dimanche 20 septembre 2015

Noel au Japon


Le Japon fête ça, mais c'est l'Afrique du sud qui a pris la bûche. Trêve de bêtises, Japon-Afsud, c'était cadeau. Une distribution de plaisir et de frissons. Ca fait longtemps, depuis la finale 2011, que je n'avais pas vibré comme ça. Non, je n'avais pas vibré, d'ailleurs. Disons depuis la demi-finale 1999, à Twickenham. C'est vous dire. Un pur bonheur de rugby. Comme les Ecossais avant eux, les Japonais n'ont pas voulu se satisfaire d'un match nul. Non, ils voulaient la victoire dans un panache.

Que c'était beau, que c'était grand ! 34 000 personnes debout. 10 000 pour l'Afrique du sud, le reste pour le Japon, y compris les neutres. Tous Japonais, samedi, à Brighton. Pour cette relance de 80 m, ces 20 temps de jeu, ces 5 mêlées devant la ligne, cette dernière action "large-large" et cet essai qui ressemble à celui de Serge Blanco contre l'Australie en demi-finale. Toutes proportions gardées. Mais quand même.

Ce match, on s'en souviendra longtemps et tous les quatre ans, on me demandera d'écrire quelque chose dessus. Je peux dire : j'y étais. Nous n'étions pas nombreux, les Français, en tribune de presse. Deux, me semble-t-il. Pour admirer des plaquages de fous, des coups de génie, et cette volonté de vivre jusqu'au bout, au delà du temps réglementaire. Fuck the rules, disait Webb Ellis en attaquant balle en mains. Goromaru, Sa'u, Ono, Tanaka et Hesketh sont ses héritiers.

La journée avait bien commencé, hier. Je croisais François Pienaar. Abrazo, quelques mots. George Gregan était là, lui aussi. Et Shane Williams, mon voisin de table en salle de presse. J'ai fait la connaissance de Daisuke Ohata, recordman du monde des essais. Devant Campese. Et cette heureuse journée s'est terminée avec Pieter de Villiers et Marc Dal Maso, deux hommes de "mêlée". L'un heureux côté japonais, l'autre détruit avec les Boks. Ils ont échangé, respectueux, anciens complices du XV de France. Il y avait un ciel bleu lumineux sur Brighton.

35 commentaires:

Seb en Ovalie... a dit…

Ritchie c'est toi qui a kidnappé le french flair, et nous en sommes comme fou car on a le privilège de te lire aux quotidiens, et tu as pu voir les boks piquer du nez ! Moi là les sens encore en éveil, sous l'empire du soleil levant, deuxième vision de cet exploit monu-mental que je ne cesse de sabrer depuis 19h30m et oui j'y ai pensé de cet essai du bout du monde dans le même coin...Merci pour les cartes postales d'émotions ovales qui va se décliner comme une "Histoire d'herbes flottantes". Parier sur la victoire des nippons combattants sur ces Springboks moins sauteurs fallait Ozu !!

Ritchie a dit…

Ah sacré Seb. Tu es là, vaillant bloggeur. Ami fidèle. Ca fait plaisir. Au soutien immédiat du porteur du bras long. Oui, fallait y être à Brighton. Tout le monde voulait de Twickenham. Dis moi comment c'était et vote. A la tienne ! Ce n'est Coupe qui est important, c'est monde. Faut pas confondre. Beau moment en effet. Riche. Palpitant. Une borne dans l'histoire de ce jeu. Allez, au lit parce que demain c'est midi. Donc Mieux vaut y être trois heures avant. Amitiés

Vince, etc... aka SnoringIdiot a dit…

Bonne nuit alors, avec des rêvesde bonheurs asiatiques... Où as tu écrit sur ce match ? Le print ? Le E ? Ailleurs ?

Ritchie a dit…

Les trois...

Sylvie a dit…

Konnichiwa . La dramaturgie ordinaire des films japonais - combattants qui s'envolent, milliers de poignards volants , sacrifices permanents des héros au profit du groupe ...- toute cette poésie aussi on l'a eu hier en fin d'après midi . Comme il a paru fade le XV français ensuite ! Les Boks se sont pris la grande vague d'Hokusaï en pleine face sans la perdre la face d'ailleurs, on les a vus sonnés mais pas à terre, incrédules devant cette boule d'énergie pure . Cinq mois de préparation, et dire qu'on pensait que PSA divaguait en exigeant 2 mois .
Tu pourrais nous en dire plus sur cette fameuse prépa j'ai lu ton article sur l'E mais j'aimerais bien en savoir plus notamment sur leur préparation mentale ; enfin si tu as le temps .
Pour finir je te souhaite un joyeux anniversaire, c'est chouette tu as déjà reçu le cadeau hier ; et quel cadeau ! la bise .

Ritchie a dit…

C'est vrai, ça. C'était mon cadeau d'anniv'. Merci Sylvie pour y avoir pensé. Oui, quel cadeau en y repensant !

Ritchie a dit…

Pour ce qui est de la prépa mentale, ils restent assez discrets, les Japonais. Et puis on ne peut pas voir tout le monde. Il y a des protocoles à respecter. Zone mixte, etc... On ne discute qu'avec ceux qu'on veut bien nous amener. Heureusement, à Brighton, mes Sussex ladies m'ont laissé faire ce que je voulais en allant discuter avec Borthwick, De Villiers et Dal Maso.... Mais c'est tout ce que j'ai. Dans la folie de l'après match. Même pas pu voir France-Italie. Ou alors par bribes. Mais j'ai l'impression que je n'ai rien manqué... ah ah...

Antoine a dit…

Hello les amis.
Retour vers Paris ce matin. Twickenham, c'est peut-être plus ce que c'était paraît-il mais ça reste à des années lumieres au haut-dessus du Stade de France.
Ambiance, accueil au top. Ils te piquent ton pognon mais avec le sourire.
J'ai assisté à la fin du match nippon parmi les spectateurs massés devant les écrans géants. Une ambiance de dingue.
Un vent divin souffle sur la RWC, mais pas côté français, toujours aussi brouillons.

Ritchie a dit…

C'est à Brighton qu'il fallait être. Parfois il faut être en retard pour être en avance, ou décalé pour trouver l'espace.
Les Japonais, dans un grand mépris pour le but de pénalité et le match nul, prirent le ballon à la main et décidèrent de courir avec... Ce sera le début de ma chronique sur Côté Ouvert.
A plus amigo

Seb en Ovalie... a dit…

"Il est difficile d'être un Dieu" ,mais Ritchie tu es un King qui continue à te bonifier en prenant un peu de bouteille et il te reste tant de billets d'où? Dans ta Manche ! Happy Birthday !! A ta santé, l'ami (non pas caouette), l'ami si chouette...Je te souhaite :"Tout ce que le ciel permet"...

Tautor a dit…

Ritchie,
Je n'étais que devant mon téléviseur en communion avec les 15 bonzaï ... voir ce public m'a transporté en 2007 et 1998 ou l'ivresse du sport prenait tout son sens !
Qu'importe qui tu as vu en coulisse, l'essentiel était sur le terrain, cela se passait de commentaires ...
"Nuit de chine nuit câline" je préfère "nuit nipponne nuit bobonne" ...
JOYEUX ANNIVERSAIRE ! Que la cuvée 59 soit comme le fût ! à boire longtemps encore !
トン持っていますでトンザ・ラ

Antoine a dit…

Bon sang oui.
Hier la performance japonaise c'était le cerisier sur ton gâteau d'anniversaire Ritchie !

Sylvie a dit…

Stupeur et tremblements ... vous croyez qu'on en aura beaucoup ? Va falloir surveiller toutes les "petites" nations de rugby de près . Sinon Tautor, la nippone est plutôt friponne que bobonne des fois même elle fait des trucs pas clairs comme dans "L'Empire des sens" par exemple ....

Ritchie a dit…

Mais Bobonne est peut-être friponne. C'est ce qu'il y avait en creux (d'oreiller) dans le com de Tautor. Non, bon, on a dit pas les épouses, les lunettes et la chemise. Je sors. Sorry...

Tautor a dit…

c'est ça "nuit nipponne nuit friponne " je m'en remets à l'experte que tu es !!!

トン持っていますでトンザ・ラ

Tautor a dit…

Ritchie,
tu m'as l'air plus expérimenté que Gariguette ! comme quoi lire des livres, écouter de la musique et aller au cinéma ça ne fait pas tout (en dehors des courses et victuailles comme le précisait Gariguette il y a si peu !!!) sourire ...
parfois il faut rester vague sur la terminologie surtout quand on est loin de son port d'attache !!!
トン持っていますでトンザ・ラ

Tautor a dit…

Ritchie,
si tu vas à la plage cet après-midi sois prudent !! la météo locale attend un tsunami !
http://www.dailymotion.com/video/x120s05_
トン持っていますでトンザ・ラ

Ritchie a dit…

Celle là, Tôt-tort, sur le tsunami, elle est moyenne. Pas esprit Comme Fou. On a desd amis qui y ont laissé la vie et d'autres leur compagne. A toi de sortir.

Tautor a dit…

Ritchie,
C'était du second degré ... je pensais que comme "Bobonne est un peu friponne" tu adhérais à ce genre .... mon esprit carabistouille, non "comme fou" et non samouraï m'a desservi !
ok je quitte le site !
Bien à Toi et à tes amis

Ritchie a dit…

Pas le site, mon Tautor. Pas le site. C'est juste un jaune. Avec beaucoup d'eau. Please stay my bro ;-)

Ritchie a dit…

En revanche, je vois que personne n'a salué comme il se doit le jour de mon anniversaire cet inversement magnifique : Noel au Japon = Chapon à Noel !!! Sui déçu. C'est parce que nous sommes dimanche ?

Sylvie a dit…

Non, tout le monde salue ton anniv' et l'exploit du Japon . Il paraît que même la Chine se lève devant les fiers Nippons .

Seb en Ovalie... a dit…

Désolé Ritchie entre tous les matchs, je le confesse j'ai mis aussi la main au panier pour bronzer un peu, le cerveau occupé par "Les plaisirs de la chair" et le contact des cuirs et puis encore un peu troublé par "L'empire des sens" que j'introduirai également à bon escient dans mon bouquin...Sans "Tabou" !!

Ritchie a dit…

Oui. La voie japonaise. The Japon Way, comme ils disent à Brighton la lumineuse. Tiens tu sais quoi, on va mettre ça en musique.

Sylvie a dit…

Bonsoir à tous,
Richard ne trouves-tu pas étonnant ce surnom du XV Japonais "Brave Blossoms" ou "Cherry Blossoms" si girly avec le joli logo ? Alors que nous ne voudrions parler que de Samourais, combat et valeurs . C'est ça la voie japonaise ? Ancrer le jeu dans la tradition du Japon éternel ?
On a l'impression que tout a été minutieusement préparé et imaginé, même leur maillot est esthétiquement très beau ( pas des bêtes rayures parallèles mais une rayure stylée qui épouse les lignes du corps ).Et puis cette impression de surprise - genre Pearl Harbour rugbystique - on n'a rien vu venir . Bluffant de bout en bout .

Seb en Ovalie... a dit…

Oui je te rejoins sur la ligne la styliste Sylvie, on est loin d'une équipe de kamikazes. Ces nippons appliquant un plan de jeu préparé depuis des mois (Avril) pour la chasse aux springboks sans perdre le fil et sans rayures, un exploit élégant qui ne manque pas de tenue, et très loin d'un esprit de vengeance à la "Lady Snowblood", mais avec un final cut alternatif tranchant comme une lame !

Christophe a dit…

Richard, je ne sais comment a été attribué la répartition des rôles dans le staff de l'équipe, mais m'est avis que si tu n'as pas choisi, en tout cas tu dois te frotter les mains.
D'abord, parce que après avoir vu le reportage sur Saint André sur france 2, je comprends mieux comment ce mec est attachant, et qu'il est donc difficile d'avoir à "lui rentrer dans le lard" dans le cadre professionnel. Donc déjà, si je comprends bien, tu n'as pas à faire des conférences de presse avec l'EDF, et tu suis intégralement la poule B c'est ça?
Ensuite ça t'a donné l'occasion d'aller à Brighton, j'ai l'impression qu'il y a pire comme endroit, non?
Mais surtout parce que cette poule représente, encore plus depuis samedi, tout l'intérêt de cette coupe du monde. Des équipes de tous horizons, et de tous niveaux (supposés) qui se rencontrent. Cette poule est de loin la plus intéressante, de part ses équipes qui sont bien réparties sur les 4 coins de la planète, avec des niveaux supposés homogènes, hormis l'AFS (du moins le pensait-on)
Japon Etats Unis, ça va être grandiose... ET bien malin qui peut imaginer qui sortira de cette poule.
Soit l'AFS rétablit la situation, et les défaites à Durban et Brighton, n'étaient que des accidents, soit chaque autre équipe va se mettre dans un état d'esprit "C'est possible"... Les écossais sont mûrs pour un jeu à la japonaise, non?
Finalement cet été, c'est au Japon que tu aurais aller :-)

Sylvie a dit…

Juste en passant ; ce matin en cours mes gamins super excités après ce match des Japonais, il a fallu raconter l'équipe du soleil levant, le Japon, les symboles ... heureusement on avait été briefés par le boss Richard ! J'ai bien aimé toutes tes vignettes sur la presse jap, l'entraîneur etc
Je trouve que PM Bonnot cache assez mal son dépit ;-) de ne pas avoir été LE représentant de l'E à Brighton .....Dans "un autre sport" il va jusqu'à affirmer "on a fini par permettre que la frénésie de mouvement l'emporte sur la puissance souveraine, qui constitue l'essence même du rugby" ... parler de "frénésie de mouvement" des Japs c'est quand même réducteur .. ben je lui ai trouvé un nom pour ce nouveau sport : le Brighton Rugby Football . On dira plus tard "jouer au Brighton " et on ira tous en pélerinage au Community Stadium . Have a good day !

Ritchie a dit…

Christophe : tout est dit. Pas un truc à retrancher. Quand les événements nous dépassent, ne pas feindre de prendre du plaisir. Le bonheur est un festin de miettes et je sais bien les ramasser...
Sylvie : joue-là comme à Brighton ! Effectivement. Nous reviendrons sur la jetée.

Sylvie a dit…

Seb, je viens de voir que tu écris un bouquin ? Sur le cinéma I presume ? Tu peux/veux en dire plus stp ? Sinon Ritchie à force de me demander où quel était le lien entre les Brits et le Japon j'ai eu l'illumination : "Les vestiges du jour " Ishiguro . Le livre japonais le plus British ou alors c'est le roman Britannique le plus japonisant . Points communs : discipline, retenue, stiff upper lip, le feu sous la glace, dignité, sens du devoir, sacrifice .

christophe a dit…

Faut quand même que je vous avoue un truc, vu qu'on est en petit comité restreint, mais c'est pire...
C'est fou comme je prends "votre culture" en pleine poire... Alors je serre les dents, j'admire, je me tais, et dans le meilleur des cas je me dis, "mais non Christophe, c'est pas grave, si tu as passé ton enfance à regarder à la télé les mystères de l'ouest, ou l'homme qui valait 1 milliard, pendant que tes copains travaillaient aux champs et que d'autres (pas forcément les mêmes, et on en retrouve ici) se cultivaient..."
Bref en mode culture, au sens premier du terme, ou second, je suis largué... Et encore je suis de cette génération où je peux encore surfer sur la superficialité des choses et donner illusion. Donc les noms des auteurs et des livres "sélectionnés" par Richard et Benoit dans "Dictionnaire du désir de lire.." , ça me dit quelque chose...Mais de là à dire que je les ai lus... Idem aussi pour la vague d'Hokusai, aussi, sans aller voir dans google... mais bon, ma culture, c'est juste l'écume de la vague...
Dans les bons moments, je me dis que chacun à sa juste place, et tout va pour le mieux.
J'imagine Richard, que c'était de ça dont tu avais envie de nous parler, sans en avoir eu le temps, aux quinconces... De tout ce qui te nourrit dans ta vie, en dehors du rugby. Et en particulier de ce livre écrit après avoir beaucoup, beaucoup lu...

Ritchie a dit…

Hello Christophe Bedou,
Bof tu sais la culture ça ne sert à personne qu'à toi si tu ne parviens pas à la partager intelligemment. Pas pour briller, faire le cake, non pour échanger, apporter, éclairer, recevoir, écouter. C'est un supplément à l'avis.
J'ai aussi regardé les Mystères de l'ouest, Roy Rogers, Zorro, amicalement votre, le mercredi comme tout le monde. Pas plongé dans les bouquins. C'est venu en Terminale. Avec Nietzsche, Kant et Freud. Ca suffisait à mon bonheur puisqu'avec eux je découvrais les leviers qui soulèvent le monde. Car un livre est un levier.
Puis, à vingt-sept ans, les études de psycho terminées en queue de poisson, le journalisme à plein stylo d'un avion l'autre, je me suis rendu compte que je n'avais pas assez lu. Parce que je n'écrivais pas assez bien. Je me sentais limité dans mon expression épistolaire. Alors j'ai demandé à mon frère Pierre qui lui est un ENORME lecteur en plus d'un génie de l'écriture de me concocter une liste de cinquante livres incontournables. Et hop, c'est parti. Pendant six mois, j'ai lu. Tous les soirs possibles. Et je n'ai jamais cessé ensuite.
Quand j'ai fait la connaissance de Benoit Jeantet via le net en 2008, à la naissance de ce blog, nous avons échangé des lettres (cette fameuse correspondance que je voulais établir avec Marc Lièvremont. Achetez Tampon vous comprendrez) puis nous nous sommes rencontrés pour de vrai (comme pour les Quinconces) et une amitié est née. Puis l'idée du "dictionnaire du désir de lire", à partir du blog de Léon Mazzella 'Kally Vasco" et d'un lien avec Jean Pruvost, l'extraordinaire M. Dico (Googlisez-le c'est monstrueux ce qu'il écrit).
Si "Le désir de lire" peut te donner envie d'aller picorer ici et là, nous aurons réussi notre projet Benoit et moi.
A+

Ritchie a dit…

Tu vois, Christophe, tout est histoire de rencontres. Comme au rugby.

Seb en Ovalie... a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Seb en Ovalie... a dit…

Christophe ne t'en fais pas, garde en tête que les bons moments, chacun s'enrichit de l'autre ici, pas de passe sans que cela ne soit à hauteur, pas de hiérarchie établie, les individualités ne font que groupe, pas besoin d'être Steve Austin ou James T.West, chacun court et dégaine à sa mesure, la partition est en choral.
Sylvie oui j'entame un long travail d'écriture (mais nous avons le temps d'en reparler ici ou rue princesse) sur le cinéma car j'ai de la veine d'avoir Ritchie m'ayant donné une chance d'écrire sur le même modèle que le dico de la littérature à écrire le dico cinématographique des films où l'on peut dire il y a eu un avant et un après, dans le même format et chez le même éditeur, je vais donc sérieusement m'appliquer à faire honneur à cette confiance...Avec peut être à la clé un "Voyage à Tokyo"...