lundi 26 octobre 2015

Outrerugby

Ils ont hissé ce jeu à des hauteurs insoupçonnées dans notre hémisphère. Dans les commentaires - toujours heureux - de ma précédente chronique, notre Benoit a lancé la notion d'"Outrerugby" pour définir ce que pratiquent Néo-Zélandais, Argentins et Australiens. Empruntant, écrivait-il joliment, le cuir à Soulages. Rarement rugby aura été aussi bien Jeantet et dans le ton juste.

Il a été question de lumière, le week-end dernier, celle qu'on reçoit, celle qu'ils impriment à leur jeu. Benoit, très présent au soutien, évoquait avec la poésie qui le caractérise un "match d'âme". Ces hommes-là, transcendant les clichés éculés du muscle sans direction dès lors qu'on tape fort sur la ligne de front, font circuler des belles idées.

Que l'artiste de Rodez découvre fortuitement en 1979 le concept qui va changer son chemin de peintre coïncide avec la résurrection de l'ange blond à Auckland, au pays des Tous Noirs et du long nuage blanc. Tout est dans le contraste, alors. Dans la matière vivante. Réflexion sur les états de surface. Affaire de reliefs et de sillons.

Comme avec Soulages, "nous sommes assignés frontalement, dans l'espace de ces (matches) toiles géant(e)s, saisis par l'intensité de leur présence physique et dégageant une formidable énergie contenue. Matérialité sourde et violente, changeante et vibrante qui se cesse de se transformer selon l'angle par lequel on l'aborde", peut-on écrire en décalant Françoise Jaunin sur la passe, côté sud.

19 commentaires:

Tautor a dit…

Outre rugby, Outre noir de Soulages qui disait: "Le noir avait tout envahi, à tel point que c'était comme s'il n'existait plus"
Quand on voit les Blacks, depuis un siècle, il est illusoire, toutes peintures abstraites confondues de l'auteur, de croire que le noir n'est plus une couleur au goût du jour... Et que la lumière va transformer le noir en bleu par l'effet d'un arc en ciel venu des terres australes ! Quelle parabole quantique de la physique ou la science n'a pas son mot à dire...
Outre la circulation des idées, "ce match d'âmes" nous rappelle les valeurs fondamentales sorties de la terre de nos ancêtres ceux qui ont payé de leurs vies la liberté et qui nous ont transmis cette forme de pensée du jeu et des idées symbole de la liberté retrouvée ...
"A perdre la raison" et "au seuil de la vie" "Octobre à Paris" sera outre le noir la victoire de "je rentre à la maison" oubliant qu'un jour le ciel fut bleu !
Tautor

Jean Michel, Pomasson a dit…

À peine remontée de son abyssal outre-noir, la France du jeu avance, bouche grande ouverte, outre-mangeuse.
Cellule technique, petits-fours, outrecuidance...VS outre-rugby, noir, joie de vivre, outre-mesure du bon sens de la gaieté rustique.
Se rafraîchir la mémoire en somme; s'éviter la gueule d'outre-tombe.

zarma a dit…

Benoît plaide aussi le transmettre qu'aucun génie français n'a réussi à déposer à Sèvres . Cela me donne envie de relire Cendrars, rêver d'or ou de Vermeer comme autant d'Herzog cherchant toujours le frisson rocheux quitte à dévisser dans l'outrance da Brazilou comme l'autre légende Blake .

Sylvie a dit…

Les 15 fantastiques Blacks sont des créatures pas des humains, les joueurs ne forment qu'un seul corps mouvant, mutant du black à l'outreblack, épais et compact puis léger et fluide . C'est du mercure, glissant et insaisissable, c'est de l'acier trempé mais élastique, de l'or enfin dont la ductilité - cette capacité d'un matériau à se déformer plastiquement sans se rompre- permet toutes les combinaisons .
Peu de poésie dans le métal me direz-vous et pourtant .... Loin d'être des robots ils ont pour les mouvoir, une âme collective tendue vers le même projet ; elle vient de la nuit des temps, transmise génération après génération . Elle ne peut se partager . Un seul cerveau semble animer cette matière brute et raffinée, et on atteint parfois l'irréel dans certaines phases de jeu : le coup de pied parfait qui trouve l'ailier au millimètre ce n'est plus du sport, c'est le doigt de Dieu touchant celui d'Adam dans la chapelle Sixtine . L'or noir de Nouvelle Zélande c'est notre Eldorado, notre Utopie vivante, notre Californie vue par Cendrars ou Steinbeck, un monde resté innocent malgré la barbarie ambiante . Regardez de près en fait les Blacks sont blancs, d'un blanc immaculé .
Rugby is an art .

Seb en Ovalie... a dit…

Magnifique Sylvie...Un métal précieux qui aurait "L'âme des guerriers"...

Sophie a dit…

En vous lisant, tous ici [et avec toujours autant de plaisir!], j'ai de suite pensé à un de mes diptyques {qui date de 2011...}, this one : http://fenetre-ovale.over-blog.com/article-bleu-noir-86985282.html

Sophie/Fenêtre Ovale a dit…

...le lien n'est pas actif, alors je le glisse dans ma "signature"...

Ritchie a dit…

Sophie, une e-toile, en somme.

Antoine a dit…

Les outrenoirs, c'est le surnom de l'équipe inventée par le romancier Julien Chapron dans son roman "Match aller". Un polar au goût ovale dans un pays imaginaire.
Je vous le conseille.

Antoine a dit…

Oups Capron.

benoit a dit…

Par bien des aspects, très gracquien ( un peu trop à mon gout, parfois. Mais ce n'est pas donné à tout le monde de jouer les petits Gracq de service.) Mais un texte assez fort, c'est vrai, Antoine...ah oui, vraiment, lecture chaudement conseillé, je te rejoins mais nous en avions parlé, ensemble, il y a deux ans( ou trois? Le temps passe si vite), il me semble

Ritchie a dit…

Ce sera mon prochain achat.
On se voit tous les samedi 7 novembre pour un Crazy Rugby du midi, hein ?
Antoine, as-tu une adresse sympa pour déjeuner après l'apéro chez toi ?

Ritchie a dit…

A mi-chemin de la librairie Mille Pages ce serait bien non ?

benoit a dit…

Ce sera mon prochain cadeau, oui, hein...

Antoine a dit…

Oui Benoît, lors d'une de nos mêlées spontanées chez Henri ou chez Al Dar.

Antoine a dit…

Amis chemin ?
Je vois ça.
Combien chez moi pour l'apéro ?

Seb en Ovalie... a dit…

Les amis je vous tiens au Coran, j'ai pris le pass complet pour cette longue journée pèlerinage, en direction de "les mecs" car "Pour une fois qu'on était Samedi"...

Ritchie a dit…

Pour l'instant, sont officiellement aux cacahuètes Seb, Benoit, Ritchie.

benoit a dit…

C'est désormais officiel, n'attendons pas une minute de plus pour l'annoncer, je suis et serai votre ami cahouète.