lundi 25 janvier 2016

Intelligence situationnelle

A la fin des années 90, Pierre Villepreux, alors entraîneur adjoint du XV de France, avait évoqué "l'intelligence situationnelle" lors d'une séance du côté de Bagnères-de-Bigorre, là où les coéquipiers de Saint-André tentaient de trouver des solutions aux problèmes posés. Outre que celui qui a conduit les Tricolores au fiasco que l'on sait en octobre dernier aurait mieux fait de s'inspirer des conseils de son ainé plutôt que de s'en gausser à l'époque, le cerveau revient à la mode.
 
Jeudi, lors du Crazy Ruck chez Henri, je ne sais pas si nous allons commander de la cervelle mais à coup sûr nous allons parler de la méthode toulousaine, évoquer Novès en bleu et surtout l'énorme bourde du sieur Parra. Quand Novès parle de treillis militaire pour imager l'esprit de corps qui devra prévaloir d'entrée de Tournoi, Parra ferait bien de se greffer un peu de moelle.
 
Tout le monde a vu Clermont-Bordeaux ? L'allant des Girondins, qui n'avaient pas froid aux yeux ni aux doigts, et des Clermontois congelés. Allez, c'est Bardy ! Les Jaunards ont le carton jaune donneur et bien peu de lucidité. Morgan Parra, ci-devant demi de mêlée du XV de France, vient de perdre sa place en éliminant son club. Il fallait jouer comme un pied, il ne l'a pas fait. Et il est forfait par là-même où il a péché : la cheville gauche. Remplacé par un drôle d'oiseau du nom de Serin. Le XV de France y gagne en égalité d'âme.
 
Le cerveau : premier et plus important muscle du sportif. Qui plus est dans un sport qui se targue d'être "un jeu d'échecs joué à toute allure". Dixit qui, hein ? Allez, je vous laisse chercher. Et à jeudi midi pour ceux qui veulent prendre l'apéro au Café de la place. Parra, lui, a choisi les échecs. C'est ce qui s'appelle se faire damier le point.


15 commentaires:

Sylvie a dit…

Très bien la citation, pas (encore) trouvé l'auteur mais j'avais lu ceci de Michael Hooper "Si on devait comparer les joueurs de rugby aux pièces d’un échiquier, je dirais que les avants sont les pions, ce sont ceux qui font le boulot que personne d’autre ne veut faire. Les arrières seraient les pièces les plus importantes. Le demi d’ouverture serait la reine, le demi de mêlée serait le roi et les ailiers seraient la tour. Mais si les pions ne gagnent pas la possession, il est impossible de gagner le match." accompagnant une video à la gloire de Redbull ...pas le temps là de retrouver le lien mais j'y reviendrai ... et please Ritchie, la photo de la cervelle c'est beurk ! Mets nous Galthié à la place parce que dans le genre "la connerie du siècle" l'est pas mal non plus le Fabien, p't'être même juste avant Parra ? ... à débattre en tout cas !

Ritchie a dit…

Sylvie, je voulais mettre là un joli cervelas mais hélas, je suis las.

Ritchie a dit…

Et on apprend que Parra est forfait, c'est le pied. Nous voilà, Serin.

Pipiou a dit…

Les entraîneurs changent, les habitudes restent.
Il y a quelques mois, c'était Trinh Duc évincé de l'EDF, mais Richard nous disait alors que le sélectionneur avait peut-être de bonnes raisons, après tout.
Aujourd'hui c'est Morgan Parra qui fait cible soudain, cette pénalité rapidement jouée hier tombant à pic pour lui faire porter tous les maux de son équipe en plein doute. A croire qu'il jouait tout seul, un peu comme son collègue Bardy qui a regardé ses coéquipiers en prendre 17 en 10 mn au bord d'un terrain sur lequel il venait à peine de rentrer.
A croire que cette équipe n'a ni entraîneur ni staff pour garder la tête suffisamment froide après 79 mn pour savoir, dûment informée, que faire alors.

J'ai beaucoup apprécié le match de Serin; sans oublier que jusqu'à présent, hormis quelques belles dispositions, il n'a rien montré sur un terrain international.
Comme les aficionados attendent toujours la 1ère cornada avant de juger un matador que tout le monde promet au plus bel avenir, j'attendrai donc de voir comment Serin se comportera derrière un pack en difficulté, sous le ciel humide et dans la pelouse grasse d'un février irlandais ou écossais. Sur ce point au moins, Morgan Parra a donné des gages de solide mental.
Ce qui n'est pas ce qui a le moins manqué à cette équipe de France en octobre dernier, non ?

Sylvie a dit…

J'ai retrouvé la video http://www.redbull.com/fr/fr/stories/1331748655202/michael-hooper-rugby-jeu-echecs-coupe-monde-video
sinon il me semble que Laurent Travers a déjà comparé rugby et jeu d'échecs ... dans une interview de Richard je sais plus qui :-) Bon comme le sujet m'intéresse je vais faire un tour chez Bourdieu ; on ne sait jamais ...
D'accord avec vous Lester sur Serin mais je suis de moins en moins sûre de la météo voyez-vous : ayant supplié "levez-vous vite orages désirés" pendant la CDM, histoire de voir notre valeureuse équipe enfin déployer tous ses talents, il a bien fallu se rendre à l'évidence , de pluie il n'y en aurait pas ..... tout fut sec, sec, sec et nous petits, petits, petits ...

Ritchie a dit…

Je dirais que c'est dans un de mes ouvrages...

benoit a dit…

Deleplace? Encore que...L'écrivant, j'ai le doute au nez...bref...Char? Serres? Rives?

Bref...je sèche et pourtant il pleut...Pas gagné d'avance ce match-là...Et pour coller à ton post, ravi que l'on reparle de rugby intelligent, puisque depuis tant et tant on assistait surtout à la fuite des cerveaux et à ce rugby tète contre tète ( j'ai pas droit à l'accent circonflexe alors je mets çuilà) où l'on oubliait de jouer crânement sa chance et de courir son risque...

Sylvie a dit…

Benoit c'est de Jacques Müntz ; Richard a donné la clé sur Côté ouvert . Ca m'a fichu en l'air tout mon plan d'attaque ; d'abord Bourdieu, après je serais allée vers Lacouture ... Bref j'ai séché aussi mais chemin faisant j'ai lu de belles choses .
Au fait Richard tu ne m'as toujours pas dit à qui te faisait penser Novès ...

Sylvie a dit…

Rien à voir avec ce qui précède mais je voulais juste savoir Christophe si vous aviez des notions d'astrophysique, de Supernovès à ceci sur Folle sagesse
" Les plis de l'expansion
Au niveau du coude
De l'univers
Me plonge dans l'excuse
D'être
Étiré par l'espace" ...
Là j'ai comme un début de présomption que vous aviez la tête dans les étoiles et les pieds sur le terrain de rugby ... A moins que ce ne soit l'inverse ?

Ritchie a dit…

Sylvie d'une Pierre deux coups
Noves me fait penser à Jean Prat en ce qu'il va transfigurer l'ennui...

Ritchie a dit…

C'est Boulez,non ?

Antoine a dit…

Novès va mettre fin à la dodécacophonie qui régnait en équipe de France.
S'il échoue il se fera Boulez.

Ritchie a dit…

All Black Boulez !

Christophe a dit…

Oui, chère Sylvie, l'astrophysique depuis toujours aussi intensément que la phil-ovalie. La physique quantique, c'est de la poésie, non ? Amitiés

Sylvie a dit…

Mais oui Christophe je suis d'accord, rien de plus poétique en effet : les physiciens qui désignent les hommes comme des "poussières d'étoiles" nous renvoient une image très flatteuse. Personnellement je trouve très réconfortant d'appartenir à cet Univers, regarder le Ciel c'est déjà ouvrir la porte au rêve .