mardi 23 décembre 2014

Pas de cinoche

Vingt-huitième Crazy Ruck, donc, et pas des moindres, ami(e)s, avec la présence émotion du jeune Basile de Bure, le fils de notre ami Gilles, là-même où son poète et érudit de père - un phare, le mec ! - nous fit découvrir "chez Henri" les délices du meilleur os à moelle de Paris intra-muros ; rien que de très normal pour ceux qui apprécient, comme nous, Pierre Dac. Il fut question d'entrée du prodige Adrien Bosc et de son livre-lauréat "Constellation" pour nous mettre la tête dans les étoiles, de ce voyou de John McEnroe et de cinéma (beaucoup, voire même davantage) ; de Patrick Nadal et de Raphaël (devinez lequel nous préférons, à l'unanimité), des génies du foot au PSG (un authentique exploit signé Basile dans une assemblée si ovale qu'il vient de rejoindre), de l'islam qui nous joue des tours et de culture en général, laquelle, dixit Benoit, sert avant tout à nourrir (c'était le plat principal) des oeuvres populaires. Le Tigre, Seb, Ritchie, VPL, Basile, Juanito et Benoit étaient ponctuels, solides, heureux. Manquaient pour raisons familiales Antoine, Motoraide et Léon, mais qu'ils le sachent, nous avons porté un toast, et même de nombreux, à leurs santés. Ensuite? Et bien il fut temps d'aller avaler du café chaud en terrasse de "La Mairie" plein vent pour signer ce qui va devenir le (très) grand objectif littéraire de Seb (mais chut, c'est encore secret), de déguster (n'est-ce pas Le Tigre ?) un cigare et de finir à la nuit tombée par se quitter lentement, comme à regret, en se promettant vite un nouveau Ruck aussi Crazy que celui-ci et au complet l'année prochaine. D'ici là, franchement, Joyeux Noel, donc... Car chacun aura rapporté de Princesse une présent d'amitié.

12 commentaires:

Juanito a dit…

Ohhhh qu'il a fait du bien ce Crazy Ruck là. Merci les amis, passez de bonnes fêtes et à très vite.

Ritchie a dit…

Yes, Juanito, il a fait du bien à la tête et au coeur.

Antoine a dit…

Hello les amis.
Triste de n'avoir pu être des vôtres ce lundi. Belle équipe, vraiment.
Merci Richard de maintenir ce qu'on peutdésormais appeler une tradition quand un fils met ses pas dans ce chemin de traverse tracé par son père.
Longue vie au crazy ruck, une grosse pensée pour ceux qui le formaient hier et à ceux qui s'y lient aujourd'hui.
Bises à tous.

Ritchie a dit…

Antoine, belle page sur Midol, non ? Notre bouquin y est en excellente compagnie. Comme quoi tout arrive. La bise, ami.

benoit a dit…

Vive émotion de vous retrouver chers tous!! Et puis, bien sur, quel grand plaisir de croiser Basile à nouveau. Et d'avoir pu profiter de sa discrète mais sagace compagnie, c'est un jeune homme de qualité, quelques heures. Enfin, un bonheur n'arrivant jamais seul, ravi aussi d'avoir rencontré Vincent. Ravi, oui, vraiment. Et toujours la joie immense et douce de replonger bien au chaud, dans le réconfort amical de notre vive, joyeuse et parfois bien turbulente- oh juste ce qu'il faut pour se sentir vivant quoi- assemblée. Passez de bonnes fêtes les amis. Bien à vous et à vite. A très vite!!!!! Seb...C'est à toi de relancer et je sais que... tu sauras faire et bien faire!!

Anonyme a dit…

Merci pour l'offrande Benoit,à ce stade là (Toulouse le seul!) je ne peux que saluer la constellation d'étoiles déployer de mots qui pansent les autres et que cette bande de crazy fait un bien fou,une 317eme section d'amitié prête pour tous les combats,avec pensées pour les âmes absentes,si loin si proche,toujours prête à faire front uni ou commun face à la bêtise que ce monde nous distille à flux tendu par tous les réseaux dégouts...Bouche remplie de beaux mots,de bons mets,une ascension vers haute altitude pour faire fuir de l'abîme avec la présence émouvante de Basile et l'image de Gilles au langage royal qui me manque en ces temps de descente culturelle et la recrue Vincent dont on voit clair dans ce regard qui transpire de gentillesse et de finesse,en espérant qu'un bonne y face et qu'il jette l'encre pour un voyage où l'on cours en 2015.Bien épaule par deux forces tranquille:Nemer un tigre qui ronronne plus qu'il ne rugit,la bonté des la poignée de main,dans son coin comme pour les touchdown il est prêt à foncer,Juanito mister rodéo avec un bob dans sa poche il déambule de par en par,toujours bon juge,homme prude,mais l'épaule solide et l'amitié au corps.Et vous deux Ritchie mon tuteur solide,un homme qui ne laisse pas de marbre et qui sous ce regard toujours bienveillant me fait grandir au point de me faire croire que je peux plonger ma plume la première vers les 100 moi qui ne suis qu'un piéton,et toi Benoit mon stadiste préféré qui malgré des stylos défaillants me confie ton porte bonheur comme tu me confies une amitié joyeuse,le regard vif,le rire partageur et l'acuité de voir toujours les bons espaces pour y glisser ta verve qui me réjouit au quotidien sur tous les réseaux..Merci à vous tous honoré d'avoir ma sélection dans cette bande de crazy je vous souhaite à tous de très belles fêtes de fin d'année avec ceux qui vous aiment,avant d'entamer un nouveau chapitre à 15,dont je compte en effet y mettre mon grain (de crazy),de mine,et de me donner à 100 pour 100 dans ce projet Universel en 24 bonheurs/seconde...Et oui cela n'est pas du cinéma en espérant juste que cela ne soit pas un "Massacre à la tronçonneuse"...

Ritchie a dit…

Ben au moins tu ne manqueras de richochets, l'ami Seb. Un pour tous pour un. Ensemble nous avons bonne mine. Le Tigre et Antoine te le confirmeront, enfant du Paradisio. Bon Noel au roquefort (bon, je sais celle là elle est tirée par l'ascenseur...)

Unknown a dit…

Il est parfois enivrant d'être un figurant du premier plan. Plongé au coeur de ce crazy ruck où l'on parle si bien de cinéma sans en faire, je vous remercie Juanito, Sébastien, Benoit, le Tigre, le touchant Basile et ce fidèle metteur en scène inclassable Ritchie de m'avoir initié avec gourmandise et sans trucages à ce western bien armé en bons mots où personne ne sera jamais autorisé à lancer un « Coupez ! » à votre amitié. Alors oui, Je me languis déjà du prochain Crazy Ruck, de notre prochaine scène, suspendu à ce "« Ça tourne ! » qui va si bien à votre (j'aimerais dire notre) passionnante curiosité !
Vincent.

Ritchie a dit…

ET toujours pas de nouvelles du Tigre et de Basile sur ce blog. Quelqu'un peut-il ?

Tiger à la bourre a dit…

Le problème avec les tigres qui ronronnent, mon cher Seb, c'est qu'ils prennent le temps! Et quoi de plus agréable que de prendre le temps pour être heureux.
Heureux, je l'ai été, de vous retrouver d'abord, tous, attablés et affables, comme à l'accoutumée.
Heureux d'évoquer les absents, contraints ou forcés, toujours présents dans nos pensées.
Heureux que Basile ait pu trouver une nouvelle bande...orchestrée de main de maître par Ritchie, GO au grand Chœur. Un transfert que j'espère définitif, comme celui de Vincent, même sans François, Paul ou les autres.
Heureux enfin de me projeter sur le prochain. Car malgré le postulat de Sylvain Tesson, qui est convaincu de ne plus pouvoir changer le monde, je reste persuadé du contraire à chaque fois que je vous quitte. Pour mieux vous retrouver...
Amitiés et bonne année à tous !

Basile a dit…

Chers amis,
Excusez ma réponse si tardive... J'ai été pris dans le flot des fêtes de fin d'année, et dans une grande famille recomposée comme la mienne, croyez-moi, c'est du boulot !
Je voulais vous remercier encore une fois de m'avoir accueilli parmi vous. J'ai vraiment été ému et touché d'assister à l'un de ces déjeuners dont mon père me parlait tant. Chez Henri en plus, où je n'étais plus retourner sans lui, avec un saucisson chaud de Lyon et un verre de rouge, il aurait apprécié...! Et je ne suis pas peu fier de vous avoir fait parler de football, du PSG et de Zlatan... Un exploit !
Merci Benoit pour ton très jolie « Ecoute la pluie » de Michèle Lesbre (et non pas Michel Leeb, j'ai eu peur un instant...). J'ai fais le bon choix (même si le Dantec me faisait de l'oeil). Pour la petite histoire, j'ai appris après coup que Michèle Lesbre était l'ennemie personnelle de ma mère critique littéraire ! En effet, en 2008, elle n'avait pas beaucoup aimé son « Canapé rouge » et l'avait dit dans l'une de ses chroniques. Elle a reçu une lettre d'insulte assez fleurie de l'auteur quelques jours plus tard ! Je vais lui faire lire « Ecoute la pluie » pour les réconcilier.
J'espère avoir l'occasion de tous vous revoir très bientôt, et de rencontrer ceux qui n'étaient pas là.
Amitiés,
Basile

benoit a dit…

Mes chers amis ( mon dieu, par la farce des choses, je suis sur l'age et voilà qu'à présent je parle comme une jeune giscardien. Pfiou)

Oui, mes amis-mes potes, je viens vous souhaiter tout le meilleur pour le début de cette dont il va bien falloir faire quelque chose, une amie me disait ça tantôt et j'ai trouvé que...ça convenait au moment...Je ne reviendrai pas sur ce...Je n'arrive pas à mettre de mot sur l'innommable. Tout le meilleur donc.

ps: mon cher Basile, je suis ravi que le petite livre de Michèle Lesbre t'ai plu. Et pour le reste...je sais beaucoup d'auteur(e)s, du moins je m'en imagine certain(e)s tout à fait capables de céder par ci pa là à de terribles et finalement assez pathétiques impulsions ( "le critique est là pour m'expliquer ce que j'ai voulu faire", nous a dit un jour Laurent Terzieff ( j'étais en retrait j'avais 22 ans et déjà chanceux d’être là). Par conséqent si on ne veut pas s'exposer à la critique, faut faire son petit truc tout seul chez soi et zou quoi.bref) Mais Lesbre...En tout cas ravi d et'avoir recroisé par la douce entremise de Richard. A la prochaine fois et avec grand plaisir.

Une immense bise générale à vous tous!!