samedi 16 avril 2011

Une ville debout



Retour de la Grosse Pomme, bien juteuse, pas facile à croquer, mieux vaut des petits morceaux. Poussièreuse, au sens propre. Bruyante comme inimaginable. Bien droite, tendue, raide quoi... Gigantesque. Une semaine les pieds en feu, à marcher de long en large, un jour plein soleil le lendemain froid, vent et pluie, de Central Park North à Brooklyn Heights, une sacrée balade, de l'O.N.U à Dame Liberté, de Bach à la famille Addams, contraste, foisonnement, rupture, bouillonnement, ambiance cool, no stress... en revanche, grosse déception dans Chinatown et Little Italy, surfaits, mais bonne surprise sur Times Square et Battery Park. Des Pollock, Kline, Warhol comme s'il en pleuvait, au Met et au MoMa. Au final, plein la gueule !

34 commentaires:

Gilles2 vieux new-yorkais a dit…

je trouvais ce blog bien silencieux depuis quelque temps... Ainsi, la Big
Apple en était responsable! Et ainsi, cher Ritchie, tu la juges à l'aune de Céline qui lui aussi la trouvait "raide" et, surtout, "pas bandante".
Dressée, écrivait-il, alors que les nôtres de villes, elles étaient allongées et alanguies au long de nos fleuves...

Snödroppe/Sophie a dit…

Et point de Guggenheim museum, ni de Harlem?...C'est vrai qu'il y a tellement de choses à voir qu'il faut faire des choix...

Ritchie a dit…

Sophie, tu as raison, bien vu, j'en ai laissé pour la prochaine fois... Et les fois prochaines aussi...

Gilles2 new-yorkais et familial a dit…

Ben oui quoi, le Lower east side que l'on appelle dorénavant le LES, ce qui permet ce charmant jeu de mots "Les is more"; et Meat Market; et Chelsea; et le Museum of American Indians; et le NYCA museum; et...
Et, en contrepoint de ces Romeo(s) et Juilette(s), le tout nouveau numéro de Keith (le gratuit de mon fils) en forme de "spécial masturbation"...

Ritchie a dit…

Et ce vieux proverbe (ou antienne, ou juste formule lapidaire) : mieux vaut une masturbation bien menée qu'un coït banal

Gilles2 mutin a dit…

Et Ritchie qui, aussi sec, reprend la main...

Ritchie a dit…

Au fait, le Keith Kiss, on le trouve où ? et comment ?

Antoine a dit…

C'est l'érection de tous ces buildings qui vous inspire, messieurs ?
Bien content de voir que Ritchie n'a pas demandé l'asile politique à NYC...

Gilles2 a dit…

On trouve Keith ici ou là dans des endroits assez branchés. Au plus près de tes quartiers, je ne vois que la librairie du Palais de Tokyo... Je pensais, si je peux, amener Basile au
prochain Crazy Ruck avec une poignée
(non, pas la veuve!) de Keith..?

rugbymane a dit…

Belle idée, Gilles, je suis certain que ce "Keith" a du jarret...C'est acquis l'onanisme? Me demandait, ça fait longtemps, une ancienne...Bref. Ben...je viens tout juste de m'en séparer là, tu vois chérie, que je lui ai répondu. La jeunesse. Mon-dieu-mon-dieu-mon-dieu...

Rugbymane a dit…

Oh dis voir, Richard, surtout corrige moi si je me goure, mais Chrystelle Bonnet, me semble bien,ça lui arrive aussi d'écrire aussi dans les colonnes du 1er quotidien sportif de chez nous, non?

Antoine a dit…

Bonnet C. au sein de l'Equipe, soutiens-tu, Benoît?

rugbymane a dit…

Pfiou...Antoine.

Gilles2 sainte y touche a dit…

Et voilà que "saint" Antoine déclenche
à nouveau les rires de gorge... et que
ce "chair" Benoît bande le jarret...

Ritchie a dit…

Ah ça là matinal, je me régale. Enfin bon, faut aller bosser un peu mais effectivement Bonnet C écrivait déjà dans "Rugby Hebdo", travaille au Mag et commit quelques articles pour le quotidien sportif, l'unique, en des temps où elle était CDD. Joli brin de fille au demeurant, il vous suffira d'admirer sa photo dans le rabat du quatrième de couv', mais la beauté ne fait pas l'écrivain, sinon Echenoz serait mannequin pour Dim

Antoine qui n'est ni Roméo et encore moins Juliette a dit…

Bon, moi, bien obéissant, on me dit qu'il faut lire "Ni Roméo...", alors...je commande l'ouvrage. En attendant une invitation de Mlle B. à un ruck ?
Après tout, elle aime le rugby et elle est journaliste. Deux atouts sans sa manche, non ? (heu, pas trop visible, la flagornerie éhontée dont j'ai fait preuve à l'égard de l'auteur de ce blog ?).

Ritchie a dit…

Si jamais nous invitons la demoiselle, ça risque de faire monter la température...

rugbymane a dit…

On fait ça en plein hiver et c'est tout.

Gilles2 a dit…

Pourquoi attendre l'hiver? Nous aussi,
participons,à notre manière, au réchauffement de la planète! Et puis, si j'amène mon fils, aux innocents les mains pleines...

Ritchie a dit…

Il y aura plusieurs thématiques : l'amour chez les jeunes et les moins jeunes, le rugby en particulier à clermont et l'équipe magazine aujourd'hui...
Ca peut être show

rugbymane a dit…

ça va bouillir sous le maillot et qu'il pleuve ou qu'il gèle, on veut voir des maillots mouillés, bordel dé diou, disait feu mon coach Colombo.

Ritchie a dit…

Bon, maintenant, il faut qu'elle accepte et que vous signiez tous un code de bonne conduite...
Et que vous lisiez le livre, d'abord...

Antoine a dit…

J'ai reçu le livre hier et l'ai confié à mon épouse pour qu'elle le lise avant moi(j'ai "d'un Chateau l'autre" de Céline sur le feu...).
Ai pris cependant connaissance de la bio de la demoiselle accompagnée d'une photo, ma foi avenante...
Elle n'était pas au "pot de fin" de Rugby Hebdo par hasard ?
J'ai l'impression de l'y avoir rencontrée...

Ritchie a dit…

Si si, elle en était même la cheville ouvrière...

Antoine a dit…

Et quelle cheville...
Bon là, j'extrapole, je l'avoue.

Frederic a dit…

Ah, New-York... ville de mes rêves...

Sinon, micro-question: qui est ce "Kleine", peintre dont j'ignore tout serré entre "Pollock" et "Warhol" dans ton billet ? (avec un nom pareil, Google ne peut rien pour moi...)

Ritchie a dit…

Je suis con. pas assez attentif. Kline. Un "e" en trop. il faut casser les "e" de temps à autres. Franz. Sorry

Frederic a dit…

Merci Ritchie.
Mes promenades ne m'avaient jamais emmenées du côté de chez ce Franz Kline dont même le nom complet ne me dit rien... pourtant son univers que je viens d'explorer à la vitesse de l'éclair ne m'est pas complètement inconnu (dxit le gars qui a mis une repro de de Staël et de Soulages dans son bureau...)

Ritchie a dit…

Kline, quand je l'ai découvert au MeT, j'ai immédiatement vu les tableaux de Rives.

matthieu en latitudes plus basses a dit…

Faut se rendre à l'évidence, on est des gourmands (au moins) qui aimons se retrouver! Dès qu'un ruck est passé, on parle déjà du suivant... Mais pour celui-là et peut-être d'autres, ce sera sans moi car j'ai déménagé. Alors ces petits moments autour des plats salés et des desserts ô combien sucrés de Al Dar, je vais les regretter, malgré les souvenirs des précédents portés en bandoulière. A l'avant dernier, on avait fait un "after" (un after ruck ?) avec Benoit et Gilles. Visiblement, le dernier en terrasse à Saint-Michel, avec Jacky, était bien agréable aussi. Donc, petit conseil, essayez de prendre votre demi-journée pour profiter pleinement. Pour l'heure, après 15 jours la tête dans les cartons, les mains dans les gants et produits ménagers, et deux allers-retours avec le sud, la vie reprend son cours. L'actu rugby aussi. Mon père vient d'acheter LE journal. Un salut amical à ceux qui étaient autour de la table et à bientôt dans ces pages.

Ritchie a dit…

Ah le sud... Le coeur du rugby. Les pages jaunes. Les cigarettes aussi. Et l'apéro de la même couleur. Les filles avec du poil noir sur les avant-bras. Et pourquoi pas un crazy ruck à Toulouse ou dans les environs, un jour, sous les platanes ?

Gilles2 a dit…

Toulouse, ce serait bien... mais peut-être peut-on faire un ruck d' urgence avant le départ de Mathieu???
Et puis une question : tu ne penses pas, plutôt, que c'est Rives qui avait vu (et regardé) les toiles de Kline???
PS - Marrant, le mot piégé pour poster est "bures"!!!

cds a dit…

Pourquoi Penaud, qui n'était pas si mauvais sur le pré, est-il aussi peu susceptible de rendre compte de la réalité d'un match?
Qu'il puisse prétendre que Perpignan "aurait pu" gagner à Mayol alors qu'ils ont pris — et c'est peu payé — 43 à 12, n'invalide-t-il pas définitivement le rapport du discours au fait dudit Penaud?
Que faut-il de plus pour démontrer son incompétence radicale à rendre compte du réel?
Je demande juste…

Ritchie a dit…

Ah là, effectivement... cds, pas faux...
Reste que voici un message sans un seul post de Séb. Ca fait bizarre...
Le rugby reprend, il est temps de changer de terrain...
De Kline à Rives, en quelque sorte !