vendredi 20 janvier 2012

Trou d'air

Belle aventure humaine que celle vécue par les Toulousains, hier, sur le tarmac de Blagnac. Sans doute afin d'engager des économies, le plus grand club de rugby du monde avait affrêté un moyen courrier slovaque, direction Gloucester. Un zinc rouillé, avec des vis mal serrés, une issue de secours qui s'enclenche dès qu'on la touche, et mille autre anomalies. L'incident a été tweeté par plusieurs joueurs pour le plus grand plaisir des gazettes. Il faut croire que tout le monde, même les clubs les mieux nantis, est touché par la crise économique et cherche à multiplier les économies. On conseillera aux Toulousains, la prochaine fois, d'y aller à la rame - ça remplace une séance de musculation. Rigolade, l'Airbus test prêté par EADS afin que les Novès's boys puissent jouer leurs chances face à l'ancien club de PSA, a profité de ce vol pour tester ses freins... Quelqu'un a-t-il des infos sur le vol retour ?

40 commentaires:

Antoine a dit…

Ils pourraient demander à l'Aviron, qui s'y connaît, s'agissant de ramer.

Frederic a dit…

Antoine, c'est le fils caché de Lucky Luke... et il dégaine deux fois plus vite que son père...

Seb en Ovalie... a dit…

Serrage de vis avant un match vaut mieux qu'après...Et pour le retour tant que ce n'est pas le "Vol 93"...

Ritchie a dit…

Je vois que vous décollez mieux qu'un vol slovène...

benoit a dit…

Compagnie répondant au joli nom de Danube wings, presque un titre de Bowie et qui porte plainte, soit dit en passant. La h cup, c'est déjà autre chose, quoi.

benoit a dit…

Le low cost anticiperait-il l'holocauste rouge et noir? Pourvu que non...

Frederic a dit…

à un prochain déjeuner je vous raconterai mes escapades en Crimée dans un charter Yougoslave avec un équipage Péruvien... (souvenirs d'un voyageur de commerce ne fréquentant que des pays exotiques...)

Gilles2 a dit…

Je vous raconterai aussi qques vols sur des lignes intérieures soviétiques
On avait tellement peur qu'on rêvait à d'autres compagnies : "les ailes du désir" dirait Seb...

benoit a dit…

A un prochain déjeuner, je vous raconterai un vol à la tire au métro Stalingrad. Trois pommes. Un coup fin.

Gilles2 a dit…

Tu étais seul ou bien étiez-vous trois pour ce couffin???

Gilles2 pas rapide a dit…

Lu trop vite, réagi beaucoup trop vite, j'avais zappé les 3 pommes..!

benoit zampa a dit…

J'étais en compagnie de je, moi et moi-même. Mes apaches préférés. Après ça, par crainte d'être fiché au grand banditisme, j'ai refusé une proposition d'embauche au bar des trois canards, l’académie du crime bien connue, rue de la Rochefoucauld. J'ai été bête. Laissé passer ma chance et voilà.

Gilles2 a dit…

C'est drôle, cette nouvelle série de posts me ramène droit trente ans en arrière... Au temps des "Poémes rock" de Charlélie Couture, qui est sans doute son meilleur. Et, au coeur du sillon, une pépite : "Comme un avion sans aile"...

Seb en Ovalie... a dit…

Charlelie,c'est de la haute couture,nous juste du prêt à poster,façon "Short cuts"!

Ritchie a dit…

La meilleure défense c'est l'attaque... La compagnie Danube Wings porte plainte... J'y crois pas ! Et Toulouse qui s'en sort grace au Connacht de service. De quoi mouliner nos neurones

Seb en Ovalie... a dit…

Karabatic et Novès,hier soir,deux errances humaines,qui m'ont fait penser à "La solitude des nombres premiers"...

Ritchie a dit…

Bien vu, Seb...

benoit a dit…

Ouais,Danube wings porte plainte...Plaindre le vide d'un avion, c'est un nouveau concept aéronautico-commercial. Le Stade, partout où il passe, ça ne date pas d'hier, ne laisse personne indifférent. Hier, sur sa seule renommée, il a même redonné envie à Gloucester. C'est beau. Et puis il perd en inscrivant 3 essais. Et puis le match était assez beau. Et puis le Stade, le seul, l'unique, parvient en quarts, fidèle à ses vieilles habitudes, et quand dans le même temps, les magnifiques Clermontois montent à leur tour dans le même bus, tu dirais qu'ils sont déjà champions. Tout est là, il me semble. Pfiou...

Ps: Juste un truc qui commence à me les briser. Cette manie qu'ont les "journalistes" télé, le brave Larteau en tête, de pointer du doigt l'arbitre. Qu'une triple AAAndouille tel que le Grand, le très haut, le sublissime Mourad 1 er se prête à l’exercice et donne à qui mieux mieux dans ce genre de travers, dans le seul but de (re)faire parler de lui. Besoin pathologique de reconnaissance. Voilà qui ne m'étonne guère. Ce monsieur n'a rien compris au rugby. ou plutôt à tout compris au marketing direct ou indirect, pour un peu on s'y perdrait. Re bref. Pour le reste, cela me laisse assez perplexe.

Antoine a dit…

Voyons Benoit, il n'y avait pas d'arbitre pour ce match. Il n'y avait Pearson...

benoit a dit…

Ah toi alors...cher Antoine.
N'empêche, sur l'essai de Clermont, y'a une faute flagrante de Hines, me semble-t-il, qui empêche ( sans ballon, il fait obstruction, quoi) le retour d'un défenseur irlandais. Comme quoi...

Antoine a dit…

Exact Benoit. je crois que c'est Debaty qui fait faute. Cela confirme au moins que la France n'a pas le monopole des "mauvais arbitres".

Ritchie a dit…

Il n'y a pas de mauvais arbitre, il n'y a que des joueurs qui font des fautes...

Antoine a dit…

Mouais. Je sais que l'arbitre, comme la pluie et le vent fait partie du jeu. N'empêche que le rugby est quand même moins sympa quand il fait un temps pourri...

Frederic a dit…

la plainte posée par les Ailes du Danube est ahurissante... imaginer que 25 rugbymen en goguette dans un avion puissent faire des conneries relève de la science-fiction et d'une méconnaissance totale du milieu ovale...

Ritchie a dit…

Y'a qu'à demander aux Brivistes, c'est ça ?

benoit a dit…

Epoque Mickey "Mousse" ou badine-Badin?

Ritchie a dit…

pour l'instant c'est plutôt "beignes et Sébastien"

Seb en Ovalie... a dit…

En cette morne saison j'opte plutôt pour une pluie de "Beignets de tomates vertes"...

Gilles2 a dit…

"Mes vertes années"...

Seb en Ovalie... a dit…

Juste quelques instants pour revivre au paradis "L'éternité et un jour"...

Ritchie a dit…

Et c'est Nantes qui l'emporte. Si la Comme Fou devait louer une maison (grande) pour s'installer et multiplier les Crazy Rucks, se serait donc face à l'Atlantique. Nantes ! Ca demande explication.

Antoine a dit…

Je n'ai pas voté, mais je l'aurais fait pour Bordeaux qui partage avec Nantes une tradition de port Négrier et une bourgeoisie très collet monté.

Antoine a dit…

Et pour une date de Ruck, quand est-ce qu'on vote, Ritchie ?

Tiger dans l'isoloir a dit…

Ah, cet Antoine, toujours prêt à dégainer dès qu'il s'agit de convivialité. Je relance donc de ses 22 en proposant le jeudi 9 février. Qu'en pensez-vous ami(e)s des Crazy Rucks?
A voté... c'est à vous...

Gilles2 par l'odeur alléché a dit…

Jeudi 9 février, ça me va, mais à confirmer rapide...

benoit a dit…

Nantes est une ville déprimante au possible. Bordeaux et son tunning architecturel voulu par Ju-Ju, mouais. Je vote Sarlat, Gilles doit savoir pourquoi. Le Havre, aussi, en voilà une ville qui me transporte.

benoit a dit…

Le seul endroit qui vaille pour un crazy ruck âprement discuté à l'extérieur c'est...Cognac ou Beaune ou

benoit a dit…

Ou Tournus ( les pâtés en croûte de chez Greuze) ou Cancale chez Roellinger (les maisons de Bricourt hum mes petits chats), ou Erquy, ou...oh, y'en a tellement en fait que...je file dîner, té.

Ritchie a dit…

va pour jeudi 9. Al Dar

Ritchie a dit…

Finalement non, c'est pas possible. L'essai n'est pas accordé...