mardi 22 septembre 2015

Colosses de rock


De loin, c'est à dire du parking, on entendait la basse et la caisse claire. Pas à pas, la foule grossissait devant moi et il devenait de plus en plus difficile de s'approcher. Pour quoi ce ruck ? Pour le concert plein air et gratuit de The Delta Sons, un groupe de Brighton qui passe plutôt bien à la moulinette blues-rock les standards du genre. Comme Johnny Rives bien avant eux. D'ailleurs, c'est sur I Got My Mojo Working que je me suis retrouvé au premier rang. Tout autour de moi des Ricains hilares et épanouis une bière la main et le maillot Eagles sur le buffet. Je me suis demandé, un instant - mais n'allez pas le répéter - si je n'allais pas rester là à les écouter rocker au lieu de commettre un compte-rendu lénifiant sur la collision des colosses samoans et des pions américains sur le terrain à côté, sans beaucoup d'intérêt, les collisions... Ils ont attaqué Hound Dog, et j'ai ensuite demandé du Jimi Hendrix. Le guitariste, tellement doué qu'il tenait le groupe à lui tout seul, s'est immédiatement lancé dans Red House sans lever la tête. Souvenir du Soleil Levant. Lumière Rouge sur ce week-end à Claireville. J'ai ensuite demandé Walk The Dog, vu que le mojo bougeait bien. Mais ils ne connaissaient pas. Pourtant, ils sont assez jeunes pour ça...

Rock pour lancer la World Cup dans le Sussex, là où The Who ont tourné Quadriphonia, des gnons et des bières à la pelle sur et sous le Pier à venir. Ce n'est que le lendemain, au petit-déjeuner, que j'ai appris que Crosby, Stills et Nash avaient donné un concert non loin de mon hôtel, vendredi soir. C'était à une portée de drop. Je comprends mieux pourquoi une partie du front de mer était bloquée. Pas à cause du Mondial, des Japonais et des Springboks, non, pour les princes de la grange californienne. J'aurais mieux fait d'aller écouter les ex-Stray Gators et Aera Code 615 désunis mais toujours tellement présents plutôt que de regarder la cérémonie d'ouverture et les vidéo arbitrage d'Angleterre-Fidji. Ne serait-ce que pour Alabama et Old Man, mes préférés. Quel con je fais, la tête dans le guidon ovale... Je vais regarder s'il n'y a pas un truc sympa à Birmingham, vendredi soir.

14 commentaires:

Seb en Ovalie... a dit…

Ah oui un peu de Neil dans les oreilles pour débuter un nouveau printemps l'esprit toujours aussi Young et ruck notre Escot dans tous ces Delta, en mode Rockin' in the Free World, loin du tabloïd que forme une Equipe renouvelée, alors que sur le web ta plume est plus azerty et moins carte postale, assurément notre camarade Ritchie "Heart of Gold" est encore très loin d'être un "Dead Man" !!

Sylvie a dit…

So you got your mojo working ? Ritchie avoue que j'ai eu du nez sur ce coup dimanche ! C'est ça le French blair . Et te voilà la plume alerte, dans le groove pour nous trousser ces poules bien mornes a priori et qui ont pris un relief inattendu . Tu as pris un an de plus mais en fait tu viens de rajeunir de 40 ans par la magie du rugby . La vie devant toi et Birmingham calling . Enjoy .

christophe a dit…

A Seb...
On est comme on est... On est le résultat de plusieurs choses, plusieurs événements, plusieurs collisions, de souffrances ou peines d'enfance.
Chouette idée de faire un livre de cinéma sur le même format que celui de Richie.... Sera t-il aussi facile de trouver un "vieux" film qu'un "vieux" livre?
Dans mon département je suis chargé de mettre en ligne (pas les créer) des ressources pédagogiques et autres sur les films de l'année qui passent dans le cadre d'un dispositif national appelé "Ecole et cinéma "
Mais je reste ce que je suis devenu. Certains films me touchent à cœur. Celui qui me bouleverse et qui est dans mon top cœur est Will Hunting. Histoires de transmission, d'amitiés, de sacrifices, d'accompagnement.... Quelque chose à voir finalement à ce que raconte Richie de sa "progression"...

Sylvie a dit…

Tu peux foncer pour finaliser ton dictionnaire Seb, tu as déjà 2 clients potentiels avec Christophe et moi ! Quelle bonne idée ! Pour les "vieux" films j'en ai plein, suis pas vraiment fan du ciné actuel mon "vieux" film top coeur c'est Moonfleet ; je le revois chaque fois avec l'innocence de mes 8 ans . Pas le temps de développer ce matin mais j'y reviendrai .

juanito a dit…

Alors un truc sympa à Birmingham Vendredi soir : Simply Dylan ici : The Library at The Institute, Birmingham

Christophe a dit…

Sylvie, dans le cas présent je préfère le titre français "Les contrebandiers de Moonfleet"
ça se passe à Brighton, non? Il me semble que le chef s'appelle Richie, il n'est pas commode, il ne faut pas trop le chauffer (aux deux sens du terme), hein?
J'ai passé ce film de nombreuses fois dans des écoles (rurales) ou dans des salles des fêtes avec du matériel ambulant dans le cadre du plan Lang (2000) "le cinéma à l'école".
Dans http://bit.ly/1L2PYs5 on peut y lire dans la partie "Les raisons d’un choix" la chose suivante:
"Le grand cinéma américain classique a été au cœur de la cinéphilie de toutes les générations. Les Contrebandiers de Moonfleet, réalisé par un grand cinéaste allemand devenu américain après avoir fui le régime nazi, Fritz Lang, est l’un de ces films dont la rencontre, dans l’enfance, a suscité le plus de passions attestées du cinéma. Son sujet : un enfant adopte un père qui est un hors-la-loi et se trouve exposé au Mal sur le chemin de son apprentissage de la vie – en fait un film qui concerne les enfants d’aujourd’hui comme ceux d’hier."

Seb en Ovalie... a dit…

L'idée et la proposition du dico vient de Ritchie (je lui en suis plus que reconnaissant pour sa confiance et pour tas d'autres choses encore...), sa générosité d'âme fait qu'il sait faire briller les autres et leur donner la foi. Je suis ravi de savoir que j'ai deux lecteurs potentiels en plus, donc j'aime lire la Lang ! Et Christophe je te rejoins sur tes ressentis, j'ai eu les mêmes au début en rentrant dans cette bande de "comme fou" et un passé bien tumultueux, ma main était tendue comme une offrande rugbystique, chacun ici est une brique qui consolide l'édifice "Amitié"...A la comme fou tout le monde à son temps de "je" qui se mute en "nous"...Sylvie merci pour tes mots d'encouragements et oui on aura l'occasion d'échanger sur les vieux films, il y en aura un certain nombre à l'intérieur du bouquin mais cela couvrira les 120 ans du cinématographe jusqu'à 2026 où s'élève la cité futuriste et muette "Metropolis" !
Et pendant ce temps là à Birminghan, le bon vieux Bob est dans la place, sacré Juanito !!

Ritchie a dit…

Merci Juanito. Si tu as l'adresse en plus, c'est mieux... je sais je suis une feignasse.
Seb, ici Gloucester c'est plutôt Trainspotting. Briques rouges, maisons basses, magasins des années 70-80 avec rien en ou peu en vitrine. Retour quarante ans en arrière. Oups.
Mais y a le Kingsholm. Et là ça change tout. Cela dit la tribune populaire est tellement basse qu'on croirait Deflandre de l'époque où je commençais en benjamins, t'as qu'à voir !!!

Seb en Ovalie... a dit…

Ritchie tant que tu n'enfonces pas ta tête dans le lavabo... lol Sinon oui je vois très bien le genre de décors si bien filmés par Alan Clarke en mode "Made in Britain" ou en mode anti sportive comme dans "The Firm" !!

Sylvie a dit…

Avec tout ce que chacun sait ou perçoit du cinéma on va se régaler hein Christophe ? un autre film que j'aime beaucoup c'est un de Joseph Losey The gobetween -d'où l'un de mes pseudos - et je m'aperçois qu'il y est aussi question de gosses pris au milieu des histoires d'adultes . Et Fanny et Alexandre de Bergman, pareil toujours les mômes ! Tu ajoutes tous les Truffaut . Fan aussi de Fellini, La strada et Casanova . le Lubitsch de To be or not to be . Usual suspects . The Big Lebowski oui en fait tous ceux des frangins Coen . Sucré-salé d'Ang Lee + Sideways de quoi boire et manger : des "petits" films mais si agréables . les films anglais Seb, ceux que tu as cités les Ken Loach, Stephen Frears, Danny Boyle oui ça me plait bien . Voilà c'est ma base, j'en ai certainement oublié . Et j'aime aussi tous les vieux films amerloques de La dernière séance ou vieux Cinéclub - La captive aux yeux clairs j'ai dû le voir 20 fois : quand un prof était absent on nous le passait au collège ! On était fascinés quand on coupait le doigt de Kirk Douglas sans anesthésie mais bourré de whisky . Et la voix de Patrick Brion of course , bon j'arrête ...
Et sinon j'aime bien les gros machins de SF genre Interstellar, on ne comprend rien mais le silence de l'espace ça repose ; allez amis terriens c'est tout pour ce soir .
Pace e salute !

Ritchie a dit…

Sylvie,
je crois que là tu es très en dessous de ce que Seb nous prépare. A chacun sa spécialité, sans offense. C'est un dico ciné d'une profondeur, d'un richesse, inégalées. Une liste (double, comme pour le désir de lire) de haute définition. Je n'en dis pas plus.
Laissons-le travailler sur le sujet.
Sortie dans deux ans, donc il a le temps de peaufiner.

Sylvie a dit…

Ah mais moi je ne suis spécialiste de rien mon bon, humble généraliste et je ne prétendais en rien égaler le maître . Juste annoncer pour voir . Mais si tu veux que je hausse le niveau c'est no problemo . Les tirs au but ça commence toujours par taper autour, après on affine , on cale la mire et pan ! dans le mille . Tu veux parier Richard ? Bon je vous laisse entre intellos et je rejoins les masses laborieuses . A vous lire camarades !

Vincent, ... a dit…

Hey Ritchie,
J'avais hésité à réagir hier au style très borderline de ta remarque à not' Gobe chérie : puis j'ai pensé qu.apres 700 km sous la pluie et 6h de réunion tendue... ma réaction manquerait de ....rondeur! Et je me réjouissait déjà du tackle samoan-nippon que Sylvie allait t'appuyer... Mais comme , en qualité aussi de Gobetween, elle est beaucoup plus subtile que moi (entre autres) et aussi ...par respect pour ton grand âge, elle te l'a fait soft mais bien. Score à l'ancienne : Ritchie 3 - 3 Sylvie

Seb en Ovalie... a dit…

Sylvie ne t'inquiète pas le labeur je le connais et mes origines paysannes pas le biais de mon grand-père qui à tant travailler sa terre de Bresse, moi avec mes cannes de poulets je courais dans les sillons et il y avait moisson de travail ! Merci pour ta sélection où chacun de tes titres m'a fait aussi saliver la bobine, et j'espère que ma hiérarchie haut du panier te fera découvrir aussi d'autres pellicules sans prise de tête, mais comme l'indique Ritchie il reste largement le temps pour peaufiner mes textes en haute définition et toujours m'enrichir de sélections intimes personnelles m'indiquant "Le goût des autres"...


https://www.facebook.com/seb2046