samedi 3 octobre 2015

Faire écran

Oui, je sais, il y a la victoire australienne ! Mais regardez ces Springboks juste à côté de moi. Souriants, filmant l'entrée des deux équipes. Victor Matfield, imposant et très classieux. Figure totémique. Dans un St James' Park magnifique. Je n'étais pas à Twickenham. Juste devant ma télévision, comme beaucoup d'entre vous. Je n'ai pas encore le don d'ubiquité. Joie mesuré donc puisqu'elle était en salle de presse.

Je ne sais pas si c'est une si bonne nouvelle que ça pour la Coupe du monde. Car cette équipe anglaise avait de la qualité. En tout cas, son élimination est historique. Pour la première fois, l'organisateur se plante avant les quarts de finale. Le pays qui a inventé ce jeu. Le destin n'a pas de pitié. Comment en est-on arrivé là ?

D'abord, l'Angleterre était prête deux ans avant le coup d'envoi du Mondial. Trop tôt, donc. Ensuite, coach Lancaster avait tellement de solutions qu'il a choisi les plus mauvaises. Il était enfin dans une poule terrible, avec l'Australie et le Pays de Galles. Pas si terrible il y a trois ans, mais tout le monde progresse. Il n'en fallait que deux. C'est le plus tendu des trois qui a craqué. Il faudra sans doute revoir le principe de l'attribution des places en poules. Ce que fait World Juice Rugby.

Du juice, il n'y en aura pas beaucoup. Le diffuseur, ITV, va perdre 1,5 millions d'euros (j'ai converti) par match diffusé. Oups. Et l'économie anglaise devrait souffrir : on parle de 3,5 milliards d'euros de pertes par rapport à l'objectif affiché en début de compétition. Moins de bières, de chips, de sandwichs, de burgers. Il restera Schalk. Lui, il est saignant. Bon, ok, je sors...

12 commentaires:

Seb en Ovalie... a dit…

En tout cas j'avoue qu'après ce récital Australien je ne vais pas trop avoir "Les dents de l'amer" après cette éviction anglaise...

Sylvie a dit…

J'ai aussi trouvé Victor Matfield très beau à la télé : un vrai prince du rugby, avec ce côté chevaleresque dont a parlé Benoit plus tôt .
J'étais restée sur le dernier article ; voici le message que j'ai laissé ce soir après la défaite de la Rose, tu avais pronostiqué la victoire australienne et je te disais donc
"Sacrée amélioration Richard ! Surtout une accélération d'ailleurs ; bravo aux vainqueurs . Pour moi et mes champions, quelques regrets parce que leur route s'arrête un peu tôt mais ....“From this day to the ending of the world,
But we in it shall be remembered-
We few, we happy few, we band of brothers;
For he to-day that sheds his blood with me
Shall be my brother...." un peu emphatique peut être mais les paroles du Grand Will sont toujours une vraie consolation .

3 octobre 2015 23:07 "
Bonne soirée à tous .

Seb en Ovalie... a dit…

Une pensée amicale pour Sylvie qui aurait aimé accompagner une équipe d'un autre métal, qui serait sortie nickel de cette poule minée, au son du cuivre, avec une partition aux percussions plus percutantes, qui ne fasse pas houille, et qu'on aurait fair play applaudi chaleureusement comme "Les virtuoses"...

Ritchie a dit…

Seb, si tu vas sur mon autre blog, Cote ouvert, tu auras une spéciale dédicace.

Ritchie a dit…

Sylvie, le grand Will, pour moi c'est VO. Sorry. Mais c'est beau quand même.

Seb en Ovalie... a dit…

Thanks! Je ne paraphe pas en côté ouvert mais je suis toujours premier de cordée pour me régaler de tes billets qui font effets boules de neige en 3D, et la presse anglaise va en faire une montagne pour sûr, et les piolets vont être de sortie pour ensevelir "La neige en deuil"...

Sylvie a dit…

Merci Seb, en fait moi hier soir c'était plutôt Tristana mâtiné des Vestiges du jour, mes Chevaliers de la Table Ronde n'ont pas su/pu trouver Excalibur faute d'un Roi Arthur ( tiens un bon rôle pour Matfield ça ) . Swing low, very low ...Les chariots de feu à l'arrêt et Les magiciens d'Oz en lévitation . Bon sang ! mais la pluie enfin pour les mettre dans la Mud !

Ritchie a dit…

La, Séb, tu as trouvé une partenaire grand écran à ta hauteur...

Seb en Ovalie... a dit…

Ah oui Sylvie "une partenaire" en Haute Définition, en version originale (dans le texte ou dans l'image), pour des envies de partages cinématographiques à auteurs, quand les intervalles viendront s'immiscer "Au cœur de la nuit" pour une "Plongée à l'aube" afin d'échanger le final cut du XV de la rose et retrouver "Les grandes espérances"...

benoit a dit…

Bah, c'est un peu triste, mais oui, cette sortie prématurée des anglais. Je vais m'empresser de voir ce match en replay- pas devant le poste hier soir,un dîner et ma foi c'est bon, aussi, de couper avec le rugby-et j'avoue que ces sudafs m'impressionnent. Ils ont tout ce qu'il faut- jeunes épatants de santé et leur en requiert, anciens pour suivre de guide à la bleusaille, orgueil piqué au vif..Les australiens visiblement sont prêts pour l'exploit, nous verrons bien...Elle est ouverte cette coupe du monde, ouverte comme jamais et elle ne manque pas de ce souffle épique tant désiré, tant regretté ailleurs, surtout si on la compare aux deux dernières éditions...Mais oui, je suis un peu triste pour cette équipe anglaise, un peu trop jeune sans doute- mais depuis quand la jeunesse est un défaut?- manquant d'une ou deux têtes froides et de vieux briscards, oui, peut-être . Mais quelle ironie dramatique dans tout ça, qui reste avant tout du sport- pour ça que c'est si beau du reste- certains ont tendance à tout rationaliser et ça me lasse, tant le sport est tout sauf une science exacte, oui quelle ironie alors qu'on reprochait de-ci de-là ( le fait de porter la contradiction, là encore, est tout sauf un défaut. Je le précise. Et il ne faudrait pas non plus, en cas de victoire française, toujours possible, oui j'y crois, que les contradicteurs d'hier soient promptement cloués au piloris, hein) à notre sélectionneur de ne pas prendre exemple sur cette "si belle et épatante" équipe anglaise...Mais c'est très français, dans le fond, de s'obstiner à voir une poutre dans la paille du voisin. Amitiés les ami(e)s

benoit a dit…

"leur jeu en requiert" ( Tout comme Didier requiert, hein) et "anciens pour servir de guide ( certains dîner au long cours laissent des traces...)

"manquant de deux ou trois têtes froides"

" cloués au pilori demain"

Ritchie a dit…

Benoit, pas de souci, c'est web ici. On est cool sur les erreurs de frappes. Sauf aériennes.