vendredi 17 janvier 2014

Toutes les bourses

Par ces temps maussades où il ne fait pas bon circuler en scooter dans les rues de Paris, où le premier galant de France roule bien à droite, où le rugby se dispute dans les prétoires et où seuls Toulon, Toulouse et Clermont - quelle surprise - tiennent leur rang, je vous conseille d'aller voir, toute affaire cessante, "le Loup de Wall Street". Scorcese place sa loupe hilarante et à peine déformante sur les moeurs de l'Amérique cynique, moeurs subites en baie de New York, yacht, yappies et petites poupées. Corrosif réjouissant, le bon cocktail. On en (re)parle ici ?

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Moi qui ai vut le loup il y a déjà 26 ans j'avoues que ce trip là où l'argent ne dort jamais m'a regonflé les bourses de façon jubilatoire!Je suis du genre à aimer sans compter,dans le genre branque,spéculer sur les inflations du coeur je ne suis pas un hold up près!Des répliques chocs,des poupées chics,chaque scène multiplie les touchdown sous acide,de la coke en stock et Léo sans résistance dans "la bataille du rail" !

Ritchie a dit…

Ah, on retrouve là notre Seb en verve, en verbe.

Ritchie a dit…

Au fait, mon seb, la machoire, ça va mieux ?

Anonyme a dit…

Pas encore au niveau du loup,pas assez pour décapsuler une bière,mais suffisant pour me glisser dans la peau de "L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux"...

Ritchie a dit…

Bon, je passerai te voir mardi en début d'aprem.
Y a pas à dire, la connerie humaine est une condition de plus en plus partagée. Et pour lutter, je ne sais pas de quoi il faut s'armer...

benoit a dit…

Oh...Seb...C'est quoi cette histoire de mâchoire...d'une j'espère que ça va. De deux: c'est pas comme si par " connerie humaine", j'avais compris que...Bises mon grand.

Ritchie a dit…

Ben si, Benoit... Ya un abruti qui voulait récupérer en lidique sa caution payée en carte bleue, et vu que ce n'était pas possible, il a balancé un coup de tatane à Seb. Mais je te raconte pas comment notre Seb national l'a foutu dehors de son magasin. A la Chabal.