lundi 5 septembre 2011

Du mont Eden



















Est-ce vraiment une idée du paradis ? Ou la réalité mise à portée ? Une île ovale loin des fracas du monde, des guerres et des crashs de tous ordres, qui ne s'aborde qu'au terme d'une circumnavigation intérieure. Il me fallait donc attendre le jour-lumière, et grimper au sommet du volcan éteint vert pelouse qui domine la ville pour m'apercevoir - encore une fois - du bonheur de vivre pour une passion, ses rebonds, ses relances et ses essais qui se lisent comme des romans d'aventure. Une journée sur le mont Eden. A ses pieds, downtown. Au loin, tout là-bas, regardez bien, l'hôtel des Bleus. Sur fond pâle. Pointe noire à l'horizon. Spencer on Byron. Sur la photo du haut (mais à main droite puisque vous êtes à mes côtés) le cratère d'Eden, et au loin Rangitoto, l'île-volcan. Auckland ou les éruptions éteintes qui nous étreignent.

18 commentaires:

L' ÉTERNITÉ ROMAN a dit…

Pavé de mauvaises intentions ?

Ritchie a dit…

Seul l'avenir nous le dira. Un avenir proche. En tout cas, l'endroit est magnifique. Rien que ça mérite le demi-tour de la Terre.

rugbymane a dit…

Oui, là c'est...

Ritchie a dit…

Petit match sur la plage, en fin de journée, entre TF1 et Midol. Les Jaunes sont 6, les autres 7. Je me sélectionne. Sympa. A 52 ans, sans avoir couru de l'année, je me suis fais plaisir. Eux, je ne sais pas s'ils étaient heureux de m'avoir, mais bon, on gagne sur une passe de Ritchie qui met Letort dans l'intervalle. Pour l'anecdote, il y avait trois Rochelais en jeu : Jean-Pierre Elissalde, Wilfried Templier et Ritchie. Je crois que je me suis contracté un muscle du côté de l'aine.

L' ÉTERNITÉ ROMAN a dit…

Toujours leste... (laide aine).

Ritchie a dit…

Là, y'a match entre Antoine et Claude. Du gros niveau. Claude, dommage que tu sois si loin, Nice, pour les Crazy Rucks...

L' ÉTERNITÉ ROMAN a dit…

Un jour viendra, où je serai certainement bien plus prêt, je dois avoir ma chance en tant que pratiquant régulier du "crazy"... Quant au ruck, pas le poids... J'apprécie fort l'Antoine, un prénom qui m'est cher.

G.E. a dit…

On dirait que tu es presque en vacances!!!!

Gilles2 épaté a dit…

Plus encore que les match, les passes, les relances, ce sont les mots que tu alignes Ritchie : les articles, les livres, le blog de L' Equipe, la Comme Fou..., et sans jamais, apparemment, te froisser l'aisselle ou le poignet. Quel souffle!!!

Antoine a dit…

"la balle à l'aine, le vit est bel"...oups désolé pour cette gauloiserie...

Ritchie a dit…

Ma chérie, quand on aime on est toujours en vacances. Vacant, libre quoi... De quoi remplir puisque c'est vacant.
En tout cas écrire n'est pas une contrainte. Du rugby, en plus. Facile. J'ai tout sous la main.

Ritchie a dit…

Antoine, bien joué. Ce jeu de mot je le vis bien

Antoine a dit…

Richard, c'est quoi cette histoire de bleus qui n'aiment pas qu'on lise leurs twitt ?

Ritchie a dit…

En fait, ils ne veulent pas que ça se retrouve partout et que ce soit commenté par des journalistes. ;-)

Ritchie a dit…

Bon, allez, plus qu'une grosse heure avant de savoir si c'est de l'art ou du cochon, cette première composition. Certains évoquent Guirado au talon, Marty deuxième centre. Le quinze de France fonctionne-t-il sur roulement à billes ?

Gilles2 persifleur a dit…

Marty en 25° centre (comme on dit la 25° heure), oui. Mais en 2°, ça ressemble à un seppuku...

Antoine a dit…

Guirado à sa meilleure place (Tribune présidentielle, rang 10, siège 45)...et une paire de centres à côté de laquelle le duo Hape - Tindall ferait presque envie.

Ritchie a dit…

Finalement, c'est l'équipe type. Enfin, type du moment. Plutôt pas mal. Ouf.