samedi 26 décembre 2015

Tony à l'honneur

Regardez bien. Et surtout regardez-le dans les yeux. Tony Moggio est à l'honneur. L'ouvrage qu'il a écrit avec style, "Talonneur Brisé", aux éditions Privat, est une merveille d'espoir, de force, de résilience. Il y a dix ans une mêlée semblable à des millions d'autres. Quand la fatalité s'en mêle. Depuis, Tony évolue sur un fauteuil.

Il nous parle du rugby dans l'adversité. Son pire vis-à-vis ? Lui-même. Et de la vie comme d'un match à ne pas rater. La fraternité du jeu ? "L'effet démultiplicateur a été inchiffrable." Soutien pas mort. "Moi, obscur talonneur de série 2, infoutu de faire une touche droite, j'ai alors compris ce qu'était une "famille" (...) Un sens inné de la solidarité qui s'exprime dès qu'un membre de la fratrie se retrouve dans la nécessité. Ce fil invisible qui parcourt l'inconscient du rugby (...)".

Regardez Tony dans les yeux. Comme un talonneur va entrer en mêlée le fait. Jetez la orde des déclinistes à la poubelle, là d'où ils n'auraient jamais dû sortir. Stop! Et ainsi revivre. Voilà assez d'énergie pour attaquer l'année prochaine. Liez-vous ! Entrez...

5 commentaires:

Sylvie a dit…

On y va Ritchie, l'énergie de Tony sera bien utile cette année, toujours épatée par cette foi en la vie des plus touchés d'entre nous . Une leçon d'espérance . Et on pense aussi à Alexandre Barozzi et Frédéric .... Amitiés .

Ritchie a dit…

On y est, Sylvie ! Il va en falloir de l'énergie pour 2016 me semble-t-il. Un sentiment, comme ça, diffus...

Ritchie a dit…

Il semblerait que M. Atalli soit d'accord avec moi

Sylvie a dit…

Tu parles de cet Attali-là ? http://www.attali.com/actualite/blog/geopolitique/lannee-des-bonnes-surprises
ou l'Athalie de Racine ? "Hâtons-nous aujourd'hui de jouir de la vie ; qui sait si nous serons demain ?" ou encore "Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule."et toujours Racine "Que ne peut la frayeur sur l'esprit des mortels?"

... 2016 l' année de toutes les peurs ?

Ritchie a dit…

Ce Jacques-là, oui. Mais je préfère prendre Racine. Merci pour cet alexandrin.