samedi 27 décembre 2014

Dur à cuir

Qu'est-ce que j'apprends ? Jean d'Ormesson va entrer très bientôt dans la Pléiade ? Sans déconner ? Dans la liste des édités, que du lourd, à l'exception de quelques éclairés (de Salles, de Gobineau, de La Cases, de Monluc...). Pas de traces de Oates, Modiano, Le Clezio, et vous voudriez qu'on y place derechef Jean d'O sans que je ne dise rien ? Vous avez déjà lu un d'Ormesson ? Moi, un peu, et c'est vraiment bof. Ca a l'absence de goût du veau sauce vieille France. C'est même parfois un peu rance. Ce ringard va ainsi cotoyer Zweig, Camus, Shakespeare, Céline, Proust, Borges, Spinoza, Conrad et tous les princes consorts ? Comment cela se peut-il ? Avec du piston ? Je n'ose le penser... De la même façon, le voilà Commandeur de la Grande Croix de la Légion d'Honneur à la demande de François Hollande (celui-là, il n'en manque pas une...). Pour quelles raisons l'éditorialiste du Figaro, aussi chroniqueur people de Paris-Match, a-t-il reçu la plus haute distinction du pays ? Cherchez. Moi, je n'ai pas trouvé. On apprendra néanmoins, par ce biais, que le groupe Bolloré fabrique spécialement le papier bible 36 grammes. Et que les Néo-Zélandais fournissent les moutons pour la reliure cuir. D'ici là, bonne fin d'année, les curieux.

2 commentaires:

Ritchie a dit…

Visiblement, lisiblement (si peu), d'ormesson ne fait pas recette ici... J'ai Kafka, sinon...

Anonyme a dit…

De D'Ormesson en effet ici personne ne fait "Le procès"...