mardi 25 octobre 2011

Haere ra

Au revoir, New Zealand! A la une du NZ Herald, ce matin, la photo de doigts français dans les yeux néo-zélandais, ceux de McCaw. Eye-gouging, comme ils disent. Il est temps qu'on s'en aille. Sans compter qu'un autre joueur du quinze de France aurait piqué la carte mémoire d'un photographe du quotidien d'Auckland qui les suivait un peu trop lors de leur dernier repas, au Pastis, rendez-vous des French downtown durant ce Mondial. Huit semaines. Il est temps de rentrer. Ce fut long mais bon et beau grace à vous, de la Comme Fou. Rendez-vous pour le Crazy ruck du jeudi 3. Tôt pour garder tout frais en mémoire. Jeudi 3; donc. 12h30. Au Al Dar. Champagne ! Avec le déroulé photos et les réponses aux questions que vous ne vous posez pas. Je me suis rendu une dernière fois - pas sûr que je revienne à rugbyland - sur la plage de St Helier's. Celle des dernières pages, avec son collier de coquillages. Jetez donc ici des bouteilles à la mer, histoire(s) de poser un point. Finale.

30 commentaires:

Tiger réactif a dit…

Il me semble que c'est jeudi 10, le crazy ruck, Ritchie.
Correct me if I'm wrong...
(Le 3, j'ai des cours toute la journée, jusqu'à 18h00)

Antoine a dit…

Pour ma part, le 10/11 me convient. Le 3, pas certain d'en être. Tant pis...

Gilles2 a dit…

3 ou 10, les deux me vont, mais dire vite... Donc à vite!

Seb en Ovalie... a dit…

Le 10 un chiffre où décidément l'on continue de se poser des questions!Notre cheval de 3...Si je devais choisir avec le coeur,mon numéro fétiche serait le "2046"...

Frederic a dit…

Ritchie s'en va, la police anti-émeutes d'Auckland arrive... ow.ly/792kv (lien video copié dans mon prénom)

Gilles2 a dit…

Très "In the mood for love" hier soir, cher Seb...

benoit a dit…

moi, vous lisant, mes petits bisons je déjeune à la fourchette, quelque peu décalé, ces temps-ci. Le français, on le sait ça, a une bon coup de fourchette. Le Kiwi a un bon coup de genou. Le coup de genou, ça fait mal à la tête. Le coup de fourchette, pas mieux pour l'estomac. Ni le 3, ni le 10,pour ce qui me concerne, désolé, les jeudis, désormais, that's life and life c'est quand même très bien, ça va plus être possible, mais mes pensées seront collées au cul de vos rucks et s'y faut relever mentalement, sans hésitation que je le ferai. La bise. Je vais faire le tour des magazines et des revues ( Esprit, Brèves, Saint Ambroise..)achetées hier. Y'a un truc dans Numéro signé Eglée de Bu...je sais plus, je vais me le lire. Hé, hé.

Fred. Le 11, je serai, en principe, à Colombes. Je crois que toi aussi, ai-je cru comprendre?

Ritchie a dit…

Bon, alors, de l'avis général, et le Tigre redressant la barre, allon pour le 10. C'est calé. Jeudi 10 à midi trente. Plus tôt pour l'apéro. Comme d'hab'
Suis arrivé à Seoul. Une nuit d'hôtel (Hyatt, quand même, non mais des fois...) à l'aéroport. Y'a plus folichon. Mais bon...

Antoine a dit…

Super. J'ai bloqué mon AM pour profiter pleinement de ce moment.

Seb en Ovalie... a dit…

Ah merci pour la passe Gilles (si je peux me permettre) cette merveille tient une immense place dans ma vie.En parler me prendrais une journée de "comme fou".Je fais rapidement mon coming out Wong Kar Wai qu'il m'emmène où il veut,je le suis les sens en éveils et les yeux fermés...Enfin pas trop car il me donne tant à voir et ressentir que cela serait dommage!Avant cette prochaine escapade virtuelle,la halte Al Dar du 10 Novembre m'empli de joie et je nous vois déjà en nous retrouvant si "Happy together".

Gilles2 a dit…

Oui Seb, moi aussi... te raconterai une anecdote désolante à propos de "In the mood" qui, malheureusement, l'époque au plus près...Mais, quel(s)
film(s)! La beauté à l'état pur...

Ritchie a dit…

Dernière ligne droite... Dernier blog sur L'Equipe.fr. La haine des internautes est proportionnelle à leurs regrets. C'est ahurissant de méchanceté. A croire qu'ils veulent tous partir en vacances avec Saint-Marc... Moi, en revanche, en Nouvelle-Zélande, je n'ai rencontré que les supporteurs lucides et aimables, des mecs qui aiment le rugby avant d'encourager le Quinze de France, des mecs qui étaient contents pour les All Blacks...

Ritchie a dit…

Tiens, ça y est, y'a quelqu'un qui a demandé à ce que je sois viré de mon poste ;-) En demandé à ce que je sois "renvoyé". J'espère que ce n'est pas en Nouvelle-Zélande, bon sang... Au soutien, la Comme Fou...

Un message à la mer. a dit…

ça me rappelle une petite histoire, je suis môme, on va pas souvent à la mer, j'habite à Mont-de-Marsan (Landes), il y a deux frères géniaux et trois rivières, ça compense, je jette deux ou trois petites bouteilles avec un message, quelques mois plus tard, une lettre, quelqu'un avait retrouvé la bouteille sur une plage de Labenne (Landes). Elle avait pas pu traverser l'océan, ma petite bouteille.
Claude.
Bon retour à la "civilisation"...

Gilles2 a dit…

Alors le 10, bien noté...

Antoine a dit…

J'ai laissé un post sur ton blog de l'Equipe mais je me suis emmêlé le clavier, il ne veut pas dire grand chose...On sait que sur ce type de blog, les commentaires sont souvent laissés par les plus virulents "anti" que par les internautes d'accord avec ce qui est écrit. Mais je crois que les soit-disant modérateurs du site ont leur part de responsabilité.

rugbymane a dit…

Pfff...Laisse les dire, c'est le meilleur parti pris à prendre face au niveau (zéro) d'ensemble de notre société. Ce sont les mêmes abrutis qui gobent toutes ces histoires de dettes (combien elle vaut, au fait, la dette?) et surtout ce tour de passe-passe que l'on doit aux néolibéraux, de grands magiciens oulàlà, et qui finissent par retourner la question à l'envers en nous faisant accroire que tout ça c'est rien que la faute des dépenses trop couteuses de l'état et surtout pas, oh ben non alors, un peu beaucoup le fait de ces fameux "marchés" qu'il faut rassurer à tout prix, hein et continuer à ne rien faire pour remettre un peu d'ordre et de justice ( remember Roosevelt et consorts, dont on peut penser ce qu'on veut, mais le sommet de Bretton woods, quand même) dans ce systéme financier internationnal qui bat sacrément de l'aile et fait, là encore, un peu-beaucoup( trop) penser à celui qui a mené aux catastrophes des années 30.

Antoine a dit…

Benoit, j'ai fait en sorte de pouvoir être dispo le 10 après midi. Tu es certain que tu n'auras pas la possibilité de venir en fin d'AM?

rugbymane a dit…

Instaurer de nouvelles régles, ça ne veut surtout pas dire faire le lit de cette idée stupide et populiste de démondialisation, une idée lâche et poujadiste, totallement anachronique, où chez nous, Le Pen, Mélanchon et Montebourg se retrouvent, c'est dire si le refrain est survendeur. Un nouveau Bretton-Woods afin que ces foutus marchés soient remis à leur place et que la situation ne dégénère d'avantage. Il serait grand temps que les ministres de l'économie de tous nos grands pays cessent de jouer les vrp quand ils ne monnayent pas leur entregent à des fins lobbyistes. Il serait peut-être temps de construire une Europe fédérale et sociale, et ne plus se contenter de nous faire croire que nous sommes encore et toujours des grandes nations virtuellement souveraines. La grandeur de la France c'est sa culture. Le reste ça devrait pouvoir s'organiser avec nos partenaires, ensemble et en prennant le temps de bien faire les choses et surtout avec un minimum de courage politique. Le jour où les conseillers d'Euro -RSCG et d'autres cesseront d'influer sur les positionnements des uns et des autres, (de toute façon, ils conseillent tout le monde, de droite, de gauche, du milieu) la politique retrouvera, qui sait, ses lettres de noblesse. Alors tes abrutis de commentateurs...qu'ils aillent passer leur vacances avec Machin-là, qu'ils aillent au diable, qu'ils continuer à voter contre, oui, parce qu'ils sont convaincus que tout est pourri,qu'ils continuent à se shooter à l'opium people en ne comprennant rien au sport, ce truc qui devrait servir à se "déporter" dans des micro fictions autrement plus épiques, romantiques, tout ce qu'on veut, où l'aigreur ne devrait même pas avoir sa place. Pour sur que tous ceux-là, ce n'est pas le dernier éclat du romantisme qui risque de les éclabousser, c'est plutôt qu'à force de trépigner dans leur petite flaque de merde, ils en ont plein les yeux et plein la bouche. Putain, je me répète mais l'éducation des frissons, le sens du respect, de l'autre, de l'échange, tout ce qui devrait faire le sel du rugby, si même ça aussi, c'est en train d'en prendre un coup sur la carafe, merde et re, tiens.

rugbymane a dit…

Instaurer de nouvelles régles, ça ne veut surtout pas dire faire le lit de cette idée stupide et populiste de démondialisation, une idée lâche et poujadiste, totallement anachronique, où chez nous, Le Pen, Mélanchon et Montebourg se retrouvent, c'est dire si le refrain est survendeur. Un nouveau Bretton-Woods afin que ces foutus marchés soient remis à leur place et que la situation ne dégénère d'avantage. Il serait grand temps que les ministres de l'économie de tous nos grands pays cessent de jouer les vrp quand ils ne monnayent pas leur entregent à des fins lobbyistes. Il serait peut-être temps de construire une Europe fédérale et sociale, et ne plus se contenter de nous faire croire que nous sommes encore et toujours des grandes nations virtuellement souveraines. La grandeur de la France c'est sa culture. Le reste ça devrait pouvoir s'organiser avec nos partenaires, ensemble et en prennant le temps de bien faire les choses et surtout avec un minimum de courage politique. Le jour où les conseillers d'Euro -RSCG et d'autres cesseront d'influer sur les positionnements des uns et des autres, (de toute façon, ils conseillent tout le monde, de droite, de gauche, du milieu) la politique retrouvera, qui sait, ses lettres de noblesse. Alors tes abrutis de commentateurs...qu'ils aillent passer leur vacances avec Machin-là, qu'ils aillent au diable, qu'ils continuer à voter contre, oui, parce qu'ils sont convaincus que tout est pourri,qu'ils continuent à se shooter à l'opium people en ne comprennant rien au sport, ce truc qui devrait servir à se "déporter" dans des micro fictions autrement plus épiques, romantiques, tout ce qu'on veut, où l'aigreur ne devrait même pas avoir sa place. Pour sur que tous ceux-là, ce n'est pas le dernier éclat du romantisme qui risque de les éclabousser, c'est plutôt qu'à force de trépigner dans leur petite flaque de merde, ils en ont plein les yeux et plein la bouche. Putain, je me répète mais l'éducation des frissons, le sens du respect, de l'autre, de l'échange, tout ce qui devrait faire le sel du rugby, si même ça aussi, c'est en train d'en prendre un coup sur la carafe, merde et re, tiens.

benoit a dit…

Oh c'est chiant ces coms qui se doublent, ou alors j'ai la souris en pleine crise de Parkinson. Antoine, les jeudis, pour quatre mois au moins, pour moi c'est quasi mort. De 14h à 16h, je bosse avec uns instit et ses élèves sur un projet qui me tient beaucoup à coeur. C'est du bénévolat, on m'a sollicité pour ça et je dois dire que j'ai dit oui tout de suite. Vers 17h j'enchaine avec nos enfants, activités, devoirs et encore une fois, le jeudi, c'est donc un peu compliqué. A la limite je peux passer vous faire un petit coucou rapide ( très rapide même) pour l'apéritif mais à 12h, faut que je file choper un train, tu vois...donc.

Antoine a dit…

Pas grave. On aura d'autres occasions. Obligé.

rugbymane a dit…

Mais oui,Antoine. T'inquiète.

G.E. a dit…

Back to basics.

Ritchie a dit…

Benoit n'est pas là le jeudi 10 ? Mais on joue toute la journée. On peut se voir plus tôt, Benoit. Dès 11 h. Ca me, ça nous ferait plaisir. Je prends toute ma journée...
Allez, tôt et ensuite tard.

benoit a dit…

Comme je disais, Richard, je peux passer vous toucher la main viteuf vers 11h mais à 12 je file...

Ritchie a dit…

Mais on te voit le soir... rue de la soif

benoit a dit…

Heu...rue de la soif, non, là, désolé, mais je passe mon tour...J'aime pas trop, en fait. J'aime plus. Dirons nous.Je passe vous saluer vers 11h et puis zou.

Ritchie a dit…

Mais depuis, Benoit a changé d'avis. Dans la mesure où nous n'irons pas terminer la soirée rue de la soif... C'était une expression. Nous resterons vers Saint-Michel. L'endroit est de qualité.
Donc, rendez-vous jeudi 10 à 11 h pour l'apéro. Ensuite, champagne au Al Dar et Crazy Ruck. Jusqu'à pas d'heure. Et ensuite apéro vers 18 h, repas somewhere et fin de soirée a lib...
Ca fonctionne, comme programme, non ?

Seb en Ovalie... a dit…

YEEEESSSSSS!!!!Mes amis je me bats dans l'ombre depuis 15 jours pour...Et donc je vous annonce que serai dispo TOUTE la folle journée pour ce putaing de crazy ruck exceptionnel,CHAMPAGNE!!Tant que je ne suis pas ramené en brouette par le "Portier de nuit"...