vendredi 1 avril 2011

Bleu et blanc


Nous étions tous (presque, n'est-ce pas Benoit ?) en bleu et blanc, couleurs du CA Périgeux, et à l'heure (presque tous, n'est-pas Le Tigre ?), chevaliers de la table rectangulaire. Et nous avons fermé le restaurant. Z'ont même pas osés nous mettre dehors. Antoine, Matthieu, Séb, Frédéric et Juanito encadraient Jacky Adole, pacha du Al Dar. Des anecdotes sur le temps jadis, aussi savoureuses que les mets commandés par Le Tigre, en v.o., des dédicaces comme s'il en pleuvait, Frédéric qui est venu avec un semi-remorque de livres rares, des discours, des toasts (à ta santé, Gilles !), le vin coulait à flot, Antoine dans l'émotion, Séb déchainé comme jamais, bref, un grand, un très grand Crazy Ruck ! Et puis ensuite, un, puis deux, puis trois cafés en terrasse sur Saint-Michel, on regarde l'heure, oh putaing, 19h, déjà... Alors retour à Orléans pour une omelette aux lardons et un p'tit coup de vin de Carcassonne... Prochain invité ? Jean Trillo est partant !

22 commentaires:

Antoine a dit…

En attendant Trillo, l'octuor du Crazy Ruck avec son chef d'orchestre Ritchie ont passé un moment extraordinaire autour de Jacky Adole, ténor de la plus grande race, celle des seigneurs.
Un ténor, pas un soliste, un collectif, de ceux dont la voix porte sans qu'ils aient besoin de la hausser, de ceux qui chantent sans affèterie un air qui vous élève et vous transporte.
Hier, c'était un air marin, celui de La Rochelle, un air pur, celui d'un "cathare" du rugby.
Gilles nous a manqué, comme le temps, d'ailleurs, tant il y avait à écouter et à dire.
Merci Richard. Et merci Jacky.

Gilles2 a dit…

Merci Ritchie, merci Antoine, de vos petits messages... Je n'aurais jamais dû vous demander de raconter, voilà que je regrette encore plus! Next time comme on dit chez les Pumas. Et puis, j'aurais bien, au-delà du plaisir de vous voir tous, aimé rencontrer ce "guetteur" au sac si plein...

matthieu rugby resto ciné a dit…

le sourire en y repensant. Les plats, bien-sûr. Les annecdotes, les bon mots, les belles pensées. C'est toujours un plaisir d'écouter ceux qui ont du vécu, du recul, de la justesse, le tout avec enveloppé d'humilité.
Merci Jacky, merci Ritchie.

PS : Nemer, et vous autres aussi, ci-dessous, le lien vers le blog de Sophie, de Fenêtres Ovales, à propos du film sur le rugby féminin en Iran (et non au Liban...). Le film s'intitule Salam Rugby, de Faramarz Behesti.

http://fenetre-ovale.over-blog.com/article-salam-rugby-66237848-comments.html#anchorComment

Coïncidence. En cherchant ce titre, je vois que demain, le samedi 2 avril, ce documentaire passe à Montparnasse au Festival européen du film indépendant (13h00 au cinéma Les 7 Parnassiens – 98, bd Montparnasse - 75014 Paris)

Le lien ici:
http://desfillesenovalie.com/actualite.php

Si possible, bonne séance, les amis. A+

Ibsen a dit…

ah bravo! belle brochette!

Ritchie a dit…

Belles brochettes, ibsen... D'ailleurs, pourquoi n'étais-tu pas là ?

Frederic a dit…

On n'est pas bien là... à la fraîche...

Merci Ritchie. Merci Jacky.

Ritchie a dit…

Non, les gars, non, arrêtez... Merci à vous. Jacky était ému de rencontrer des lecteurs. Pour lui, c'était une première. Antoine, tu as failli les tirer des larmes...

rugbymane a dit…

Non mais oui, quoi. Un moment magique. Faisait longtemps que certaines têtes me manquaient. Longtemps. Vif plaisir de vous revoir tous. Gilles je te disà la prochaine et tout bientôt. On dit que le temps, ça passe vite. en votre compagnie, il est hémophille, le temps, ah oui. Tu t'attables vers 12h et à 20h t'es comme une bois flottant, bref tu flottes. Hummm, ma fois, je veux bien aller en enfer puisque l'idée du paradis, c'était un peu comme ce jeudi. Mouaip. Et surtout, quand c'est midi et que l'Adole (Mr Adole si ou plait) dejeune. Mouaip.

Gilles2 entre deux eaux a dit…

très jolie image que celle du "bois flottant"...

Ritchie a dit…

Oui, parce que pour boire, on a bu. Ce vin trapu, charpenté, qui te rentre dans l'estomac et te pose sur la chaise sans pouvoir t'en lever. Du vin de masse, quoi...

Antoine a dit…

Non je ne me souviens plus du nom du bal perdu, ce dont je me souviens c'est qu'on était heureux les yeux au fond des yeux.
Et c'était bien.
Et c'était bien.

Je ne sais pas pourquoi, mais quand je repense à notre jeudi à AL Dar, j'ai les paroles de cette chanson qui s'impose à moi...

Ritchie a dit…

Oh, putaing, Bourvil... T'as raison, c'était bien... Et ça suffit pour rendre heureux. Benoit, au fait, t'es rentré chez toi ou quoi ? Moi, j'ai du mal à redescendre. Le boulot, les râleurs, les jamais contents, et ceux qui pensent qu'on aurait dû faire ceci ou cela, les qui découpent tout en quatre... Bon, allez, La Rochelle va disputer sa finale à Brive pour ne pas revenir en ProD2, là même où il n'aurait jamais dû monter... Ironie. Ce sera mon billet du dimanche, tenez, les amis. Et hier soir, Toulouse, oh, Toulouse magnifique.

Seb en Ovalie... a dit…

Table rectangulaire pour amateur d'Ovale,d'entrée de jeu le ton,sans arrête était donné.Sans pêcher dans l'excès,ce crazy ruck fut un délice sans filet.De la haute voltige de truculences et d'anecdotes,d'un rugby d'antan,distillé avec émotion par notre hôte de marque.Sans virgule pour faire la nique aux pros,le grand Jacky s'impose là comme notre meilleur sauteur d'histoires.Courtes sont les heures d'écoute de cet homme de granit au coeur tendre et à la pudeur bien placée.Pour en parler chacun d'entre nous avaient ramené dans son sac,sans malice,des impressions de toutes les humeurs glanées au fil des pages.Je suis ému et heureux d'avoir partagé ces moments riches d'offrandes,comme la terre Rochelaise en terrain jurassique.Je remercie notre généticien Ritchie de nous avoir convier au parc "Al Dar" pour participer à cette magnifique rencontre en bleu et blanc.Vernis,simples Jules en rugbystique que nous sommes par ce "Voyage au centre de la terre".Si cela s'approchait du paradis,mes enfants,dans mon carnet de santé,où les vers sont luisants,je noterai avec délectation,combien ce jour de gloire,loin de la tyrannie,et de "Festen",restera dans ma mémoire comme un éclatant souvenir de ma "Dolce Vita".

Ritchie a dit…

Adolatrie. Vraiment bien trouvé.

Snödroppe/Sophie a dit…

Quelle belle idée que celle d'avoir un "invité" pour ces rendez-vous gastrovales/oenovales!

Matthieu, moi aussi, j'avais vu que ce documentaire passait aujourd'hui au festival européen du film indépendant...J'étais décidée à y aller, à faire le voyage, mais j'ai finalement pas pu...J'espère qu'il sera à nouveau programmé pas trop loin...Tu l'as vu?

Gilles2 nostalgique a dit…

Oui Antoine, moi aussi j'adore cette petite chanson qui me colle un délicieux bourdon tendre...

rugbymane a dit…

Oui Richie je suis rentré et plutôt vite, en fait, aurais pas cru, devant deux petits fiers de leurs livrets, et Amour ( toujours sa façon de prendre la vie à la Maso, tu sais) tout sourire, je te dis ça flottait...Adolatrie ouais, ouais...Grand Monsieur.

Ritchie a dit…

Moi, je rêve d'une vie qui ne serait que comme ça, avec des gens qui aiment se retrouvent, échanger, s'enrichir. Que des agapes entre amis, quoi... Au moins, on pourra dire qu'on l'a fait avec un des derniers grands de ce jeu. Et que ça mérite d'être rejouer.

winrab a dit…

Quel plaisir de lire autant de plaisir !

Ritchie a dit…

J'attends maintenant d'avoir des nouvelles de Jacky pour vous en donner...

GOD-Finger a dit…

Suis sortie en catimini de la Boucherie pour prendre le frais... quand je suis tombée sur les derniers posts.
Et pour une fois que quelqu'un ne parle pas de l'OM à propos de Bleu-et-Blanc...[SOUPIR].
Bon, pour être honnête, j'entends plutôt parler de l'Aviron (mais eux, ça va, ils sont ovales).
Tout ça pour vous signaler depuis mon exil breton que le CAP fête ses 110 ans en Bleu-et-blanc à compter du mardi 26 Avril. Et en particulier le week-end du 1er Mai (Samedi - Dimanche) au Stade Francis Rongiéras... KENAVO !

Pierre-Olivier Carles a dit…

Quelle belle brochette ! :-)