vendredi 25 décembre 2020

Ce Covid par l'absurde

Fleuriste, médecin, artiste-peintre, pilier gauche très adroit, chroniqueur, écrivain et accessoirement vice-président de la FFR, Serge Simon vient de commettre un nouvel opus intitulé "Dictionnaire absurde du Covid" (Hugo et compagnie). On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde, et pourtant ce petit opuscule est à mettre entre toutes les mains car il nous faut sourire du virus afin de nous extraire du monde de pendant qui n'est pas encore celui d'après. Rien que pour avoir une définition décalée en bout de ligne d'agueusie et d'anosmie, mais aussi un petit portrait de Didier Raoult, Sibeth Ndiaye, Olivier Véran, Emmanuel Macron et Agnès Buzyn, ça faut le détour d'une remise à la page. Le tout commenté en sous-titre par Raymond, René et Simone, comme si vous étiez au comptoir du zinc, le Café de la Poste faisant foi. Et puis, au fait, "le" ou "la" Covid ? Ainsi commence l'affaire, qui se termine par la superficie d'un cercle. Aussi massif que subtil, Serge Simon était autant un joueur de claques qu'il est devenu un homme de déclic : ici, il se joue de tout, et surtout des contradictions qu'il assume, allant de la dérision à l'inepte, et retour. De quoi passer le Réveillon et même le début d'année 2021 qui s'annonce aussi brise-burnes que la précédente. Après l'hiver, le général Cluster va continuer de charger virus au clair, et ceux qui ont manqué le premier épisode peuvent s'occuper en lisant cette séance de rattrapage viral. Puisque les restaurants, les théâtres, les stades, les bars et les boîtes vont sans doute refermer avant que d'avoir vraiment réouvert, reste le coin du feu et quelques pages de ce dico riche et fou en trempant nos yeux dans le second degré, histoire d'amuser notre quotidien (re)confiné ad lib.

2 commentaires:

Sergio a dit…

Bel p'tit opus, on sent que ça t'as titillé, dixit le café de la poste...

Sergio a dit…

Un voyage en Absurdistan, donc...