mercredi 9 mars 2016

On nous Trump

Le "cinquième" Beatles, George Martin, est arrivé au bout de la coda. Moi, j'ai toujours préféré le cinquième Rolling Stones, Brian Jones. Suis davantage Paint it black que Let it be. En fait, non: mon riff, c'est 21th Schizoid Man. Ecrit en 1969. Prémonitoire.

Donald Trump, le cramoisi qui veut être roi, est désormais le héraut des Américains. Haut du front national et bas des instincts. Moitié Jean-Marie pour la grimace, moitié Marine pour la coiffure. Et mieux que les deux réunis question programme. Attention, il pourrait ne pas être un détail de l'histoire.

Le Capital est toujours d'actualité. Tendance Groucho Marx, parce que j'aimerais bien savoir qui est le bulbe qui a dit : "Il faut assouplir les licenciements pour mieux favoriser l'emploi" ? Qui peut croire ce mirage quand on compte plus de trois millions de chômeurs ? En ajoutant à cette illusion d'emploi la déchéance de nationalité et l'état d'urgence, François - "mon véritable adversaire, c'est le monde de la finance" - Hollande nous Trump ! Et ça me peine de l'écrire.

Nous évoquions ici du cerveau, il y a peu, pour écrire qu'il manquait. Mais à force d'être brusqué, frappé, choqué, le cortex s'éteint, la faute aux commotions répétées. Antoine Burban, international français, est privé de Tournoi pour cause de chocs enchaînés. K.-O. à Cardiff mais remis sur le terrain, puis K.-O. à Pau en suivant. Forfait jusqu'à plus ample informé.

La vie, comme le rugby, tombe sur la tête. Pour certains en marche arrière. Les réfugiés syriens bloqués aux frontières pleurent le manque d'humanité de l'Europe, terre des lumières éteintes comme les neurones ovales. Certains préfèrent retourner d'où ils viennent, essuyer les bombardements russes. Vous dire où nous en sommes.


2 commentaires:

Sylvie a dit…

Tu parles d'un King Crimson ! Bon ça doit quand même pouvoir se soigner non ? Déjà des voix s"élèvent outre atlantique et surtout de son propre bord le GOP, qui l'éxècre ! Dans le très bien pensant Financial Times Edward Luce - porte bien son nom - a la lucidité d'analyser ainsi le succès de Trump et Palin son acolyte, lors de leur apparition en Iowa : "Plus Mme Palin semblait se taire, plus ses soutiens s'intensifiaient . Plus les media se fichaient d'elle, plus sa base de fans exultait . M Trump a élevé cette approche au rang d'un véritable art . A une époque où la connaissance est une marque d'élitisme, l'ignorance est un pouvoir . C'est aussi du grand marketing . "
A toujours jouer sur les peurs on ne peut que gagner ? Comment disait-il l'ancien pape "N'ayez pas pas peur " . Voilà . Rassurer, expliquer, combattre .
Nous avons nous aussi nos trumpettes ; à commencer par Bernard Laporte, j'ai adoré l'article sur Renvoiaux22 ( Antoine ? ) "la résistible ascension de Bernard Laporte " . Démystifier, rassurer, expliquer, combattre . A vos plumes, citoyens !

Ritchie a dit…

Je dois confesser à ma grande honte, sorry l'Antoine, que je ne l'ai pas encore lu. J'y vais derechef et y laisse un commentaire.