vendredi 12 février 2016

Osez jouer

C'est osé et sans doute bien joué. Sur le papier. Un pack lourd-léger, Atonio, Guirado, Poirot et Maestri, côté puissance ; Flanquart, Camara, Chouly et Lauret version soutien. Une charnière poids plume pour écrire le jeu, et derrière le feu de cannes. Ca faisait longtemps qu'une semblable équipe de France n'avait été alignée.

Voici donc la patte Novès. Pas forcément trois doigts pour le tableau d'affichage mais plutôt le mouvement donné à la main. Pas de mots chez Guy mais des choix, des paris, des tentatives et peut-être aussi une tentation : réveiller le rugby français et son public de torpeur de mal faire. Sauf que, sauf que...

Samedi, il va pleuvoir et c'est un temps d'Irlandais. A la limite, la pluie, c'est l'excuse glissante vers laquelle personne ne veut déraper en ce moment de bleu intense. Mais ce sont les Irlandais qui peuvent nous inquiéter. Ils sont très forts, mais alors très forts, exactement là où nous sommes légers : les rucks, les tours de regroupement et la zone dix-douze.

Alors, après le petit frisson du premier test de l'ère Novès voici venir la première vraie belle interrogation avec France-Irlande : le mouvement offensif peut-il contraindre la conservation rugueuse ? C'est ça le grand pari, non ? De la circulation.

14 commentaires:

Sylvie a dit…

Finalement choisir son pack c'est un peu comme choisir ses pneus en Formule 1 . Pneu pour temps sec, pneu intermédiaire et pneu pluie. Novès a pris les intermédiaires, du pack lourd-léger qui peut affronter le gros temps comme la petite averse . Du mi- chou, mi-chèvre ( voir charnière, horoscope chinois .... bon sang c'est pas sérieux ça M'sieur Novès ! ) Pourtant à lire les observateurs avisés, on sait bien que ça sera du très gros temps, de la tempête, de l'ouragan sur le Caine ! Mais si c'est écrit partout même là dans le Berty Blog "Le film sortant le 23 mars, Zack Snyder en profite pour nous balancer un ultime trailer pour BATMAN v SUPERMAN. Et le message est clair, on n'est pas là pour se poser trop de questions, mais pour s'en foutre plein la gueule. YES !"
Moi j'aurais pris les pneus pluie pour permettre une adhérence maximale mais attention ! Il faut les changer très rapidement lorsque la piste s’assèche car en un ou deux tours ils seront complètement usés. Voilà . En F1 c'est comme ça le pneu doit être capable de résister à de très gros stress . Alors le Père Novès faut pas qu'il nous joue le mécano de la Générale - oui je l'écris comme ça, c'est plus rugby - pas de bricolage dans le moteur, juste un petit Fast and Furious pour faire plaisir à Benoit, ou un grand Bullitt des bonnes années . Drive on guys !

Seb en Ovalie... a dit…

Moi les amis, je Piaffe d'impatience, un Novès qui voit l'avenir en ose, version "L'homme tranquille" ou "Le général", mais pour un peu que "Le vent se lève", il faudra sortir la palme en or pour célébrer "La victoire en chantant" ! Et que nos trois quarts fassent des claquettes près de la ligne de touche version "Chantons sous la pluie" pour terrasser "Les gens de Dublin" et nous offrir à la fin du match "Five Minutes of Heaven" !

benoit a dit…

et bien...ma foi...j'écris ce commentaire et il est tard ou très tôt et je regarde en fumant un clope un monsieur balayer le quai de la gare ( nous habitons en face de la gare) et de le voir faire ça avec minutie, j'adore. Oui, ce mec , il fait ça avec élégance et ce surcroît de professionnalisme qui devrait faire école et moi j'adore...le truc-ton boulot, si alors tu le fais avec fierté et si tu crois à ce que tu fais, quand tu le fais, voilà, ça marche et de suite tu le fais bien- et ça...sans vouloir trop m'avancer, il me semble que tous ces gamins, tout à coup ils ont envie de croire en ce qu'ils font...demain, les irlandais peuvent gagner et après...Si on croit ne ce qu'on veut faire, si on sait que le chemin sera, forcément, semer d'embûches...On s'en fout- en tout cas, moi je m'en fous...Il faut continuer, tenter des choses, ne plus jouer petit bras...tenter, tenter et tenter encore...Il aurait fallu quoi? Bâtir une équipe pour défendre...Mais non, toutes ces conneries de "on a perdu parce que pas de plan b"...ça suffit. Oui, ça suffit!! Osons, jouons et tentons...Perdons sans doute et même de loin...Mais affirmons une griffe...!Et nous verrons bien...moi, j'aime Guy Novès et de toute façon, qu'il préside aux destinées du XV tricolore me remplit de joie et le coeur me saute trois battements...Je sais qu'il saura insuffler un truc..

Sylvie a dit…

Mais oui Benoit c'est exactement ça ! J'en faisais la remarque hier sur l'autre blog de Richard, cette équipe novèsienne on a envie d'y croire . Peut être tout simplement parce qu'on en a besoin ? Eh oui Seb Singing in the rain comme jamais ! Sans oublier Raindrops keep fallin' on my head ( Dans Butch Cassidy) mais pas Rain and tears oh que non ! Ca serait affreux dîtes !
J'aime bien l'idée d'une griffe Novès - de préférence à la patte Novès - ça a un petit côté félin la griffe, en plus du style finitions haute couture . Voilà : du cousu main ( de Toulousain ) qui marque . Surtout s'il fait jouer le Chat .

benoit a dit…

Son visage est de toute façon "griffé", comme on a coutume d'écrire désormais à son propos...griffé d'angoisse, de rage de vaincre et de cette inextinguible soif de reconnaissable qui est son moteur...D'un peu tout cela à la fois et puisqu'il pleut...je sens qu'on va se régaler...que ces joueurs, jeunes et moins jeunes, vont étrenner l'adage rugbymane universel: En hiver,on joue aussi ...de boue...et il me semble que les rugbymen qui habitent cette île au long nuage blanc ne rencontrent pas d'autre conditions climatiques que pluie, vent qui souffle très souvent tempête...Ce n'est pas sous des auspices tahitiens qu'est né leur " fameux jeu et patata"...Alors, voyons un peu voir comment ça se danse, alors, la jeunesse en flottant de ce pays...et après, la question de savoir s'il manque ou pas un autre gratteur...Hein...Entre nous je m'en...Bon match à vous toutes et tous!

benoit a dit…

" de reconnaissance" pfiou...je patine déjà, moi...ça promet...

Sylvie a dit…

Ce qui m'attriste ( un peu) dans la victoire c'est qu'il y a forcément des battus . Je ne me fais pas trop de souci pour les Irlandais, ils en ont plein la sacoche des triomphes ... non c'est pour les Ecossais que j'ai un petit pincement . Ils se sont employés pourtant mais avec les autres en face, là, ces Gallois éblouissants ... The Biggar's opera . Chacun a donc mis sa marque, le feu du dragon, le romantisme écossais - je m'attends à les voir un jour arriver en kilt, et petit béret avec une plume comme dans les romans de Walter Scott - et nous avons montré la griffe Novès . Des Bleus transformés à l'image de ce que Benoit prévoyait ce matin tôt en fumant son clope .
Je crois que je vais aller vivre près d'une gare . Il s'y passe plein de choses mystérieuses ... encore faut-il les décrypter .

Ritchie a dit…

Le train arrive à l'heure. A son heure. 17h, en gare d'en-but. Pluie, souci, débris, bas débit et puis... Mêlée d'art dare et Maxime Médard au crochet du pack. "C'est ça une équipe", lâche Slimani, pas Rabah joie. Les Irish coffrés, c'est du concret. Monsieur Novès a su énerver ses piliers. Ca s'appelle le métier.

Christophe a dit…

Preuve que quelque chose change. J'ai trouvé à nouveau une lueur dans les yeux de mon fils au contact de ce XV de France. L'essai de Médard m'a rappelé celui de Clerc en un autre temps où tout était encore possible jusqu'à la dernière seconde, celle qui nous a tant manquée sous d'autres cieux bien trop frileux. Alors, si on se remet à se lever et à gueuler devant le poste, c'est déjà pas mal. A voir la déception des irlandais, et de leurs commentaires d'après match, je crois que cette équipe a accompli un vrai exploit. On est sur de bons rails... et puisque le train est en marche, rendez-vous à la prochain station.

Ritchie a dit…

Cette prochaine station, les ami(e)s, j'y serai avec mon frère pour y fêter mon père et ses 80 ans. Un gardon, frais. Cardiff nous voici. Bientôt. Je vous raconterai.

Tautor a dit…

Surement le plus beau match ou la victoire est déjà acquise! celle d'un père avec ses enfants.

Le Berty a dit…

Un match où les Bleus ont montré qu'ils avaient du caractère, c'est déjà ça. Se dessine une équipe assez polyvalente qui sait animer et aussi se recroqueviller sur ses fondamentaux. Reste à trouver un buteur régulier à ce niveau. Mais je pense que le vrai gros test sera contre Galles, à l'extérieur. Là, on verra vraiment ce qu'ils ont dans le ventre.

Sylvie a dit…

Je n'avais pas remarqué Ritchie, mais les 2 dernières photos que tu as choisies c'est une main tendue (celle de Novès) et un ballon offert à deux mains par Plisson, le don serait-il le maître mot de la nouvelle ère rugbystique ? Je me souviens que le don faisait déjà partie de ta très pertinente revue des mots-clés du nouveau coach dans l'Equipe . Ouvrir la main, les bras, le coeur et le jeu c'est certes plus dangereux ( on s'ouvre donc on s'expose) mais au final ...je vous laisse imaginer tous les bienfaits d'une telle attitude . Amitiés .

matthieu a dit…

Bonjour à tous.
Entre crainte et espoir, on la soutient notre Equipe de France.
Ici, le week-end dernier, j'ai aussi vécu de bons moments rugby et famille.
Dans ces cas-là, on peut partager, je crois.
Amitiés