lundi 8 juin 2009

La palme d'Home

Depuis le temps qu'on parle de cinéma, ici, l'opinion émise dimanche soir par les grands perdants de l'élection européenne, socialistes en tête, m'interroge. Ainsi donc, la diffusion à grande échelle du film de Yan Arthus-Bertrand, "Home", dont le sujet n'est rien de moins que l'avenir de la planète, aurait fait pencher la gauche vers l'écologie, le rose vers le vert. Décernons donc la Palme d'Or à ce long métrage. Du coup, on peut se demander si Michael Moore est pour quelque chose dans l'élection dObama et "les Bronzés font du ski" dans celle de Sarkozy.

27 commentaires:

benoit homeless a dit…

j'en connais de mes amis tentés par le vote écolo parce que " c'est tendance", et rien que des les voir emplastiquer les pelouses lors de certains pique-nique...moi j'aime bien l'idée des voitures éco et tout le tremblement, reste que ce sont, encore et toujours, des privilèges de pays riches...Ce film, enfin est-ce bien un film, Home a le mérite d'exister...Et c'est tout. Quand à Yann Arthus rien qu'un bobo de plus qu'a tout soudain mal à sa terre...Tellement rebattue la pauvre terre ces jours que Feder risque de se voir bombardé à la tête de quelque fondation Unesco. Bah rien que bons sentiments à l'affiche tout ça...Bou ils polluent, on pollue, je pollue, tu pollues, c'est pas bien, nan, et voir le genre de consensus mollasse derrière quoi unanimement tout le monde court s'abriter...et dans un mois on parlera d'autre chose, déjà oublié tout ça...

Ritchie d'accord a dit…

Et pendant ce temps-là, il y aura toujours du pognon pour les banques qui nous mettent en crise, et rien pour les gonzes qui sont à la rue quand leurs entreprises délocalisent...

Ritchie en poésie a dit…

J'avais pas vu que ça rimait.

Seb dépité européen.. a dit…

Amis "comme fou" me revoilà at home.Ecourté mon congé loin de la civilisation pour un acte non moins civil,que de balancer dans l'urne l'un des 28 papelards proposés.Sans hymne à la joie,mais la conscience citoyenne chevillée au coeur,de l'Europe.Et hier soir vers 20h quel seisme et autres refroidissements politiques avons nous assistés!De quoi vous mettre mou entre les parties!Du chaos technique dans l'air,n'est ce pas François qui ne sera pas le premier et tata martine qui devrait déjà être recyclée!La guerre des roses aura bien lieu,la figure de proue Aubry déjà bien ramollie à la base et dans les idées sans suite,devra en aval avec son Hamon (la tête dans le sac)tirée de vrais leçons de fond de cette chienlit pour nous remettre la gaulle rose en marche avant.Mais là drapeau en berne je n'y crois pas,tant le pathétique de cette femme et ses discours suranés nous prépare à l'avenir,encore de belles nuits bleus ump,je vous l'azur,en or massif.En attendant,l'Europe a pris une bonne droite,l'écologie en simple recours,pansement vert de circonstance exporté d'Allemagne par dany le rouge,Bové en Bendit pas manchot,c'est du Joly,chocs des cultures (transgeniques ou pas) et des couleurs,eux battant la campagne sans trop de clichés y a pas photos trio gagnant pour ce match équitable...Mais pour cette attellage,est ce que durable sera le développement?A nous d'en décider ou non avec ce qui reste la meilleure arme de refondation massive,le bulletin de vote.Avec Sarko,les extrêmes,les banques,les patrons voyous et la crise en génèral,"Dans la ligne de mire".

Ritchie aux feux a dit…

Whaouuu ! le Seb est de retour gagnant. Normal, Roland. J'arrose, vu ce qui tombe. Il va bien faloir un jour Federer l'Europe. En commençant par la Suisse. Si l'on veut juguler la crise. Bon, l'idée c'était de passer au vert. Comme les Perpignanais. On a pris "une bonne droite" en Europe. Belle image, mon Seb. Terrible constat. Arrivera-t-on à relancer la gauche avec la lutte contre les OGM ? J'en doute un peu. Vote vert de dépit. Il n'y a pas de gauche mais "des gauches". On va bien voir comment ils vont s'arranger entre eux... Demandons l'impossible.

Rosa a dit…

Et oui...il va falloir réinventer une autre gauche!
Je me demande ce que, gauche, veux dire de nos jours...!

Tiger dépité a dit…

Ah, comme ces luttes claniques me fatiguent...
Et si on allait plutôt à l'essentiel? L'humain, j'entends. Celui par qui toute solution doit passer. Et j'ai bien l'impression que c'est ce qu'on fait, ici, juste entre nous. En attendant de se multiplier...

Ritchie clignotant a dit…

Oui, d'accord, le Tigre, mais droite-gauche, dans notre société, ça veut encore dire quelque chose. Ce sont les politiciens de gauche qui ont ait exploser le concept pour récupérer des voix un peu partout. Ou alors, ils se sont dit que la gauche était tellement riche de concepts que chacun pouvait exister en prenant sa part de marché (Marchais?) (je sais, c'est pas drole)
Droite-gauche, pour résumer (et-ce possible ?) c'est la différence entre individu et humain. Qui dit mieux ?

G.E. a dit…

On est tous des individus et des humains... qu'on le veuille ou non.

Tiger apolitique a dit…

Te demander de choisir ton camp (droite ou gauche), c'est déjà t'imposer un dictat. Ta liberté de penser, de proposer, d'agir, est alors "cornaquée" par d'autres, alors que seules les idées devraient circuler entre les individus, pas les serments d'allégeance. Et puis, rien ne devrait séparer l'individu de l'humain. Qui dit mieux?

Ritchie qui prolonge a dit…

Alors voilà pourquoi la liste Europe Ecologie a fonctionné si fort. Bové et Cohen-Bendit sans cravate, pas rasés. Comme vous et moi. Parlant de choses concrètes. Politique citoyen. C'est peut-être l'avenir.

Rosa a dit…

Ah...Tigre...la liberté...
Déjà, c'est bien de pouvoir voter...même si le rose tourne au vert....

Ritchie qui va se coucher a dit…

En espérant que le Vert ne déborde pas trop...

benoit a dit…

hélas je crains fort que le vert ne soit déjà dans ce fruit qui ne se cueille plus que d'une main maladroite, ce fruit de moins en moins rouge qui au bon vieux temps jadis, celui des cerises, s'appelait encore la gauche...Quant au facteur humain ( n'est-ce pas Clint...)déjà beau de constater qu'ici au moins toujours pas de grève des posts.

Ritchie en noir a dit…

J'ai enfin trouvé hier soir en discutant avec des amis dans Paris la place que j'occupe sur terre et dans l'univers. Nulle part. J'ai enfin perçu la dimension de mon existence. Pas grand chose... Terre, Terre ! A l'échelle d'une année, l'arrivée de l'homme (des Cavernes, s'entend, genre Perez, le Chabal de Giral) s'effectue le 31 décembre au douzième coup de minuit. Nous sommes donc peu de choses. Avant nous le Big bang, les croutes glacières, les volcans, les diplodocus disparus, les forets vierges et les mers à perte de vue.
Alors nous concernant, eh bien nous creusons notre propre disparition. La belle affaire. Nous avons été incapables de comprendre que les guerres ne servent que les industries, que la F1 est sans interet particulier pour l'émancipation de l'humanité, que le racisme, la pauvreté, le bonheur, etc... Bref, nous ne sommes pas une espèce très évoluée.
A ce titre j'ai bien aimé "le jour où la terre s'arrêta", film catastrophiste avec Keanu Reeves. Mis à part la créature à la con qui bousille tout. Encore que finalement, en y réfléchissant un peu, ne s'agirait-il pas de la face sombre de l'homme ? En attendant, il dit tout. En tout cas, beaucoup... Pour moi. Et pour vous ?

G.E. a dit…

On essaie de ne pas se tourner vers le nihilisme, eh?
Il y a plein de belles choses dans le monde, la nature, les oiseaux, les arbres, les nuages, le rire des enfants... les belles œuvres d'art... l'amour... quién da mas?

benoit a dit…

oui les albums de Neil Young et Cash ceux de David Bowie et Scott Walker, la pop anglaise, les romans de Roddy Doyle, les nouvelles haïkus cut de Brautigan et ceux de Murakami, bref la littérature du monde entier, le cinéma de Papa, les feuilletons de Maman, même la mauvaise foi de Marc Lièvremont et la moue lippue fra lippo lippi de Milou
N'tamack...

Ritchie en goguette a dit…

Ben oui mais il va bien falloir un jour que ça s'arrête. Imaginer que l'espèce humaine si peu développée soit sur Terre ad vitam aeternam est un peu prétentieux. Nous sommes de passage. C'est pour cela qu'il faut profiter de chaque jour comme s'il était le dernier. C'est pour ça que ce soir on va sortir.

winrab and C° a dit…

Carpe Diem !

Ritchie relancé a dit…

EXACTEMENT !
Voilà pour qui je vote : Carpe Diem. Un beau programme à énergie renouvelable.

Rosa a dit…

Apres une longe journée de questionement sur mon travail, le nouveau accrochage des corsets à la Galerie Quincampoix, un mur de pierre où je ne peux rien écrire...pourquoi tous ces efforts....? ces angoisses...?
Et bien, j'ai la pêche a nouveau, en vous lissant, je vois qu'on se pose les mêmes questions, et on trouve les mêmes réponses, et quand un flanche, Benoit avec ses albums, Gaby avec ses oiseaux ou le Carpe Diem de winrab, nous sortent de la grisaille.
Malgré tout, que la vie est belle...!

Seb en émanation latine... a dit…

Carpe diem chers amis!Moi ici,je fais quotidiennement le plein d'énergie solaire,agrémenté par des salves de scansions,des prises de positions et autres pertinentes élucubrations(n'est ce pas cher antoine?) qui se paraphent en lettres capitole.Sur la place (chauffée au soleil...)chaque oracle de la communauté de "comme fou" trouve un écho attentif à ses bonbonnes à l'amer.De l'humain plein la bouteille,d'oxygène ici nous en trouvons,sans masque,des litres purs et bienfaisants.Un territoire virtuel si loin et si proche "Du cercle des poètes disparus".

Antoine a dit…

J'ai longtemps habité sous de vastes portiques,
Que les soleils brillants teintaient de mille feux
Et que leurs grands piliers droits et majestueux
Rendaient pareils aux grottes basaltiques...

Ritchie dans une vie antérieure a dit…

Les houles, en roulant les images des cieux ,
Mêlaient d'une façon solennelle et mystique
Les tout-puissants accords de leur riche musique
Aux couleurs du couchant, reflété par mes yeux.

winrab and C° a dit…

Charles B aurait-il été "Comme fou" ? Nul doute.

Antoine a dit…

Mille excuses, je citais de tête :
Que des soleils "marins" et non "brillants"...

Ritchie aveuglé a dit…

Tu es tout excusé