jeudi 10 mai 2012

Crazy Ruck en Seine

Nous en sommes donc au dix-huitième Crazy Ruck, déjà... Autant dire, en ce qui nous concerne, que l'affinité laisse place à l'amitié.
Au pied de la grande bibliothèque François Mitterrand, nous n'avons pas parlé littérature comme d'habitude mais cinéma, portant nos regards vers le MK2 où passaient Margin Call et Dark Shadows. Le choix s'est porté sur le huis clos à Wall Street, après un débat passionné. Etaient présents Benoit, Antoine, Frédéric, Gilles, Séb, Le Tigre, Pierre et Ritchie. Sur la photo, signée Frédéric, vous apercevez un bout d'Antoine, puis Pierre, Benoit, Gilles, Séb et le Tigre... Nous avions, comme décidé, apporté chacun un DVD à offrir. Choix hétéroclite : Mars Attack, Bronco Apache, Killing Bono, Artemisia, La mer à l'aube, Society, Good Morning England et La ligue des gentlemen extraordinaires, long métrage au titre parfaitement choisi notre l'assemblée. Ceux qui n'étaient pas là, je vous laisse deviner qui a hérité de quoi. Nous avons surtout décidé de créer l'association des amis du musée du rugby français, qui va voir très rapidement le jour et dont Frédéric, à l'unanimité, a déjà été élu président. De président, il en fut un peu question, l'Internationale finissant par résonner dans le hall du complexe cinématographique... Soleil, agape, cadeau, cinoche, tout pour passer un bon moment, ponctué par une balade digestive au-dessus de la Seine. "C'était bien, c'était chouette, avec Aurore et, surtout, avec vous tous..." écrit Gilles. C'est ainsi que j'ai appris que la passerelle en question était l'oeuvre de Dietmar Feichtinger. Nous avons bien vu qu'elle était baptisée "Simone de Beauvoir"... "C'est amusant lorsque l'on sait le mépris qu'elle nourissait à l'encontre des ingénieurs et les vacheries qu'elle écrivit sur eux, genre :"Ce n'est pas un hasard,si pour nous l'ingénieur représentait l'adversaire privilégié; il emprisonne la vie dans le fer et le ciment. Il va droit devant lui, aveugle, insensible, aussi sûr de soi que de son équation et prenant impitoyablement les moyens pour des fins" (in "La Force de l'âge"). Heureusement que ce bon Feichtinger n'est pas qu'ingénieur, mais aussi architecte : sa passerelle et sa cambrure sont d'une grâce et d'une élégance rares, traçant dans le ciel une très raffinée calligraphie..!" nous apprend Gilles, intarissable. Au fait, interroge Francisco, C'est quand le prochain Crazy Ruck ?

7 commentaires:

Gilles2 a dit…

Amusant, nous étions le 10 mai à la BnF François Mitterrand, au lendemain d'une élection que nous souhaitions tous, et pourtant pas de politique, alors que généralement...
D'ailleurs, je me souviens de 1974, 1981,1988,1995,2002,2007, et même des cohabitations... A chaque fois, réactions, commentaires, discussions enflammées, et cette fois-ci, une sorte de grand silence, et pas seulement hier. Etrange (oui, "comme c'est étrange, comme c'est bizarre" pour en revenir au cinéma), je me demande bien ce que cela signifie...???

Ritchie a dit…

Que c'est davantage la fin du règne de Sakozy que l'avénement des lendemains qui chantent. Nous savons tous que l'élection de FH ne va rien changer au pb de fond, à savoir que notre modèle économique est foutu.
D'ailleurs, à ce titre, "Margin Call" était éloquent. Pas un grand film mais bien filmé, gros plans, ambiance tendue, dialogue au couteau, thème d'actualité cynique...
En revanche, nous étions loin de toi, Gilles, mais tu peux être certain qu'Antoine, Frédéric et moi avons parlé de politique et d'élection.

Ritchie a dit…

Et en lisant Libé, j'apprends que FH était lui aussi à la bibliotheque pour rendre hommage à FM.
Pas mal...
Nous étions donc neuf ?

Gilles2 a dit…

Oui, j'ai vu ça aussi. Et la veille, il s'était invité aux vernissage et fête Buren : art et littérature, voilà deux premiers gestes qui me (nous) vont droit au coeur... On pourrait presque dire, s'agissant de culture : 'la princesse se lève" (oui, je sais, n'est pas Antoine qui veut...)

Antoine a dit…

Encore une fois, ce fut un vrai plaisir. Nous, on fait pas dans le "clivant" mais plus dans le "Clèvant", en quelque sorte.

Ritchie a dit…

Finalement, François, c'est un chouette prénom, non ?

Olivier a dit…

Bonjour à tous de retour de vichy brrrr je serais ravi de vous suivre dans cette aventure amicale et vous pouvez compter sur moi pour répandre la valeur d'un tel musée....