dimanche 15 janvier 2012

Triple B comme bravo

Si la France perd son label mondial de super puissance, la Comme Fou récupère de son côté un authentique champion. Notre Seb ! Champion de France toutes catégories pour la location de films. Number One sur le territoire. Record d'abonnements battu. C'est le meilleur, ce gonze... Mais finalement rien pour nous surprendre, nous de la Comme Fou qui le connaissons bien et l'apprécions. Seb, c'est le roi du septième art, l'arbitre des salles noires, le factotum du grand écran. Pour son titre national, lui le prince de l'affiche qui tranche, un seul mot : bravo. Et ce n'est pas son "Dernier Combat" si j'en crois ses projets cinématographiques à venir...

14 commentaires:

Seb en Ovalie... a dit…

Un triple M (comme merci)à toi mon ami...La "comme fou" fut un tremplin magnifique pour trouver l'équilibre au moment de l'envol...A moi de savoir garder les pieds en V pour de nouveaux défis,sans trop me laisser porter,pour déjà conserver ce titre!Cela me donne en tout cas une sacrée impulsion pour gravir "Les neiges du Kilimandjaro"...

Ritchie a dit…

Pour moi, chez toi, comme pour de nombreux afficionados, sur la place de la Victoire tellement bien nommée, c'est "Cinéma Paradisio"...

Antoine a dit…

Well done, Seb !
Au plaisir de te voir lors d'un ruck (ne pouvant, malheureusement, pas accepter l'alléchante proposition "superbowl") ?

Frederic a dit…

ça fait plaisir !

Seb, il faut que je te parle de ma "thèse" (*) qui défend un développement comparé du rugby et du cinéma en France...
- dates de création similaire (Championnat 1892 - Lumière 1895)
- 1ere salle permanente à Paris (1905) en même temps que 1er match international (jan 1906)
- construction parallèle des Stades et des Salles
- développement de la presse spécialisée
- développement du "star système"...

Je trouve aussi quelques jolies "passerelles" : Jaurreguy qui fait l'acteur dans un film contant une amourette du capitaine de l'Equipe de France, Raoul Paoli qui fait le méchant dans les westerns hollywoodiens, Hitcock qui filme du rugby (en muet)...

Allez, on m'appelle !!




(*) thèse de comptoir et de fin de soirée... pour l'Académie, on repassera

Seb en Ovalie... a dit…

Merci les amis,Frederic quelle belle passe je m'en vais droit dans l'en but!Là entre les perches,je bats le rappel,tous les ingrédients sont réunis pour un nouveau regroupement c'est "Le grand alibi"...Et avec toi Fred "Le passé ne meurt pas"!

Ritchie a dit…

Fredéric, comme ça, de mémoire, il me semble qu'il y a un jour fameux (ailier) dont le frère était cinéaste. Je vais chercher son nom ou pseudo...

Ritchie a dit…

Et puis Amédée Domenech, bien sûr. Et Raphael Poulain. Un ancien troisième ligne de Lourdes, aussi. Jacques Tati, of course, troisième ou deuxième ligne du PUC...

Gilles2 a dit…

Et Denis Charvet..? Et "Le fils à Jo" gentillet mais vraiment pas terrible..

Frederic fait son cinema a dit…

Ritchie, tu évoques le Bordelais Maurice Leuvielle dont le frère Gabriel a fait carrière sous le pseudo de... Max Linder!

J'avais écrit un billet sur ces deux là... J'avais titré "O'Brother"...

Suivez le lien pour les photos de ces gaziers... et des films de Linder en video...

Ritchie a dit…

Bon allez, on creuse, on creuse... Faut filer un coup de mains à Frédéric...
Il y a l'ancien ailier de Toulon, aussi, un Montalbanais d'origine contrôlée, qui jouait dans les années 80... Il a fait l'assistant de réalisation... Son nom me reviendra...

Ritchie a dit…

Il s'agit de Eric Fourniols (voyance et manigance)...

Ritchie a dit…

J'ai oublié aussi Philippe Leroy-Beaulieu, me semble-t-il...

Frederic (en Noir & Blanc) a dit…

Attention : du très lourd !

"La Grande Passion" de André Hugon, 1928

fiche IMDB (et affiche du film en cliquant sur mon prénom): http://www.imdb.com/title/tt0018955/combined

scénario :
Octave Léry - le premier président de la FFR !

distribution :
Lil Dagover, Rolla Norman, Patricia Allen, Paul Menant, Léon Larive et... Adolphe Jauréguy dans le rôle du capitaine de l'Equipe de France!

Synopsis:
"C'est le rugby sport-roi. La grande passion. Un véritable hymne au rugby. La saison a démarré et Jean d'Espoey mène son équipe vers la victoire, quand la troublante aventurière Sonia de Blick vient semer la zizanie dans l'équipe... "

Et au plan technique, INVICTUS n'a rien inventé !

"Mais La Grande Passion, c'est aussi des prises de vues incroyables, une mêlée filmée par en dessous à travers une plaque de verre, des courses face caméra obtenues grâce à un tapis roulant, ou encore des images du Stade avec Pepion, des images de l'équipe de France et son capitaine Jauréguy au cours du France-Galles de 1928 (8-3), sans parler des entraînements aux Ponts-Jumeaux, de l'entrée de la foule au stade ou de quelques plans de Saint-Sernin et de la région."

Mais, snif, je n'ai pas trouvé d'extrait...

Frederic (à la cinémathèque...) a dit…

j'en ai un autre dans mes fiches... (cliquer sur le lien pour les détails) : une "bleuette" dont le héros est le capitaine de l'Equipe de France de rugby... ce qui ne plait pas à son père!!

"Le P'tit Parigot" (1926)
de René Le Somptier

Scenario : Henri Decoin et Paul Cartoux

Avec Pauline Carton... et Suzanne Lenglen (dans son propre rôle...)