lundi 22 février 2010

Et encore un Thomas


Il habitait Swansea, une maison perpendiculaire à la plage, dans une rue en pente raide. En plein centre ville. Dylan. Je ne sais plus quel grand joueur me disait (Rob Norster, en fait), il y a deux ans : "Il n'y a que trois personnes qui font parler du pays de Galles dans le monde : Tom Jones, Gareth Edwards et Dylan Thomas". Il avait dit quatre, mais j'ai oublié la quatrième... Vous pouvez m'aider, sans doute... Dylan Thomas... Il ferait bien de le sélectionner pour ce match. Ils vont en avoir besoin, les Gallois, vendredi soir. Mais qu'est-ce qu'il pourrait bien leur apporter ? A vous de me le dire ? Et à quel poste le faire jouer ? Pour quelle stratégie ? Faut-t-il craindre l'apport de Dylan Thomas dans cette équipe des Diables Rouges ? A vous lire, les ami(e)s...

42 commentaires:

Antoine a dit…

On peut imaginer que vendredi soir les Diables rouges mettront un point d'honneur à suivre l'exhortation du poête :
"Do not go gentle into that good night"...

Ritchie au coup d'envoi a dit…

Effectivement, cette exhortation ressemble furieusement aux premières minutes du match, surtout si les sélectionneurs gallois rappellent quelques anciens mineurs de fond oubliés...

rugbymane so welsh!!! a dit…

Allez Galles!!!! J'aime les regarder jouer, car eux au moins jouent sans calcul... il ne cherchent pas à " valider" quoi que ce soit mais bon sang comme on nous parle " valider", mais valider quoi? Les derniers valides...leurs piliers sont vilains et laids comme il se doit...Derrière c'est bourré de malice ( même s'il leur manque du monde dont ce neuf là)...Frondeurs...Encore un peu alcoolo sur les bords et c'est très bien...Même les irlandais font sages en comparaison c'est d'une tristesse...bref une des dernières équipes de rugby au monde qui " jouent", pètent, rotent et bien se porte...Allez Galles non mais!!!!

Rugbytruc qui boulotte en plein Taff a dit…

ouais, tiens même que je vais de ce pas me chercher toute une cargaison de mousse de là-bas que j'écluserai cul sec à la santé de ces grands joueurs passés bouffis par la gloire et le reste...Galles c'est à la fois la grâce apollinienne et aussi et encore la graisse anatomique, dionysiaque voilà, un condensé de rugby, l'unique, le vrai...Les argentins pourraient tendre vers ça si Mister Mago ne se gardait pas tous les ballons...

cds back from family a dit…

Parmi les figures du pays de Galles il y a tout de même D.H. Lawrence immense pointure de la littérature (très mésestimé, authentiquement génial de bout en bout) et Bryn Terfell un ténor somptueux aussi drôle que talentueux…

Dis donc Ritchie, c'est vrai cette histoire que si Picamoles n'apparaît plus en bleu, ce ne serait pas sans rapport avec l'œil boursouflé d'un centre ayant un brin défrayé la chronique au pays du long nuage blanc? ;)

cds back from family a dit…

Parmi les figures du pays de Galles il y a tout de même D.H. Lawrence immense pointure de la littérature (très mésestimé, authentiquement génial de bout en bout) et Bryn Terfell un ténor somptueux aussi drôle que talentueux…

Dis donc Ritchie, c'est vrai cette histoire que si Picamoles n'apparaît plus en bleu, ce ne serait pas sans rapport avec l'œil boursouflé d'un centre ayant un brin défrayé la chronique au pays du long nuage blanc? ;)

Ritchie qui trébuche a dit…

Hello cds, toi je vois que tu regardes l'équipe tv ? Ben parmi les mecs qu'auraient pu (rumeurs), y'a eu Chabal, Dusautoir et Picamoles... J'y crois pas un instant.. En revanche, je pense que le gars Bartar n'a pas dit la vérité. Et d'après ce qu'on peut en savoir via le SF, c'est pas drôle, drôle...

Gilles2 en extase a dit…

Ah, voir Dylan Th. Sur un terrain : quel rêve! Je le vois bien en 7, libre
et charnel qu'il était. Et en plus, n'
affirmait-il pas que "la magie était
toujours accidentelle? Et puis, sa voix nom de dieu, plus envoûtante, plus émouvante, plus importante que celle de Bryn (ce qui ne retire rien au ténor), surtout lorsqu'elle était houblonnée, avinée, alcoolisée...
Pardon si je me tépète, mais entendre Dylan déclamer, en gaëlique (on n'y comprend rien, mais on comprend tout!) et en pure extase, plonge l'auditeur, lui aussi, en pure extase. A ma connaissance, ces enregistrements n'
existe qu'en 78 tours...

rugbyman in lovvvveeeu a dit…

D.H Lawrence ah oui alors Christian ...Women in love ah ça...Women in love... « Chérir l'être aimé, l'appréhender en lui-même et lui prodiguer la part de soi tournée vers l'extérieur : c'est cela seul que nous appelons l'amour. » Salut les enfants...Dis au fait chérie...

cds a dit…

Merci Ritchie.
Désolé pour le doublon.
Oui, on imagine que si l'histoire pouvait être (rendue) drôle, quelque chose en aurait filtré…
Picamoles ferait donc les frais d'un excès de toulousains en bleu? Sinon pourquoi n'est-il même pas dans les 30? Même face au Ercété ce weekend, il a encore prouvé sa valeur de 3e ligne international (comme Fritz en centre d'ailleurs…)

rugbymane toujours in loveeuuuu a dit…

la citation on la trouvera dans "psychanalyse et inconscient"...De lui outre l'amant de... Le serpents à plume and son and so on...bon temps d'aller avec lui souhaiter à toutes celle et tous ceux qi pourront se regarder Galles- France, moi faute de je ne pourrais que me l'écouter vu qu'on the road to mon fils on sera...bref tout plein d'étreintes au champs...

cds en feedback a dit…

Oui Benoît, à une époque j'ai tout dévoré de D.H. Lawrence, artiste accompli de la littérature, visionnaire, poète et théoricien…

Ritchie thomas turge a dit…

Ben ouais... Demain, dans votre quotidien sportif préféré qu'est le seul au monde du genre, il y a un décryptage "Picamoles v. Bonnaire" et de bonnes nouvelles concernant Fred The Mich, pour tous les amis de la folie Dylan

rugbymane a dit…

bon ces histoires "d'alcoviques"...voilà j'ai eu droit à une version des faits qu'on m'a d'ailleurs vertement conseillé de taire...laquelle concernerait le 8 qui ces temps-ci alterne aussi e numéro dans le plus grand club du monde sauf quand il trébuche face à l'autre plus grand club au monde son filleul...Fritz c'est le meilleur à son poste et puis c'est tout..mais il est difficile, il aime la mauvaise vie comme Richard Dourthe mais Richard Dourthe avait d'autres "appuis..." et puis parait-il que lorsqu'il était le dernier des gros lourds il passait encore pour un gars fin alors moi toutes ces histoires d'entre soi rugbytruc...hein..barbatruc

Antoine a dit…

A propos de Gallois, bravo à l'Equipe (mag) pour son ITV de Gareth Thomas. Vraiment bien. Et qui éclaire un peu le mystère de son départ de Toulouse. On comprend mieux. Et on est content de le savoir apaisé.

rugbymane a dit…

oui tu as raison, Antoine, très émouvant reportage et surtout pas un poil racoleur...J'ai en outre beaucoup aimé ce qu'il avait à dire concernant Guy Novès...qui n'en déplaise à certains, et ma fois chacun son avis, est un manager d'un tout autre métal que les trois sinistres ( Émile manager de Pamiers pour apprendre tu sais ça l'aurait fait...et puis Fred ou Jean-Ba de temps en temps un coup de fil...tu les connais un peu non...pas le genre à porter plainte pour harcellement... Ah là là Dieu du ciel et de la terre...) qui constituent notre guignol's band national...

Antoine a dit…

Dis, Benoît, Guignol's band...tu penses qu'ils ne vont pas revenir de leur voyage au bout de la nuit (galloise) ?

Ritchie plus au nord a dit…

Ah là je reconnais bien mon Comme Fou... Celine des touches...

Gilles2 a dit…

Espérons que cette année les Bleus sauront voyager d'un stade l'autre et qu'ils prendront le mors aux dents, surtout pas à crédit

Ritchie a dit…

Bon, comme ça c'est dit. Bien lu, bien vu. Si les Tricolores de siant-Marc vont autant de bons tchic-tchac que les fondus de la Comme Fou, on va bien se marrer... Par ailleurs, z'avaient vu : le Poireau plante un neuf tout neuf derrière son pack. Bizarre. Etrange... Je dis : attention au "coaching entrant" (formule Lièvremontesque. C'est du rugby contemporain)

matthieu a dit…

Thomas était un peu maudit. He drank a lot. Un peu jeune pour avoir vécu les glorieuses 70's et la décadence des 80's, je ne me souviens que du PdG des années 90. Là, l'austère ouvreur aux 1000 points, Neil jenkins, était loin de me faire rêver, son équipe non plus. Et tout a changé. En quelques années, le rugby gallois à pris des ailes. A tous points de vue. Au passage, sans Sean Williams, les gallois seraient-ils devenus ce qu'ils sont aujourd'hui? C'est en quelque sorte un O'Driscoll en rouge, un match winner, une locomotive. Sur Wikipedia, on lit qu'il aura 33 ans vendredi : il a presque tout du sauveur. De surcroît il semble sympathique. Le jeu gallois a évolué, mais le look aussi. Par exemple, rappelez-vous les Quinell : un sourire à éborgner les fillettes. Vous vous êtes remémores Jenkins plus haut ? Comparez avec les années 2000 et l'avènement des cosmétiquisés Henson, Hook, et autre caddy de service Powell. Les mœurs ont bien changé. Martin Williams, voire Stephen Jones ou d'autres feraient encore dans la sobriété. (il faut reconnaître que c'est un peu partout pareil, cette évolution de mode)

Antoine a dit…

Shane Williams, 33 ans vendredi. Matthieu, tu ne voudrais quand même pas qu'il crucifie l'équipe de France ?

Frederic Humbert a dit…

oh oh ! les échanges ont fusé... explosé même... belle mise en appétit pour mes premières lectures de la journée !

à reprendre quelques balles de volée, je commencerai par proposer quelques noms pour deviner le quatrième de Rob Norster... politique (Llod George ?)... cinéma (Richard Burton ? Anthony Hopkins ? Catherine Zeta-Jones ?) sport (Ian Rush ?) ou culture (Bertrand Russell ?)

Je me dis aussi que mes livres de jeunesse contenaient trop de cosinus et d'intégrales triples... je ne connais rien de l'oeuvre de Dylan Thomas, ni même à quel poste il joue...

A l'occasion, il faudra aussi que je vous fasse part de ma détestation pour Ms Chatterley ;-) (mais bon, là je file gagner ma pitance...)

Ritchie (c)artésien a dit…

Alors, Fred, pour info, j'ai retrouvé la citation. Il s'agit d'une chanteuse... avec un nom de caniche.

Ritchie crise au palet a dit…

Hey, olivier, on ne t'entend plus trop depuis la défaite des Canadiens, tes amis, 3-5, face aux Etasuniens... C'est quoi ce bordel ? Pas de médaille d'or, alors ?
Et puis dis nous comment représentes-tu la France à vancouver. Tu dois avec des places VIP un peu partout, non ?

Frederic Humbert a dit…

Shirley Bassey...
ouaf ! ouaf !

(Je me debrouille mieux avec les moteurs de recherche qu'avec les poètes contemporains...)

Gilles2 sérieux comme un pape a dit…

Antoine mon cher, révises tes classiques! A 33 ans, on ne crucifie pas, on est crucifié...

Antoine a dit…

C'est bien ce que je dis : ce serait le monde à l'envers !

Gilles2 sorry a dit…

Antoine, lu trop vite, pardon...

pierrot la tombal a dit…

Le rugby c'est comme la poésie, la part magique est toujours accidentelle.

Dylan Thomas à peiné détourné...

Gilles2 a dit…

Ouais, ouais Pierrot, ça, je l'avais dit (voir plus haut)....

Ritchie coaching a dit…

ca joue, ca joue, échange, contrepied, relance, feinte... je sens que vous êtes dans le match, les copains...

matthieu a dit…

Presque tout du sauveur... Le futur proche nous le dira. Non, je n'ai pas envie qu'il nous épingle comme les écossais ou autres.
Sinon, L'hécatombleue continue on dirait, c'est fou.

pierrot la tombal bigleux... a dit…

Désolé Gilles! j'ai lu en travers...

Bétéborné a dit…

Y'en a qu'on des nouvelles de Gwyne Walters ???

Ritchie a dit…

On lui a coupé le sifflet

Ibsen a dit…

Ah Dylan Thomas… Vous allez dire que je ressasse sans cesse mais ce poème sensas ! Ne vous rappelle personne….
Allons un effort…

J'ai ardemment souhaité partir
Loin des sifflements du monde usé
Et du cri incessant des vieilles terreurs,
Plus terribles à mesure que le jour
Passe la colline et plonge dans la mer profonde.
J'ai ardemment souhaité partir
Loin de la répétition des saluts
Car il y a des âmes dans l'air
Et des échos d'âme sur ma page
Et le tonnerre des appels et des notes.

J'ai ardemment souhaité partir mais j'ai peur.
Une vie, encore neuve, pourrait fuser
Hors du vieux mensonge en feu sur le sol
Et, crépitant dans l'air, me laisser à demi aveugle.
Et dans la vieille peur de la nuit,
Le couvre-chef que l'on ôte,
Les lèvres pincées devant le récepteur,
Je ne tomberai pas sous la plume de la mort.
Peu importe si je meurs de tout ceci qui est
À moitié convention et à moitié mensonge.

Je sais cela s’applique à beaucoup mais pour moi c’est encore… Fred et vous…Je sais… À chacun ses héros…Le vrai Gallois c’est lui… Le seul…Je rigole, C’est drôle que l’on admire leur jeu, leur folie , leur création et chez nous alors… Nous avons les mêmes non ! il suffit juste de les laisser s’exprimer…Enfin moi pour ce que j’en dis…
Mais ce qui anime nos amis les reds c’est bien l’âme de Dylan T.
« Même s'ils coulent à pic, ils reprendront pied,
Même si les amants se perdent, l'amour ne se perdra pas,
Et la mort n'aura pas d'empire » Cette citation pourrait être gravé au fronton du Millénium…

Gilles2 a dit…

Cher Ibsen, quelle beauté que cette pensée de Dylan sur laquelle tu conclus. Me revient en mémoire une autre petite phrase, celle-ci de Louise de Vilmorin (Louise a sans doute moins d' "épaisseur" que Dylan, mais la phrase est jolie) : "On ne meurt pas d'amour au pays des rêves, on continue d'aimer en aimant quelqu' un d'autre"...

pierrot la tombal a dit…

Une étreinte et une pinte peuvent étancher un corps et sa gorge. Mais il est impossible d'assécher l'amour et la soif.


D Thomas aurait pu penser cela...

Ritchie a dit…

Les Gallois, je ne sais pas avec tous les forfaits et les tristes événements qui bornent leur préparation ; les Français je ne sais pas vu qu'ils ont de quoi former une équipe de l'infirmerie capable de gagner le Tournoi ; masi vous les gars, vous êtes prêts, ça se lit. Si je suis Lièvremont, moi, je sais qui j'emmene à Cardiff : La Comme Fou

Frederic a dit…

Marc, si tu entends les sages paroles du maitre de ces lieux... Rydym yn barod...

Ibsen a dit…

Le joueur de l'équipe galloise de rugby, Andy Powell, a été arrêté en état d'ébriété à bord d'une voiture... de golf.

On s'amuse comme on peu. Andy Powell, lui, a l'air d'affectionner tout particulièrement les voitures de golf. Quelques heures après la victoire du Pays de Galles face à l'Ecosse (31-24), le troisième ligne des Dragons rouges n'a pas eu d'autre idée que de voler une voiturette.

Ah l'âme galloise et celle de D; Thomas réunis.
D.Thomas ne disait-il pas avant de mourir à 39 ans ( déjà rock star) « j’ai bu 18 whiskys, je pense que c’est un record ! » le premier des Dragons Rouges...