m'a pris une nuit d'insomnie.

Thomas d'Aquin : "J'attends de voir..."
Hannah Arendt : "Ce n'est que de la propagande."
Aristote : "Heureux de retourner parmi mes semblables."
Antonin Artaud : "J'ai bien vu, mais je n'ai rien compris."
Averroès : "C'est doublement incohérent !"
Gaston Bachelard : "De toute façon, je suis condamné à vivre au rez-de-chaussée."
Michel Bakounine : "Je ne sortirai que lorsque tous seront sortis."
Emile Borel : "Quelle est la probabilité que ce soit vrai ?"
Noam Chomsky : "Méfions-nous des annonces !"
Nicolas Copernic : "Quoi qu'il advienne, je continuerai à prendre le soleil..."
Pierre de Coubertin : "Plus vite ce sera..."
Boris Cyrulnik : "Triomphons de cette nouvelle épreuve."
Charles Darwin : "Nous n'avons pas fini de lutter."
Gilles Deleuze : "Je n'y trouve aucun sens."
Démocrite : "Cela me met en bonne disposition d'esprit."
Jacques Derrida : "Quelle différance ? "
René Descartes : "J'en suis..."
Eihei Dogen : "Avez-vous pensé à sortir les tapis ?"
Marcel Duchamp : "Ca tombe bien, j'avais envie de pisser !"
Albert Einstein : "Encore une fois, je vais prendre le train en marche..."
Epicure : "Ce n'est pas aussi plaisant que ça."
Erasme : "Me laissera-t-on le libre arbitre de rester confiné ?"
Jules Ferry : "Les écoles, aussi, vont ouvrir ?"
Michel Foucault : "Ah, retrouver l'usage des plaisirs..."
Sigmund Freud : "S'il vous plait, restez allongés !"
Gandhi : "Je ne bougerai pas..."
Hegel : "Attention, c'est encore une ruse !"
Hippocrate : "Tout dépendra de mon humeur."
Thomas Hobbes : "Franchement, je trouve ça monstrueux !"
David Hume : "Enfin, je vais pouvoir me déconnecter."
Carl Gustav Jung : "Mais vous êtes inconscients !"
Emmanuel Kant : "C'est bien."
Soren Kierkegaard : "Ca m'angoisse déjà..."
Martin Luther King : "Je rêve ou quoi ?"
Etienne de La Boétie : "Les beaux discours, toujours les beaux discours..."
Jacques Lacan : "Des cons, fins nez."
Lao Tseu :"Sortez avec modération."
Gottfried Leibniz : "Alors tout va pour le mieux."
Emmanuel Levinas : "Je vais en profiter pour faire le plein d'essence."
Karl Marx : "Considérant le travail à domicile, je n'y vois aucune plus-value."
Marshall McLuhan : "Quel message le gouvernement veut-il faire passer ?"
Jacques Monod : "Cela me parait nécessaire."
Michel de Montaigne : "Je veux bien essayer."
Thomas More : "Trouverons-nous pour autant le lieu du bonheur ?"
Issac Newton : "Les bras m'en tombent..."
Friedrich Nietzsche : "Ce choix n'est pas très moral."
Blaise Pascal : "De toute façon, il n'existe qu'un seul remède..."
Platon : "Perso, j'ai confiance en la République."
Jean-Jacques Rousseau : "Ah, le fer se dissout !"
Sade : "Je sens que souffle un vent de liberté."
Arthur Schopenhauer : "N'allons pas contre la volonté générale..."
Amartya Sen : "Quel bonheur !"
Sénèque : "Voila qui tombe sous le sens."
Socrate : "Prenons d'abord la mesure de cette décision, qu'en dites-vous ?"
Spinoza : "Que ma joie demeure."
Sun Tzu : "Attendons de voir la forme que cela va prendre."
Frederick Taylor : "Répétez moi ça ?"
Henry Thoreau : "Je m'en fous, j'avais déjà désobéi !"
Ludwig Wittgenstein : "Je n'ai pas envie de parler de ça, désolé..."


21 commentaires:

Gariguette a dit…

Bonjour, j'ai bien ri ... Une prof de lettres a publié quelque chose d'équivalent sur Facebook il y a quelques jours, la question était "Comment allez vous en ces jours de confinement " :

voici un échantillon de quelques réponses car impossible de copier-coller .
- Socrate : je ne sais pas
- Hegel : Au total, bien
- Paganini : Allegro, ma non troppo
- Pythagore : tout est d'équerre
- Kant : question critique !
- Descartes, Bien, je pense ...
- Marat : Ca baigne ..
- Galilée : ça tourne rond
- Poe : extraordinairement bien
- Einstein : relativement bien
- Darwin : on s'adapte !
- Marie Curie : je suis radieuse !
- Nietsche : au delà de bien, merci ... etc

Autre tentative intéressante ; comment tel auteur voit le confinement, chaque lecteur de la publication était invité à imaginer un scenario minimum, j'ai parlé de Jack Kerouac ...
Kerouac : Obligé de quitter la route, Jack se confine dans un drugstore et se gave de crème glacée, devenu obèse il raconte sa vie désormais terminée d'athlète de football américain ...Bref on se distrait, on se divertit mais avec toujours cet enfermement obsessionnel à l'esprit .

Ritchie a dit…

Excellent...

Christophe a dit…

Bien vu Richard ! :)
« Rien ne se perd plus facilement que le sens du jeu. » Jim Harrison.

Ritchie a dit…

Quel est ta réponse préférée ?

Christophe a dit…

Derrida

Ritchie a dit…

Je m'en doutais. J'ai pensé a toi en l'écrivant. C'est la plus subtile.
J'aime bien Freud et wittgenstein

Unknown a dit…

Ce confinement peremet de penser et de re-penser notre "avenir "

Unknown a dit…

Après la pluie le beau temps. .

Ritchie a dit…

Exacto unknow

Sergio a dit…

Disons un kaleïdoscope de réponses sorties de leur contexte. Mais la céramique prend. Je modifierai celle de Thomas More, "Trouverons nous pour autant le lien (pas lieu) du bonheur. Mais comme dit Hippocrate," ça dépend de mon humeur... de Verseau litaire.

Ritchie a dit…

Kaléidoscope ? Sortis de leur contexte ? Bof bof... pas très sympa... c'est du boulot, mine de rien...

Sergio a dit…

Je me suis peut être mal exprimé. Kaleïdoscope, c'est juste une image. C'est la céramique qui m'y a fait penser. Et toutes ces réponses sorties de leur contexte donnent quelque chose de marrant. Je ne réfute pas le travail effectué.

Unknown a dit…

Did you

Unknown a dit…

Sorry.
Did you Know my name ? ?

Ritchie a dit…

Ah bon piting sur le coup tu m8as fait peur... ouf je respire.

Anonyme a dit…

Excellent Richard, tu devrais plus souvent penser au clair de lune...
La seule pensée très modeste que j'ai rencontrée sur le chemin du confinement en espérant le bout du tunnel est :
"The pessimist complains about the wind. The optimist expects it to change. The leader adjusts the sails.”
Bonne journée
Stefano

Ritchie a dit…

Cest exactement ça ami stefano.

Laurence Winné a dit…

L'insomnie te reussi !
Take care!
Laurence

Ritchie a dit…

Unknown, ton nom est Bond. James Bond. ou Chris Cornell...

Ritchie a dit…

Hello Laurence ! Tu as raison, je vais essayer de moins dormir...

Sergio a dit…

Spinoza, je rajouterai : Le désir est l'appétit, avec la conscience de l'appétit. Allez, la lune était pleine...