mardi 6 septembre 2011

Takapuna beach





Tous les lundi c'est rugby. Sur la plage de Takapuna. Entre presse écrite et presse télévisée. En gros, Midi-Olympique-L'Equipe vs. TF1-Canal +. Et quand on évoque L'Equipe, disons que nous ne sommes pas nombreux, la plupart de mes collègues présents préfèrant le footing à une partie de rugby à toucher. A marée basse, nous étions néanmoins 14, hier, en fin de journée. D'un côté Gou, Zanardi, Letort, Templier, de l'autre Fleys, Jean-Pierre Elissalde et un beau plateau de techniciens télé. Victoire de la presse écrite sur le reste du monde audiovisuel. Le rugby, disait, Jean-Rives Rives, permet aux adultes de rester des enfants. Confirmation.

33 commentaires:

L' ÉTERNITÉ ROMAN a dit…

Le jeu des "je" (où doit s'oublier le moi)...

Ritchie a dit…

S'il n'y a pas de je sur un blog, où donc placer le curseur ?

G.E. a dit…

Je pense que je vais hériter d'un mari en pleine forme dans quelques semaines...

Jade a dit…

Et bien je pense que tu ne voudras pas revenir avec ce temps et cette magnifique plage.
Mais tu nous manquerais beaucoup trop... ;)

Ritchie a dit…

En forme, je vais essayer. Pas d'alcool, pas de nourriture grasse, des réveils très très matinaux (5h30-6h), aucune sortie en boite de nuit. Bref, un ascète de haut niveau. Quant à rester en Nouvelle-Zélande juste parce que le ciel est bleu, eh bien disons que ça ne m'est pas venu à l'esprit une seule seconde. Ici, tout est calme, très calme, trop calme...

Antoine a dit…

Ainsi Richard pratique le rugby ascète. Pas étonnant qu'il soit en forme olympique !

Ritchie a dit…

Arh, Antoine, unique. Mon sourire du jour.

Gilles2 a dit…

Sois calme ô ma douceur...

Ritchie a dit…

Des douleurs, tiens, j'en avais quelques unes le lendemain matin. COmme quoi, il y a toujours moyens de redécouvrir des muscles...

Frederic a dit…

Ritchie, rien à ajouter, tout y est, on y est (j'espère tout de même que tu t'es fait livrer les K7 de ST/LOU et Clermont/Toulon pour garder contact avec la réalité...)

Antoine, Gilles : pas le même registre, mais c'est du miel... gourmandise du matin...

Frederic a dit…

Post scriptum

Défi pour Antoine : forger un aphorisme avec "immarescible"...

Ritchie a dit…

Immarcessible, Frédéric. C'est un private joke avec mon ami Jacques Rivière. ;-)

Antoine a dit…

On avait déjà constaté, en allant sur son blog officiel et en lisant les commentaires (et les réponses de l'intéressé), que Richard était l'immarcescible des internautes...

Antoine qui vient de lire la dernière chronique a dit…

Joli, Richard, l'immarcescible équipe de France...
Si tu arrives à placer ornithorynque dans une prochaine chronique, j'offre ma tournée au crazy ruck de novembre !

juanito a dit…

Ritchie, l'immarcessible étoile de la Comme Fou ..

Antoine a dit…

Effectivement, rien ne semble pouvoir l'atteindre...

Antoine a dit…

Richard,
je viens de lire ton commentaire sur mon blog. Il me touche beaucoup, comme m'a touchée la lecture de ton livre, vraiment remarquable. Bravo !

Gilles2 tout penaud a dit…

Ben alors, il est plus là le Ritchie, remplacé par Penaud???

benoit a dit…

Ici, pendant ce temps, le petit président de Toulon se ridiculise, une fois de plus, et c'est vilain à voir et à entendre, mon dieu que c'est vilain...Faudra le convoquer à une partie de beach rugby un de ces quatre, ce zigue, une espèce de sous Tony Montana qui n'a rien compris au rugby. Ce jeu censé élevé les hommes comme disait hier Blanco dans un entretien accordé à l'Equipe; oui le convoquer pour voir s'il a quelque chose dans l'estomac...a part de la bile.

L' ÉTERNITÉ ROMAN a dit…

Richard,
Je parlais du rugby, ce jeu qui fait jouer 15 "je" qui doivent laisser leur ego aux vestiaires.
Pour un blog c'est pas pareil, les rucks peuvent être crazy...

Gilles2 a dit…

Cher Rugbymane, que ta fraîcheur, ton ingénuité (?), ta capacité de déception (qui n'a, chacun le sait, d'égale que la capacité d'émerveillement) sont enthousiasmant!
Comme si tu ne savais pas que, presque toujours, les petits présidents sont avant tout petits...
Tu veux des exemples (ou un seul si tu préfères...)?

benoit a dit…

Hé Gilles, non merci...je n'aime pas les gens, petits ou grands, sans manières...alors non merci...Sans façon, hé, hé.

Richard, va pas te claquer non plus, à faire le fidjien sur la plage, naméo...

Ritchie a dit…

Bon, d'abord ce n'est que le lundi, visiblement. parce que les mecs ont du boulot, soit-disant. Et moi, je fais quoi, je me gratte les coquilles ?
Après, pour le blog "expert" du site (quelle connerie, expert. J'ai même pas mon BE2. Mais ils n'avaient pas pire) viennent effectivement d'arriver Penaud mais surtout Bonnot (qui va faire le régal des internautes comme il fait celui des lecteurs. La cavalerie surgit au bon moment. Encore que j'ai un texte sur l'arbitrage qui n'est pas pourri des hannetons). Du coup, je vais ralentir la cadence.

benoit a dit…

Notre ami Graham s'est pris un beau Rattue, sinon. Hé, hé, hé...

Ritchie a dit…

Claude, tu avais raison il y avait trop de "je" dans ce texte.

Ritchie a dit…

Ca joue, ça joue. "Un beau Rattue"? J'aime. Ca ressemble à un Crazy Ruck sur toile.

benoit a dit…

Bon sur ce je vous laisse, j'ai une autre soirée "pauvre en sodium" à animer aux côtés de Mitou Fourcade à la Salle polyvalente de Fourqueux...Un poutou-tous pour un, mes petits bisons.

Ritchie a dit…

Ami(e)s de la Comme Fou, je vous encourage à visiter le blog "Renvoi aux 22" de notre ami Antoine. Un texte très profond sur Rugby Land qui m'a touché au coeur.

benoit a dit…

Lu...d'accord avec toi et avec lui, surtout.

G.E. a dit…

C'est fait.
j'ajouterais aussi un voyage circulaire, presque comme un eternel retour...

Seb en Ovalie... a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Seb en Ovalie... a dit…

Ensablé par le bouleau,afin d'hêtre à la hauteur,j'arrive à peine à redescendre de ma cime,pour venir déposer un petit billet à marée basse...Donc,effet mer!Régal de lire vos ricochets qui font des vagues.A minuit,l'écume de vos jours me donnerait presque envie d'écrire des vers,luisants sous la lune contre un tronc.Pris dans les roulis,je surfe à peine ces derniers jours,votre enthousiasme immarcessible me rasséréne de l'arbre...Feuilles sourdes,paupières lourdes et les yeux engourdis,je m'en vais rejoindre dans mes songes d'une nuit d'Automne,Takapuna,un hamac et "The beach"!

Ritchie a dit…

Séb, très belle conclusion. Pôète-pôète.