dimanche 2 mars 2014

Transmettre

Quand on a vu Bordeaux-Clermont dans un stade Chaban-Delmas plein à craquer un plaisir jaillit. Le plaisir de la passe. A l'excès. Et derrière cela l'art de la transmission. Mais quoi transmettre ? Le trio Ibanez-Etcheto-Sonnes transmet visiblement la joie de jouer. Ca se voit. Et parfois ça fait gagner. D'autres aussi l'offrent : Carbonneau-Casadei-Godignon à Brive, Galthié-Glas à Montpellier, Quesada-Noriega au Stade Français. Il devrait y avoir un classement du Top 14 qui tienne compte du bonheur transmis aux (télé)spectateurs. En ces temps de dureté sociale, d'intolérance, de disette intellectuelle, de chômage et, à nos portes plus à l'est, de guerre civile, diffuser de la joie, du bonheur et du plaisir n'est pas à négliger. Partout la même rengaine, le rugby d'avant c'était mieux. Moi, j'aime le rugby, qu'il soit d'avant ou de maintenant. On se gausse du casque ? Matt Giteau, que je considère comme le plus génial attaquant du Top 14, en porte un. A-t-il pour autant des oeillères ? Peut-il être un modèle pour les enfants comme Codorniou et Gallion, hier ? Bien sûr.

4 commentaires:

benoit a dit…

Bien sur que Ce casqué-là est l'égal d'un Codor et consorts, bien sur,et tu as bien raison...Ce rugby-là, ce top 14 là est un pur régal, je le dis et le répète, c'est un championnat qui remue l'âme et les tripes et à ces beaux passeurs( MCAlister revient et c'est aussi une bonne nouvelle-ces équipes( Bordeaux-Bégles c'est réjouissant à ne pas croire) qui jouent le jeu est venue s'ajouter la tension dramatique...Qui se qualifiera? Les équipes qui joueront le plus et jusqu'au bout, pardi...

Ritchie a dit…

Ah,Benoit, au soutien. Au ras. Lancé. Ca perce.

matthieu a dit…

Un ami a vu le premier match de Giteau à Mayol. Rien qu'à l'échauffement, on voyait que celui-ci allait leur changer la vie.

Ritchie a dit…

Hello Matthieu !
Ce mec, Giteau,c'est un pur génie. Giteau-Mermoz au centre, ça devrait être obligatoire.